Islande : les coups de cœur d’Aude et Anthony

coups de coeur Islande Anthony et Aude devant la cascade de Gullfoss en Islande (photo Anthony et Aude)

La sauvage Islande fascine, intrigue et attire de plus en plus de voyageurs qui viennent y découvrir sa belle et riche nature. Peuplée par seulement 335 000 habitants, il faut dire que la “terre de glace” regorge de grands espaces et offre une large palette de phénomènes et d’édifices géologiques et géographiques à observer. Des volcans explosifs (souvenez vous de l’éruption de l’Eyjafjöl qui avait paralysé le trafic aérien en Europe en 2010), de sinueux et profonds fjords, de virevoltants geysers, de puissantes cascades mais aussi des lacs et d’immenses glaciers. Une indomptable nature que mon frère Anthony et sa copine Aude ont découvert lors d’un road-trip d’une quinzaine de jours en août 2016.
Forts de ce superbe voyage en terre nordique, ils vous livrent chacun en textes et en images leurs quatre coups de cœur islandais. De quoi vous donner envie d’aller découvrir l’Islande à votre tour 🙂

Prendre le pouls de la Terre à Hverir (Aude)

Hverir Islande Sur le site de Hverir, on prend totalement conscience de l’importante activité qui anime le sous-sol (photo Anthony et Aude)

En France le sol semble fixe et malgré notre sensibilisation à la géologie, au quotidien on s’imagine difficilement que la Terre est mouvante. A Hverir, cette Terre fougueuse laisse entrapercevoir son activité et on se retrouve plonger dans sa fascinante agitation. Les petites mares de boue luisantes frémissent et forment des bulles au gré des variations de la température du sol. Des fumerolles enveloppent doucement les passants.
D’un côté, on est au milieu des mares bouillonnantes, de l’autre on se retrouve dans un paysage de désert où une pluie de petites roches météorites semble s’être déposée sur un sable rouge bordeaux. À chaque pas on découvre une nouvelle couleur, une nouvelle roche, une nouvelle trace de la Terre frémissante. Alors quel dommage de rester à l’impression communément admise d’Hverir : « Ça pu l’œuf pourri ».

Contempler la lagune glaciaire de Jokulsarlon et sa plage glacée (Anthony)

jokulsarlon glacier IslandeJokulsarlon est un lieu à ne pas manquer en Islande (photo Anthony et Aude) 

Située dans la partie méridionale de l’Islande, la lagune de Jokulsarlon m’a beaucoup enthousiasmé. Ce site d’une rare beauté est constitué d’un lagon et d’une plage de sable noir où viennent s’échouer des blocs de glaces qui se détachent du glacier Vatnajokull, le plus grand d’Europe. Avant de gagner la mer ces petits icebergs dérivent dans le lagon. Plus leur couleur est bleutée, plus la glace est dite dense. A Jokulsarlon, la lumière soit quasi inexistante (hiver) soit omniprésente (été) ainsi que le défilé des blocs donnent une palette de couleurs et un caractère changeant et unique à ce paysage glaciaire.  Le courant et les vagues font terminer leur chemin sur la plage. Le contraste entre le sable noir et la glace bleu cristalline y est stupéfiant.

Partir à la recherche des sources d’eau chaude et s’y baigner (Aude)

rivière chaude hveragerdi source d'eau chaude IslandePetite baignade dans les chaudes eaux d’un ruisselet islandais (photo Anthony et Aude) 

Durant notre périple en Islande, notre objectif quotidien est vite devenu de trouver et de se baigner dans des sources d’eau chaude ou des “hot pots”. En Islande, vous en trouverez une large palette de la piscine municipale (dans chaque commune) à la rivière d’eau chaude en passant par des petits bassins aménagés. Et quel bonheur de faire trempette après une journée marquée par le froid ou la pluie. Outre le caractère reconstituant d’un bain chaud, ces piscines ont l’avantage d’obliger à se doucher, entièrement nu, avec savon fourni. Cette obligation a été prise pour des mesures d’hygiène. Nous en profitions pour se laver et même se sécher les cheveux (sèche-cheveux toujours à disposition) après le bain. Nous passions donc des heures dans les piscines à profiter de la chaleur de l’eau et des douches plutôt que de s’installer dans un camping où la douche était souvent payante et moins agréable.

Randonner à Landmanalaugar (Anthony)

landmanalaugar coups de coeur en IslandeLes paysages ocres de Landmanalaugar sont très prisés des randonneurs
(photo Anthony et Aude) 

Accessible uniquement par une route F (route gravillonnée avec passage d’une rivière à la fin), c’est une vallée glaciaire marquée par des collines rhyolitiques de multiples couleurs comme l’ocre et le jaune et des langues glaciaires où nous avons testé la luge sur k-way sans grand succès. Des rivières et des coulées d’obsidiennes composent également le paysage. Le site de Landmanalaugar est aussi le début d’un trek réputé de 55 kilomètres qui va jusqu’à Porsmorsk proche de Myrdalsjokull.
Nous nous sommes contentés d’une randonnée de trois heures avec un point de vue sur le glacier Hofsjokull et sur les splendides versants multicolores dus au volcanisme.

Tester le tölt sur la plage de sable noir de Lýsuhóll (Aude) 

cheval lysuholA Cheval sur la plage de Lýsuhóll sur la péninsule de Snæfellsnes
(photo Anthony et Aude)

Passionnée par l’équitation, découvrir les fameux chevaux islandais est leurs allures spécifiques le tölt et l’amble était un objectif important du voyage pour moi. Et je ne fus pas déçue ! Les chevaux sont partout et dans certaines régions ils sont même plus nombreux que les moutons. Les troupeaux s’étalent à perte de vue dans les paysages. Ce sont des petits chevaux rustiques, qui ressemblent à de grands shetlands, mais attention de ne pas dire que ce sont des poneys pour ne pas vexer les Islandais !
Nous avons testé le tölt, allure aussi confortable que le pas et aussi rapide que le trot, dans la ferme de Lýsuhóll sur la péninsule de Snæfellsnes qui propose des randonnées équestres et des chambres d’hôtes. Très bel endroit pour « tölter » sur une grande plage de galets noirs avec en arrière plan le volcan du célèbre “Voyage au centre de la terre” mis en avant par l’indémodable Jules Verne.

Faire du land art sur la plage de Vik (Anthony)

land art Vik IslandeAgréable session land art sur la plage de Vik (photo Anthony et Aude) 

Grand amateur de land art, je me suis régalé en Islande avec de nombreux spots agréables pour le pratiquer. Coup de cœur pour la plage de Vik où les pierres volcaniques particulièrement plates et légères m’ont permis de réaliser de belles constructions. Cette activité est à la fois physique car il faut porter les pierres, mais aussi apaisante du fait qu’il faille trouver les pierres adéquates et « sentir » l’équilibre de l’œuvre éphémère. Cool les plages islandaise pour le land art.

Écouter le silence au sommet du Hjörleifshöfði (Aude)

Hjörleifshöfði, un lieu mystique où savourer le silence (photo Anthony et Aude)

À la sortie de Vik, un panneau touristique indique une route accidentée vers Hjörleifshöfði. Celle-ci s’arrête sur un petit parking. Au milieu de la plaine, une colline entourée de falaises se dresse. Un panneau nous explique qu’une aura émane de cette ancienne île de l’Atlantique.  Sur les conseils pressants d’une dame qui vient de finir la randonnée, nous décidons d’emprunter le chemin qui monte au sommet. La première partie de la randonnée est ennuyeuse et triste, tout ça pour arriver au tombeau de ce pauvre Hjörleifr, un des premiers colons islandais, assassiné par ses esclaves.
Puis nous passons de l’autre côté du sommet, et c’est alors que le lieu devient fascinant. Devant nous s’étale l’immense plaine de Vik, la plage infinie de sable noir et les îles Vestmann. Majestueux ! En bons cartésiens que nous sommes nous en déduisons que Hjörleifr n’avait pas choisi de s’y installer par hasard. Néanmoins, le plus enchanteur survient lorsque nous arrêtons de parler et de marcher. Le silence, déjà impressionnant n’importe où en Islande, est ici fulgurant. Nous passons du temps à nous arrêter et à écouter. Tout voir mais ne rien entendre et être en paix, tel est ce que l’on peut découvrir à Hjörleifshöfði. Irrémédiablement envoûtant.

Apprécier la force de la cascade de Dettifoss (Anthony)

cascade de Dettifoss Islande la plus puissante d'EuropeDettifoss est la cascade la plus puissante d’Europe (photo Anthony et Aude) 

Gullfoss, Seljalandsfoss, Skógafoss, Sellfoss, Goðafoss, Svartifoss, l’Islande compte beaucoup de très belles cascades. Durant notre périple aux confins du cercle polaire, nous en avons vu de nombreuses. Cependant, j’ai préféré celle de Dettifoss localisée dans la partie Nord-Est du pays. Ses eaux se jettent d’une falaise d’une quarantaine de mètres composée d’orgues basaltiques. Avec un débit de 200m3/s, c’est la cascade la plus puissante d’Europe !!! Avec cette force, le bruit de l’eau est très assourdissant, le tout dans un décor assez monochrome. Époustouflant !

Alors l’Islande ça vous tente ?

Valentin

2 réflexions au sujet de « Islande : les coups de cœur d’Aude et Anthony »

  1. Magnifique article, j’ai beaucoup apprécié l’alternance des deux auteurs et de leurs coups de cœur ! Cela donne un article très humain, une vraie invitation à découvrir l’Islande.
    Les photos et les descriptions donnent très envie !
    Bravo 🙂

    • Salut Lucie,

      Merci pour ton retour enthousiaste sur cet article 🙂
      Je pense que c’est une formule que je renouvellerai à l’avenir.

      A bientôt,
      Valentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *