L’Europe de l’Est à vélo : de la République Tchèque à la Moldavie via les Carpates

Voyage à vélo en Espagne dans les montagnes de l'EstremadureEn avant vers de nouvelles aventures à vélo (photo Aurélien pour Courir le Monde)

Go East ! A l’automne prochain, je projette de découvrir l’Europe de l’Est à vélo.
Au départ de Prague, la capitale tchèque, mon idée est de rejoindre la Moldavie. Au début de l’automne, ce voyage à vélo en Europe centrale et orientale me permettra de découvrir ou de redécouvrir cinq pays. En République Tchèque, en Slovaquie et en Pologne, je pédalerai en terrain connu puisque par le passé, j’ai déjà arpenté ces territoires lors de road trip. En revanche, en Ukraine et en Moldavie, je voguerai en terres inconnues sur les rives orientales de l’Europe. Un sentiment d’excitation m’anime à l’idée de fouler à vélo ces contrées méconnues. Il s’agira de mon premier voyage à vélo en Europe de l’Est.

Pourquoi un voyage à vélo en Europe de l’Est ?

Soirée festive lors d'un voyage en BulgarieSoirée festive à Devin en Bulgarie lors d’un voyage en 2016 avec Arnaud
(courir-lemonde)

Tout comme le nord du “vieux continent”, l’Europe orientale m’attire. De par son Histoire tourmentée, ses riches traditions, ses paysages sauvages et son atmosphère un peu rude. Entre 2013 et 2019, des voyages en Pologne, en République Tchèque, dans les Pays Baltes, en Bulgarie et en Slovaquie ont nourri mon intérêt pour la mosaïque de pays qui constitue l’Europe de l’Est.

Après avoir réalisé mon plus grand rêve de voyage en parcourant la Scandinavie à vélo, je me suis toujours dit que l’Europe orientale prendrait le relais sur la route de mes fantasmes. Le moment est venu pour moi de découvrir l’Europe de l’Est à vélo.

Randonnée dans le massif des Hautes Tatras en SlovaquieRandonnée dans le massif des Hautes Tatras entre la Slovaquie et la Pologne
(courir-lemonde)

L’Europe de l’Est à vélo : mon parcours
de la République Tchèque à la Moldavie par le massif des Carpates

parcours voyage à vélo europe de l'estL’itinéraire approximatif qui pourrait être le mien entre Prague et Chisinau
(courir-lemonde)

A mes yeux, la République Tchèque marque le début de l’Europe de l’Est. D’ailleurs lorsque l’on déploie une carte, c’est le pays de l’ancien bloc soviétique situé le plus à ouest, si l’on zappe l’ex RDA.
C’est dans cette logique que j’aimerais partir de Prague, la belle capitale tchèque pour ce périple à vélo à la découverte de cette Europe marquée au fer rouge par la dictature communiste durant une bonne partie du XX ème siècle.

montagne en Slovaquie à l'automneLes montagnes slovaques à l’heure automnale (courir-lemonde)

Après la République Tchèque, je pédalerai en Slovaquie et en Pologne. Deux pays  d’Europe de l’Est que je connais relativement bien pour y être allé en 2013 et en 2019 avec mon ami Arnaud. Montagneux, le parcours me transportera dans le massif des Carpates, de village en village. A cette saison, les flamboyances automnales devraient parer les montagnes d’un pelage éclatant.

La sortie de l’Union Européenne me fera quitter ma zone de confort et pénétrer dans l’inconnu. C’est en Ukraine que la véritable aventure commencera. Sans repère, je tenterai de déchiffrer l’alphabet cyrillique utilisé par les locaux. Sur les flancs des Carpates les Ukrainiens seront-ils hospitaliers ? La voirie cabossée mettra mon vélo à rude épreuve. Pepette tiendra t-elle la distance ?

Monastère Orheiul Vechi en MoldavieLe monastère de Orheiul Vechi dans l’Est de la Moldavie (photo Amandine)

Après avoir escaladé le mont Hoverla (point culminant de l’Ukraine) et ses 2 061 mètres d’altitude, je poursuivrai mon chemin vers l’est. Direction la Moldavie ! Méconnu, ce petit pays enclavé entre l’Ukraine et la Roumanie est le plus pauvre d’Europe.
En 2017, lors d’un long voyage à vélo avec son chien Jah-Li, mon ami Amandine avait eu un véritable coup de cœur pour ce pays dont le charme réside surtout dans l’hospitalité de son peuple. Son témoignage n’a fait qu’alimenter mon envie de découvrir la Moldavie et sa capitale Chisinau, où mon aventure s’achèvera après un bon mois de vadrouille. Avec environ 1 500 kilomètres au compteur et sans doute de nouvelles anecdotes de voyage parfumées de vodka, de cyrillique et de perestroïka.

voyage à vélo en CorseNouveau voyage à vélo en perspective. Après l’Irlande, la Sardaigne, la Corse, la Scandinavie, la péninsule ibérique et le Val de Loire, direction d’Europe de l’est
(courir-lemonde)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *