Voyage en Indonésie : Sulawesi – les îles Togian, un coin de paradis préservé du tourisme de masse


Iles Togian Sulawesi Malenge
Des airs de paradis sur l’île de Malenge, située dans le Nord de l’archipel des Togian (@courir-lemonde)

Du 12 décembre au 15 janvier, nous avons passé plus d’un mois sur Sulawesi, la troisième île de notre périple en Indonésie. Après Bali et Java, l’île de Sulawesi nous a offert un visage plus sauvage et rustique de l’Indonésie.
Sur cette île peuplée d’environ 18 millions d’habitants et anciennement appelée Célèbes, nous avons découvert trois régions principales. En premier lieu, nous avons parcouru la capitale de l’île, Makassar, surtout dans le but de renouveler notre visa indonésien. Puis durant une quinzaine de jours, nous avons vécu dans un petit village près de Makalé dans le Pays Toraja, région réputée pour l’étrangeté de ses rites funéraires. Au sein d’une famille indonésienne, dans le jardin tropical de l’emblématique Natsir, nous avons effectué une mission de wwoofing. Enfin, sur le paradisiaque archipel des îles Togian, nous avons joui d’un merveilleux cadre pour débuter l’année 2018.
Dans cet article, retour en texte et en images sur notre passage enchanté sur l’archipel des îles Togian.

Nos coups de cœur sur les îles Togian 🙂 

  • le cadre paradisiaque des îles Togian avec une préférence pour l’île de Malenge
  • être coupé d’internet pendant une dizaine de jours. En effet, internet ne passe pas sur l’archipel et c’est plutôt agréable de temps en temps 
  • les sessions snorkeling pour observer la faune et la flore aquatique 
  • les très belles rencontres de Carmen et Pépé, un couple espagnol puis de Elise et Pierre, un couple français 

Se rendre aux îles Togian depuis le Pays Toraja : un parcours du combattant

La localisation de l’archipel des Togian sur Sulawesi (@capture écran gmaps)

Pour atteindre l’archipel des îles Togian depuis le Pays Toraja, il faut s’armer de patience et avoir du temps devant soi. Par voie terrestre, comptez au minimum trois journées car c’est un véritable parcours du combattant qui vous attend. Dans les lignes qui suivent, je vous explique comment nous avons procédé.

1 ère étape : prendre un bus depuis le Pays Toraja pour rallier Tentena 

Samedi 30 décembre 2017, après deux semaines de wwoofing en Pays Toraja, nous avons mis le cap sur les îles Togian. A scooter, notre hôte Natsir et son frère nous menèrent à la gare centrale de Makalé. Alors que le départ du bus était prévu à 8h00, nous partîmes seulement vers 10h30 à cause d’un souci technique. Juste avant de grimper dans le bus, nous fîmes la rencontre d’un attachant couple venu des îles Canaries : Pépé et Carmen, la trentaine tous les deux. Comme nous, ils se rendaient sur l’archipel des Togian.
Le trajet fut excessivement long : 15 heures pour couvrir les 300 kilomètres séparant Makalé de Tentena. Ainsi, nous arrivâmes vers 2h00 du matin à Tentena. A l’avant de ce bus brinquebalant, le trajet fut chaotique, marqué par plusieurs portions sur d’étroits chemins de terre à flanc de montagne. Pas sérieux, les chauffeurs fumaient cigarettes sur cigarettes et buvaient au volant. Rassurant !
Le prix de ce rocambolesque trajet : 170 000 IDR par personne soit environ 11 euros. 

Afin de recharger les batteries et de découvrir un peu les environs de Tentena, nous sommes restés trois nuits au Victory hôtel, un logement tenu par une adorable famille indonésienne. Nous avions une chambre intermédiaire pour 250 000 IDR par nuit (environ 15 euros) avec le petit-déjeuner et même plusieurs repas.
Une belle virée à scooter sur les bords du lac de Poso et d’haletantes parties de cartes avec nos amis espagnols et d’autres voyageurs français animèrent notre plaisante halte à Tentena.

tentena sulawesi

Aperçu de Tentena et du lac Poso (@courir-lemonde)

Victory hotel tentena sulawesiLe Victory hôtel : un hôtel familial, idéal pour une halte à Tentena (@courir-lemonde)

2 ème étape : Tentena – Ampana en taxi 

Le mardi 2 janvier 2018, nous prîmes la direction de Ampana avec Pépé et Carmen. Comme nous étions quatre, et pour atteindre Ampana au plus vite, nous avons loué les services d’un chauffeur de taxi. Cela nous est revenu à 200 000 IDR par personne (environ 13 euros). Partis à 7h30, nous arrivâmes à destination vers 12h30.
A Ampana, nous avons passé une nuit au Marina Cottage. Malgré son très bel emplacement face à la mer, c’est une adresse que nous ne recommandons pas particulièrement (assez cher, bungalow rongé par les termites, odeurs de moisissures).

Soirée à Ampana avant de rejoindre l’archipel des îles Togian (@courir-lemonde)

3 ème étape : depuis Ampana ferry ou fast-boat vers les îles Togian 

Le mercredi 3 janvier, de bonne heure, nous quittâmes le Marina Cottage en tuk-tuk. Direction le port de Ampana situé à trois kilomètres de là afin de monter dans un bateau pour les îles Togian. 
Toujours en compagnie de nos camarades espagnols, nous nous acquittâmes du droit d’entrée dans le Parc National de l’archipel des Togian (150 000 IDR soit environ 10 euros) avant de grimper dans le fast-boat qui dessert l’île de la Bomba, notre première escale sur les îles Togian. Comptez 130 000 IDR (environ 8 euros) pour le fast-boat. Le prix est le même si vous allez à Wakai, la principale ville de l’archipel. Notez qu’il y a aussi un ferry public qui va à Wakai mais ce dernier ne s’arrête pas à la Bomba.
Rapide comme son nom l’indique, le fast-boat mit environ une heure avant d’accoster sur l’île de la Bomba, située tout au Sud de l’archipel des Togian.
Après de longues heures dans les transports, nous pouvions savourer. Nous avions atteint les majestueuses et paradisiaques îles Togian 🙂

Huit jours sur le paradisiaque archipel des îles Togian

Trois journées à Poya Lisa sur l’île de la Bomba

Notre séjour sur l’archipel des Togian débuta sur le petit îlot rocheux de Poya Lisa. Il appartient à l’île de la Bomba. Au total, nous avons passé trois journées dans ce cadre idyllique. Malheureusement, Elisa fut malade durant deux journées. Elle avait beaucoup de fièvre et l’on craignait le paludisme. Une bonne dose de repos et de nombreux thés au gingembre l’ont remise d’aplomb.
Les journées étaient rythmées par les trois repas (matin, midi et soir) proposés par l’hébergeur. Du riz, des œufs, des légumes et très souvent du poisson frais étaient au menu. Quelques parties de cartes, de la lecture, et bien sûr des baignades et du snorkeling pour observer la multicolore faune et flore aquatique locale furent aussi au menu. Une vie plutôt paisible en somme. Néanmoins, l’île est minuscule et on en fait très rapidement le tour.

Le prix pour séjourner à Poya Lisa ? A partir de 150 000 IDR (environ 10 euros) par personne et par journée. Le tarif inclut la nuitée et les trois repas. Bien sûr, le prix peut être différent selon le type de bungalow que vous choisissez et la saison.

Archipel des Togian. Sulawesi. Plages paradisiaques et snorkeling.Agréable vue depuis notre bungalow (@courir-lemonde)

La Bomba Togian snorkeling SulawesiCadre idyllique à Poya Lisa (@courir-lemonde)

Somptueux coucher de soleil sur l’archipel des Togian (@courir-lemonde)

De la Bomba à l’île de Malenge 

Samedi 6 janvier, après trois journées sur l’atoll de Poya Lisa, nous prîmes la direction de l’île de Malenge, localisée à environ 50 kilomètres de là. Là aussi, ce fut un petit parcours du combattant pour atteindre la crique de Malenge Indah, notre premier pied-à-terre sur l’île de Malenge.

  • 1 ère étape : prendre le fast-boat pour Wakai.
    Le fast-boat devait passer à 10h. Or, ce matin là il ne desservit pas Poya Lisa. De fait, nous prîmes le second fast-boat du jour qui passa vers 13h. A nouveau, nous dûmes payer 130 000 IDR (le prix du trajet complet depuis Ampana) alors que nous avions juste 20 minutes de bateau à faire pour atteindre Wakai. Le personnel de bord ne voulait rien entendre et ce n’est pas faute d’avoir tenté de négocier. Une belle arnaque !

Escale à Wakai, la capitale des Togian (@courir-lemonde)

  • 2 ème étape : monter dans le ferry public de Wakai à Malenge.
    Depuis Wakai, un ferry dessert le Nord de l’archipel des Togian et notamment l’île de Malenge. Comptez 30 000 IDR (environ 2 euros) pour le trajet. 
    Nous partîmes vers 15h30 et nous atteignîmes Malenge vers 20h, soit 4h30 pour effectuer environ 35 kilomètres. Durant le voyage, nous fîmes la rencontre du jovial Ali qui vendait du gado-gado (un plat traditionnel indonésien très épicé nappé d’une sauce aux arrachides) à bord du bateau.

Togian pecheur Sulawesi Sur l’archipel des Togian, la plupart des locaux vivent de la pêche ou du tourisme (@courir-lemonde)

Ferry TogianSur le ferry avec nos acolytes espagnols Pépé et Carmen (@courir-lemonde)

  • 3 ème étape : rejoindre Malenge Indah en pirogue 
    Depuis l’endroit où nous avons accosté à Malenge, il fallait encore effectuer 30 minutes de pirogue pour rejoindre la crique où se trouve Malenge Indah. Un membre du staff de Malenge Indah nous y emmena avec sa pirogue dans l’obscurité la plus totale.

Deux journées à Malenge Indah sur l’île de Malenge

Nous avons passé deux journées pleines à Malenge Indah, sur l’île de Malenge. Petite plage de sable blanc coincée entre les eaux turquoises et limpides et la jungle dense et luxuriante, Malenge Indah offre un joli cadre pour se détendre.
Lorsque nous y étions, il y avait uniquement nos acolytes espagnols Carmen et Pépé. Le staff est très sympathique.
Concernant les tarifs, nous payions 200 000 IDR (environ 13 euros) par jour et par personne pour la nuitée et les trois repas quotidiens.

Notre première journée sur Malenge fut animée par une randonnée à travers l’inextricable jungle et le long des côtes paradisiaques de l’île. Notre objectif : atteindre le village Bajo (ex-nomade de la mer) de Malenge.
Toujours avec Carmen et Pépé, nous traversâmes de somptueux paysages et plusieurs villages de pêcheurs. Cependant, nous eûmes quelques frayeurs dans la jungle équatoriale qui abrite selon les potins locaux de nombreux serpents dont un affolant et gigantesque piton.

Le lendemain, Pépé et Carmen, un peu pressés par le temps, nous quittèrent pour filer vers de nouvelles aventures. Pour nous, sur Malenge Indah, la journée fut principalement dédiée à la détente et à la lecture. Une séance de sport en amoureux sur la plage ponctua le huitième jour de l’année.

Bungalow en bois juste devant la plage de Malenge Indah (@courir-lemonde)

Une début d’année plutôt paisible sur les îles Togian (@courir-lemonde)

Jungle Togian MalengeExcursion à travers la dense jungle de l’île de Malenge. Pas tellement rassurant (@courir-lemonde)

Paysages paradisiaques sur l’île de Malenge (@courir-lemonde)

La devise du coin : hakuna matata (@courir-lemonde)

Ile de Malenge ile togian Sulawesi

Eaux turquoises, coraux, palmiers et plages de sable blanc : un joli condensé de Malenge sur l’archipel des îles Togian (@courir-lemonde)

village bajau malengeUn village Bajo sur Malenge. A l’origine, les Bajo étaient des nomades des mers. Désormais, ils sont sédentarisés (@courir-lemonde)

Une journée à Sera Beach sur l’île de Malenge

Le 9 janvier, jour de mon anniversaire, nous prîmes la direction de Sera Beach, l’une des criques voisines. Rendu célèbre par le bloggeur Alex Vizeo, Sera Beach se trouve dans un cadre magnifique avec notamment une petite anse aux eaux translucides. Le rêve !

Nous restâmes seulement un jour à Sera Beach. Une journée durant laquelle nous avons pratiqué le snorkeling au milieu des poissons multicolores et rendu visite au Docteur Ating (qui habite la plage juste à côté), un grand spécialiste de la faune et de la flore locale.
A Sera Beach, nous fîmes aussi la rencontre de Elise et Pierre, un adorable couple de voyageurs français en tour du monde. Nous passâmes de bons moments avec eux. Nous avons notamment le souvenir de mémorables matchs d’échecs et de prenantes parties de cartes.

A Sera Beach, on a beaucoup aimé le cadre paradisiaque des lieux. En revanche, la nourriture et l’accueil du staff étaient plus fades qu’à Malenge Indah et à Poya Lisa.
Le prix pour séjourner à Sera Beach ? Nous payions 200 000 IDR (environ 13 euros) par jour et par personne pour la nuitée et les trois repas quotidiens. Le même prix qu’à Malenge Indah ! 

L'île de Malenge dans l'archipel des Togian. Sulawesi Sera BeachEaux translucides à Sera Beach. Un cadre idéal pour pratiquer le snorkeling
(@courir-lemonde)

Sera Beach MalengeVégétation luxuriante sur les hauteurs de Sera Beach (@courir-lemonde)

Fondation docteur Ating Malenge

Le professeur Ating habite la crique qui jouxte Sera Beach. C’est un grand connaisseur de la faune et de la flore locale (@courir-lemonde)

Fin de séjour sur les îles Togian entre Katupat et Kadidiri 

Le 10 janvier, sur le chemin de l’île de Kadidiri, nous décidâmes, avec nos compagnons de voyage, d’effectuer une session snorkeling et d’aller nager dans un lac en compagnie de milliers de méduses inoffensives. Notez que ce lac se trouve sur l’île de Katupat. Il existe seulement trois endroits de ce genre sur notre belle planète.
Pour effectuer le trajet Sera Beach – spot de snorkeling – lac des méduses sur Katupat – île de Kadidiri, nous louâmes les services d’un bateau traditionnel avec chauffeur. L’ensemble (trajet et activités) nous coûta 120 000 IDR par personne soit environ 7,5 euros. 

Nous passâmes l’après-midi et le début de journée suivante sur l’île de Kadidiri dans un cadre plus luxueux et festif que les précédents jours. Ce n’est pas le fruit du hasard car Kadidiri est, de loin, l’île la plus touristique de l’archipel. D’ailleurs, les tarifs s’en ressentent fortement ! Nous avons payé 275 000 IDR (environ 17 euros) par personne pour la nuitée et les trois repas.
Sur l’île de Kadidiri, nous fîmes encore de belles rencontres de voyageurs comme celle de Fabienne et André. Des Français très sympathiques ! 

Lacs aux meduses togianLe lac des méduses sur Katupat. Elisa a beaucoup aimé se baigner au milieu de ces méduses inoffensives. Quant à moi, j’étais un peu déstabilisé (@courir-lemonde)

Incontournables Sulawesi les iles togianL’île de Kadidiri vue depuis le ferry (@courir-lemonde)

Le lendemain, le jeudi 11 janvier, fut une journée transport. En milieu de journée nous prîmes un petit bateau pour rallier l’île de Wakai, d’où part le ferry public vers Gorontalo. Après un trajet d’environ 11 heures, ce dernier nous échoua à Gorontalo en plein cœur de la nuit. 
Nous avions pris une cabine pour quatre personnes avec Chantal et Robert (un autre couple venu de France) et nous ne l’avons pas regretté car le trajet est long et c’était agréable de pouvoir s’allonger un peu. Bien sûr, il ne faut pas être trop regardant sur la propreté.
La traversée Wakai – Gorontalo nous coûta 190 000 IDR par personne soit environ 12 euros.

De Gorontalo, nous prîmes un avion, le jour même, en direction de Makassar. Et c’est avec un appareil de la compagnie Lion Air que nous nous envolâmes vers la capitale de Sulawesi. Le prix du billet Gorontalo – Makassar le jour même : 607 000 IDR par personne soit environ 38 euros. 

Indonesie Sulawesi

Fin de séjour sur l’archipel des Togian et direction Gorontalo où nous avons pris un avion pour rallier Makassar (@courir-lemonde)

Après deux mois à parcourir l’Indonésie, il était temps pour nous de poursuivre notre aventure en Asie du Sud-Est. La Thaïlande, seconde étape de notre périple, nous attendait pour de nouvelles découvertes 🙂

Affaire à suivre dans les articles à venir !  

Où dormir sur les îles Togian :

  • Poya Lisa / île de la Bomba : nous y avons passé 3 nuits. Petit resort sans prétention situé sur l’île de la Bomba. Cadre idyllique mais l’île est très petite. Super pour le snorkeling. Plusieurs catégories de logements sont disponibles.
    A partir de 150 000 IDR par jour et par personne. Le tarif inclut la nuitée et les trois repas quotidiens. 
  • Malenge Indah / île de Malenge : nous y avons passé 3 nuits également. Au fond d’une jolie crique, structure à l’atmosphère très familiale sur l’île de Malenge. Possibilités d’excursion sur l’île (jungle, village Bajo, plages …) et snorkeling en mer. Plusieurs catégories de logements sont disponibles.
    A partir de 200 000 IDR par jour et par personne. Le tarif inclut la nuitée et les trois repas quotidiens. 
  • Sera Beach / île de Malenge : nous n’y avons passé que 1 nuit. Cadre paradisiaque, au fond d’une somptueuse crique. Possibilités d’excursion sur l’île (jungle, village Bajo, plages …) et snorkeling en mer. Plusieurs catégories de logements sont disponibles.
    A partir de 200 000 IDR par jour et par personne. Le tarif inclut la nuitée et les trois repas quotidiens. 
  • Kadidiri Paradise / île de Kadidiri : joli resort sur l’île de Kadidiri. Cadre sympathique mais un peu surfait. Assez fréquenté et ambiance plus festive qu’ailleurs du fait de l’affluence.
    Tarifs excessifs : à partir de 275 000 IDR par jour et par personne. Le tarif inclut la nuitée et les trois repas quotidiens. 

Pour retrouver nos autres carnets de voyage à Sulawesi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *