Voyage à vélo en Scandinavie : une aventure sportive, écocitoyenne et pédagogique pour l’été 2018

Voyage à vélo en Scandinavie :
une aventure sportive, écocitoyenne et pédagogique pour l’été 2018

Soleil de minuit LofotenL’archipel des Lofoten dans le Nord de la Norvège sera l’un des temps forts de cette expédition cyclonomade en Scandinavie (photo Christian Bothner / www.photorator.com)

Depuis mon plus jeune âge, la Scandinavie m’attire et me fascine. Bénéficiant d’une nature exceptionnelle et de paysages grandioses, cette contrée qui occupe le Nord du continent européen me fait rêver. Rien qu’à l’évocation de lieux comme les îles Lofoten, l’archipel de Åland, la Laponie finlandaise ou des villes comme Stockholm et Tromsø, je m’imagine des endroits féeriques et majestueux. Comme en 2012 avec la réalisation du tour du Danemark à vélo grâce à l’aide de mes compagnons de route Charles-Henry et Dimitri, j’ai bien l’intention de transformer l’un des mes rêves de voyages à l’état réel. Après le Danemark donc mais aussi l’Irlande en 2014 et la Sardaigne et la Corse en 2017, ce tour de Scandinavie sera mon quatrième périple cyclonomade, le troisième en solitaire. Une aventure de 80 jours de la mi-juin au début du mois de septembre qui sera à la fois sportive, écocitoyenne et pédagogique car cette fois-ci je voyagerai avec l’idée de véhiculer un message en faveur de la protection de l’environnement, cause qui m’est particulièrement chère. Je vous explique tout cela ci-après. 

Environ 4000 kilomètre en 80 jours
au Danemark, en Norvège, en Suède et en Finlande 

Comme tout voyage à vélo, ce périple à bicyclette promet d’être une formidable aventure humaine et sportive. En 80 jours, je prévois de parcourir les quatre pays généralement englobés sous le terme de Scandinavie. Entre le Danemark et la Suède que je connais déjà en partie et la Finlande et la Norvège qui me sont totalement inconnues, c’est environ 4 000 kilomètres qui m’attendent sur les routes et chemins de ces pays nordiques. Ainsi, je table sur une moyenne de 50 à 60 kilomètres par jour. Pendant mon errance, j’irai aussi au contact des populations, notamment les Samis, peuple autochtone qui vit au delà du cercle polaire. Je dormirai majoritairement en tente et chez l’habitant. De somptueux bivouacs en pleine nature sont à prévoir ! Qu’en au profil topographique des étapes, il sera varié en fonction des pays. Plutôt plat au Danemark, vallonné et Suède et en Finlande et escarpé en Norvège. 

col de bavella voyage à véloDe belles grimpettes m’attendent notamment en Norvège (© courir-lemonde.com)

Pas d’itinéraire précis pour jouir d’un maximum
de liberté et de flexibilité dans mes choix

A l’heure actuelle, plusieurs idées de parcours trottent dans ma tête. Ce qui est sûr, c’est que je débuterai et terminerai par le Danemark. Ensuite, j’enchaînerai soit par la Norvège et ses somptueux fjords soit par la partie méridionale de la Suède constituée de nombreux lacs et d’une campagne verdoyante. Une autre chose est à peu près certaine, l’itinéraire me fera arpenter des lieux qui me font fantasmer comme les îles Lofoten, les fjords norvégiens, la Laponie ou encore la région des lacs finlandais. 
Si il sera essentiel d’avoir une feuille de route globale pour mener à bien mon projet, je ne prévoirai pas d’itinéraire précis pour garder une grande flexibilité et une liberté dans mes choix exactement comme j’avais procédé en Sardaigne et en Corse en mars 2017.

Paysages typiques de la Laponie dans le Nord de la Scandinavie (photo pixabay.com)

Un voyage écocitoyen durant lequel je ramasserai
quotidiennement des déchets sur mon chemin

Souhaitant faire passer un message fort pour la protection de notre planète, j’ai décidé que durant mon voyage, je ramasserai quotidiennement des déchets sur mon chemin.
Si les pays scandinaves sont d’excellents élèves en matière d’écologie et de développement durable, je suis malheureusement persuadé que je trouverai de quoi remplir mes sacs prévus pour cela. Je définirai certainement un objectif à atteindre dans les semaines qui précéderont mon départ pour le grand Nord. De temps en temps, je posterai mes collectes de détritus sur les réseaux sociaux.

Un projet pédagogique autour de l’environnement mené avec des écoles
de la ville de Carquefou et de l’agglomération nantaise

Vous l’avez compris, je souhaite transmettre un message pour la préservation et la protection de l’environnement en ramassant des déchets tout au long de mon parcours. Cependant ce n’est pas tout et je veux aller plus loin en intervenant dans des écoles pour sensibiliser tout particulièrement le jeune public à cette cause planétaire. Je souhaite également partager mon aventure avec des jeunes et leur enseigner l’importance de l’ouverture sur le monde et sur nos voisins européens.
De fait, je suis en quête de partenariats avec des écoles de Carquefou, la ville d’où je suis originaire et plus largement de Nantes et sa périphérie.

Concrètement, à partir du printemps 2018, je compte organiser différentes actions avec les écoles partenaires :

  • des ateliers et jeux autour de l’environnement
  • des sorties ramassage des déchets
  • des jeux pour enseigner de manière ludique la géographie des pays scandinaves
  • des interventions pour présenter mon voyage et sensibiliser les jeunes à l’ouverture sur le monde et l’importance d’entreprendre par soi-même
  • et bien sûr, je reste ouvert à toutes les propositions que les écoles intéressées me feront 

Durant mon voyage, les enfants pourront suivre mon périple via les photos et publications qui alimenteront de temps en temps ma page facebook et mon blog . Avant leur départ pour les grandes vacances, j’envisage aussi de faire un skype depuis la Scandinavie pour partager avec eux les premières joies et galères du voyage. Enfin tout au long de mon aventure, j’enverrai aux écoles partenaires des cartes postales des différents pays traversés.

A mon retour de Scandinavie en septembre, je souhaite organiser une grande exposition photo pour retracer mon errance cyclonomade en Scandinavie. Naturellement, je compte intervenir de nouveau auprès des classes qui auront suivi mon projet depuis le printemps pour leur relater mon aventure. Des échanges, ateliers et jeux autour du voyage et de l’environnement pourront là aussi être envisagés.

Comme en 2012 avec le projet Danmark Rundt 2012, la mairie de Carquefou
sera d’un précieux soutien. Pour l’agrandir, cliquez sur l’article
(article Carquefou’Mag, le magazine de la commune)

Vous souhaitez participer à mon aventure et soutenir mon initiative ?

Vous êtes enseignants ou directeurs d’école et mon projet pédagogique autour du voyage et de l’environnement vous intéresse ? N’hésitez pas à prendre contact avec moi en laissant un commentaire ou en me me contactant directement via ma page facebook.

Vous êtes une entreprise, une association ou tout simplement une personne sensible à ma démarche et vous souhaitez soutenir mon projet par du sponsoring ou du mécénat ? N’hésitez pas à prendre contact avec moi en laissant un commentaire, ou en me me contactant directement via ma page facebook.

Vous trouverez de plus amples informations à propos de mon projet en consultant mon dossier de présentation dossier-présentation-Scandinavie-vélo-2018.

Voyager à vélo belle expérienceCe projet qui lie voyage et sensibilisation à la protection de l’environnement promet d’être particulièrement formateur (© courir-lemonde.com)

Le décor est planté. Pour suivre les dernières avancées du projet, rendez-vous sur ma page facebook et sur mon blog

Affaire à suivre,

Valentin

Une réflexion au sujet de « Voyage à vélo en Scandinavie : une aventure sportive, écocitoyenne et pédagogique pour l’été 2018 »

  1. Ce projet est formidable Valentin, je t’encourage et espère te rencontrer enfin. Ce qui m’amuse c’est que je construis ma prochaine aventure à destination du Nord également. 😉 En attendent bon vent à toi et garde volonté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *