Voyage en Slovaquie : road trip et randonnées en Slovaquie

Voyage rando Slovaquie Hautes TatrasDans le Nord du pays, à la frontière avec la Pologne, le massif des Hautes Tatras offre un magnifique terrain de jeu pour les amateurs de randonnées (@courir-lemonde)

Après la Pologne (2013), la Lituanie et la Lettonie (2014) et la Bulgarie (2016), j’ai découvert du 15 au 22 octobre un nouveau pays d’Europe de l’Est avec mon ami Arnaud Pits. Cette année, nous avons choisi de visiter la Slovaquie.
Peuplée de 5,5 millions d’habitants, la Slovaquie se situe entre l’Autriche, la République Tchèque, la Pologne, l’Ukraine et la Hongrie. Une situation géographique à la lisière entre l’Europe orientale et occidentale ce qui confère au pays une large diversité (influences germaniques, hongroises ou russes). Pays relativement peu touristique et méconnu, nous souhaitions en savoir davantage sur la patrie du célèbre cycliste Peter Sagan ou de la ravissante ex-joueuse de tennis Daniela Hantuchova.
Ce voyage en Slovaquie fut divisé en deux temps principaux. Dans un premier temps, nous avons passé deux journées à découvrir Bratislava, la capitale du pays. Une ville de taille modeste mais très plaisante à visiter. Puis, dans un second temps, nous avons pris la poudre d’escampette pour découvrir une Slovaquie plus rurale caractérisée par des paysages de moyenne montagne à l’heure automnale et jalonnée de nombreux châteaux et de coquettes villes.
Illustré par de nombreuses photos, voici le carnet de voyage de notre road trip aux couleurs automnales à la découverte de la Slovaquie.

Carte voyage road trip en SlovaquieLa carte de notre road trip en Slovaquie. En cours de route, nous avons fait étape à Banska Stiavnica, Zdiar (2 nuits) et Hrnčiarovce nad Parnou (près de Trnava)
(google maps, réalisation @courir-lemonde)

La découverte de Banska Stiavnica, coquette ville inscrite à l’UNESCO

Après deux journées de balades à Bratislava, nous partons pour un road trip de cinq jours à la découverte de la Slovaquie.
Vendredi 18 octobre, en milieu de matinée, nous récupérons notre véhicule de location, loué quelques semaines auparavant. Nous louons auprès de Avis, une valeur sûre en matière de location de voiture.
Pour seulement 45 euros,
nous bénéficions d’une Clio 4 flambant neuve ainsi que de la vignette qui permet de circuler sur les autoroutes slovaques. Un bon rapport qualité prix.

La sortie de Bratislava s’effectue avec une grande facilité. Les panneaux de signalisation sont nombreux et précis. Comme convenu, nous prenons la direction de Banska Stiavnica, ville située à environ 170 kilomètres de la capitale slovaque. Pour beaucoup, c’est un incontournable lors d’un voyage en Slovaquie. Nous souhaitons vérifier de nos propres yeux la véracité de ces propos.

Via l’autoroute E58, le trajet se déroule à merveille, dans un ambiance joyeuse. Rapidement, nous découvrons la radio qui rythmera nos trajets durant le voyage. La radio VLNA propose une large sélection de chansons des années 80 et fait l’unanimité au sein de notre duo. L’état de la route est excellent et nous progressons à vive allure au milieu de la vaste plaine qui occupe la partie occidentale du pays. A ce rythme, les agglomérations de Trnava et de Nitra sont rapidement derrière nous. Au fil des kilomètres, le relief évolue et quelques vallonnements apparaissent. A Žarnovica, nous quittons l’autoroute. De cette petite bourgade, une jolie route en lacets, magnifiée par les couleurs de l’automne, nous mène à Banska Stiavnica.

Voyage road trip en SlovaquieLa voiture de notre road trip en Slovaquie (@courir-lemonde)

Voyage en Slovaquie en automne foretQuel régal de rouler sur cette sinueuse route enveloppée de végétation aux teintes dorées (@courir-lemonde)

Nous atteignons Banska Stiavnica vers 13h00. Au premier coup d’œil, nous sommes séduits. Ville minière historique de Slovaquie, Banska Stiavnica jouit d’une situation géographique exceptionnelle puisqu’elle se trouve à l’intérieur de la caldeira d’un ancien volcan.
A notre arrivée, nous nous garons sur un grand parking gratuit situé en contrebas de la ville. Ce dernier se trouve à environ un kilomètre du centre-ville.
Jusqu’à la tombée de la nuit vers 18h00, nous découvrons à pied les trésors architecturaux que recèlent la coquette ville de Banska Stiavnica. Place à la balade illustrée avec les photos suivantes 🙂 

Mont Calvaire Banska Stiavnica SlovaquieLe mont Calvaire domine l’élégante ville de Banska Stiavnica.
La visite du mont Calvaire est gratuite (@courir-lemonde)

Mont Calvaire Banska Stiavnica SlovaquieLe mont Calvaire de Banska Stiavnica est composé de 3 églises et 22 chapelles datant du XVIII ème siècle. Il est de style baroque (@courir-lemonde)

Mont Calvaire Banska Stiavnica SlovaquieL’intérieur d’une église (@courir-lemonde)

Blog voyage en Slovaquie Banska StiavnicaDepuis le sommet du mont Calvaire, joli panorama sur Banska Stiavnica
(@courir-lemonde)

Voyage en Slovaquie Banska StiavnicaToujours au sommet du mont Calvaire, mais de l’autre côté, superbe vue sur les paysages vallonnés et parés de couleurs flamboyantes de la région de Banska Stiavnica (@courir-lemonde)

Blog voyage en Slovaquie Banska Stiavnica Banska Stiavnica avec en arrière plan le nouveau château (Nový Zámok)
qui domine la ville (@courir-lemonde)

Banska Stiavnica en Slovaquie incontournableHabitée par environ 10 000 habitants, la ville de Banska Stiavnica est lovée au milieu de collines boisées (@courir-lemonde)

Banska Stiavnica en Slovaquie incontournableLa tour du vieux château (Starý Zámok) dans le centre-ville de Banska Stiavnica
(@courir-lemonde)

Voyage à Banska Stiavnica en Slovaquie Une dernière vue sur Banska Stiavnica avec le mont Calvaire en arrière plan
(@courir-lemonde)

Après notre balade dans Banska Stiavnica, nous reprenons la voiture et nous nous mettons en recherche du logement que nous avons préalablement réservé. Facilement, nous trouvons notre pied-à-terre la Penzión Príjemný oddych, situé dans le centre-ville, près du vieux château. Pour la nuit avec le petit-déjeuner, nous payons 39 euros.
Nous sommes accueillis par une jeune réceptionniste un peu timorée et qui peine à s’exprimer en anglais. En dépit de la barrière de la langue, nous échangeons quelques sourires puis nous prenons possession de notre chambre. Composée de deux petits lits, elle est de taille modeste mais à la décoration rustique.
Vers 20h00, nous dînons sur place d’un copieux repas avant de le digérer lors d’une balade nocturne dans les rues escarpées de Banska Stiavnica.

De Banska Stiavnica à Zdiar via le parc national du Paradis Slovaque

Samedi 19 octobre, nous quittons Banska Stiavnica sous un ciel couvert. Aujourd’hui, direction le Nord de la Slovaquie et plus précisément la localité de Zdiar, perchée à 900 mètres d’altitude et positionnée à quelques encablures du parc national des Hautes Tatras et de la frontière polonaise.
Pour tous les deux, Zdiar évoque d’excellents souvenirs. En effet, nous y avions déjà dormis en octobre 2013 lors de notre sensationnel voyage en Pologne. A l’époque, nous avions fait une courte incursion en Slovaquie et c’est à Zdiar que nous avions passé la nuit. Nous sommes donc enchantés d’y revenir six ans plus tard !

Nous profitons de cette étape pour découvrir le centre rural et montagneux de la Slovaquie. En début de journée, nous effleurons l’industrielle ville de Zvolen puis nous évoluons sur une petite route de moyenne montagne tapissée de feuilles aux couleurs éclatantes. Ensuite, à partir de Brezno, nous empruntons la route 66 en direction du parc national du Paradis Slovaque. De temps en temps, nous traversons quelques villages mais c’est surtout la Nature qui prédomine.
Vers 12h30, nous nous mettons à la recherche dans une gargote pour déjeuner. Nous trouvons notre bonheur dans une penzion à Stratena, où nous nous régalons d’une soupe et du fameux Brundzové halusky, l’un des plats emblématiques du pays. Il s’agit de gnocchis accompagnés de fromages de brebis et de lardons, baignant dans de l’huile. Amateur de pomme de terre et de fromage, j’ai trouvé ça délicieux. En revanche, c’est lourd et extrêmement gras !

Petite route de montagne dans le centre de la Slovaquie (@courir-lemonde)
Parc national du Paradis SlovaqueLes paysages de moyenne montagne du parc national du Paradis slovaque à l’heure automnale (@courir-lemonde)

gastronomie en Slovaquie Bryndzové haluškyLe Brundzové halusky, l’une des spécialités culinaires de Slovaquie
(@courir-lemonde)

Après le déjeuner, nous avons envie de nous dégourdir les jambes. De fait, nous rejoignons le village de Dedinky, au cœur du parc national du Paradis Slovaque. Au départ de Dedinky, de nombreuses randonnées permettent d’explorer cette région de moyenne montagne.
Dès lors, nous partons pour une randonnée en direction de Geravy, lieu situé sur les hauteurs de Dedinky. Si le parcours est majoritairement en forêt et n’offre pas de beaux points de vue, la promenade est plaisante et assez sportive avec plusieurs échelles à escalader. A une allure modérée, nous mettons environ deux heures pour effectuer la boucle.
Notez qu’au hameau de
Biele Vody (près de Dedinky), nous avons payé 1,5 euros par personne pour grimper vers Geravy.

Dedinky rando paradis slovaqueLe petit village de Dedinky dans le parc national du Paradis Slovaque (@courir-lemonde)

Portion un peu technique lors de notre randonnée
dans le Paradis Slovaque (@courir-lemonde)

Quelques courageux se baignent dans le lac de Dedinky (@courir-lemonde)

Après notre randonnée dans le parc national du Paradis Slovaque, nous reprenons notre chemin. Avant la tombée de la nuit, nous souhaitons aller voir le château de Spiš qui se trouve à 60 kilomètres de Dedinky. Nous l’atteignons après une heure de route marquée par de mémorables fous rires. A la suite d’une courte balade autour du château, nous prenons le chemin de Zdiar. En cours de route, nous faisons une halte à Kežmarok afin d’acheter quelques provisions alimentaires pour la soirée et la journée de dimanche.

Nous atteignons Zdiar vers 19h00, émus d’y revenir six ans plus tard. Du fait de l’altitude, la température a dégringolé. Elle oscille entre 3 et 5°C ce soir. Comme à Bratislava, nous peinons à trouver notre logement. Après de longues recherches, nous finissons par atteindre notre pied-à-terre : la penzion Privàt Marika !
A notre arrivée, nous sommes chaleureusement accueillis par Maria, la gérante. C’est dans un mélange de slovaque (qui ressemble un peu au russe) et d’allemand qu’elle s’exprime. Pas facile à comprendre mais heureusement nos maigres bases d’allemand et mes quelques connaissances en russe sont bien utiles.
Par la suite, nous dînons avec appétit de pâtes accompagnées de fromage et de charcuterie puis nous passons une calme soirée au chaud.

Chateau Spissky SlovaquieClassé au patrimoine de l’UNESCO, le château de Spiš (Spišský hrad en slovaque) est l’un des sites fortifiés les plus importants d’Europe centrale (@courir-lemonde)

Une journée de randonnée dans le massif des Hautes Tatras

En ce dimanche 20 octobre, nous partons pour une longue journée de randonnée dans le parc national de Hautes Tatras. En début de journée, nous prenons la voiture pour rallier Tatranska Polianka. C’est de ce village situé près de la station de ski de Starý Smokovec que nous souhaitons débuter notre randonnée. A Tatranska Polianka, nous garons notre voiture sur un parking payant. Pour y laisser la voiture toute la journée, nous nous délestons de 6 euros. 

Sachez que dans le massif des Hautes Tatras, il existe environ 600 kilomètres de sentiers balisés. Constitué de flèches de couleur et de panneaux qui indiquent régulièrement les temps de parcours, le balisage est satisfaisant.
A 10h30, nous partons randonner bien motivés à tutoyer les plus hauts sommets des Hautes Tatras. Notre objectif du jour est d’atteindre Poľský hrebeň qui se trouve à 2200 mètres d’altitude. D’après le balisage, 3h30 sont nécessaires pour y grimper.

Notre premier objectif est de rallier l’hôtel Sliezsky Dom et son lac Velické Pleso. De Tatranska Polianka (1030 mètres d’altitude) à l’hôtel Sliezsky Dom (1670 mètres d’altitude), le parcours est accidenté sans pour autant être très difficile. Ça monte régulièrement dans un décor boisé. En cette saison, c’est magnifique ! Je ne me lasse pas de contempler la végétation parée de ses habits d’automne. Jaunes, orangés ou pourpres. C’est somptueux !
Cette portion est accessible au grand public.
Pour preuve, nous croisons à la fois des familles avec de jeunes enfants et des personnes âgées.

Randonnée Hautes Tatras Carpates SlovaquieEn route pour une journée de randonnée dans les Hautes Tatras (@courir-lemonde)

Randonnée Hautes Tatras Carpates Slovaquie Portion boisée en début de randonnée entre Tatranska Polianka et l’hôtel Sliezsky Dom (@courir-lemonde)

Après environ 1h30 de marche, nous atteignons l’hôtel Sliezsky Dom qui est le point de départ de nombreuses randonnées.
En l’espace de quelques hectomètres, le décor a complètement changé. A cette altitude, la végétation a quasiment disparu et les paysages s’apparentent davantage à de la haute montagne.
Face au lac de Velické Pleso, nous faisons une petite pause pour profiter des lieux et recharger les batteries. Pause indispensable d’autant plus que depuis de longues minutes déjà, Arnaud est gêné par son genou gauche très douloureux.

La seconde partie de la randonnée pour atteindre Poľský hrebeň est plus exigeante. Sur ce tronçon, on passe véritablement aux choses sérieuses. De belles ascensions dans la caillasse ainsi que quelques moments d’escalade notamment en fin de parcours rythment la montée. Du fait de l’altitude, le décor est aussi beaucoup plus minéral. Depuis l’hôtel Sliezsky Dom, comptez environ 2h00 pour atteindre Poľský hrebeň (soit 3h30 depuis Tatranska Polianka), d’où un magnifique panorama vous attend.

Randonnée dans le massif des Hautes Tatras en Slovaquie lac Sliezsky DomA plus de 1650 mètres d’altitude, belle carte postale des Hautes Tatras avec à gauche le lac Velicke (@courir-lemonde)

Randonnée massif des Hautes Tatras Une belle journée de randonnée entre amis (@courir-lemonde)

Randonnée dans le massif des Hautes Tatras en SlovaquieDès 1800 mètres d’altitude, la végétation est limitée à des quelques touffes d’herbes folles. Le minéral domine le paysage (@courir-lemonde)

Rando Slovaquie

Randonnée dans les Hautes Tatras en Slovaquie montagnesLa fin de l’ascension vers Poľský hrebeň est assez technique avec même un peu d’escalade (@courir-lemonde)

Voyage montagne rando hautes tatrasBelle satisfaction d’avoir atteint le Poľský hrebeň à 2200 mètres d’altitude. Depuis Tatranská Polianka, nous avons mis environ 3h30 (@courir-lemonde)

Randonnée Hautes Tatras Slovaquie Poľský hrebeň

Vue panoramique depuis le Poľský hrebeň. Autour, plusieurs sommets titillent les 2500 mètres d’altitude (@courir-lemonde)

Depuis le Poľský hrebeň et son formidable panorama, nous mettons environ 3h00 à redescendre jusqu’à notre point de départ.
Fatigués mais heureux de cette belle randonnée en montagne, nous reprenons la direction de Zdiar. En voiture, un crochet par la penzion Kamzik, où nous avions dormis à Zdiar en 2013 puis la frontière polonaise est incontournable avant de retrouver notre chère Maria.

Randon Hautes Tatras Slovaquie automneQuel bonheur de randonnée en montagne en automne.
Les couleurs des arbres sont flamboyantes (@courir-lemonde)

frontière Pologne et SlovaquieAprès un rapide crochet par la Pologne, nous sommes de retour en Slovaquie
(@courir-lemonde)

De Zdiar à Trnava via le massif des Mala Fatra et le château de Bojnice

Lundi 21 octobre, c’est déjà la dernière grosse étape de notre road trip en Slovaquie. Depuis Zdiar, nous nous rendons près de Trnava.
En première partie de journée, sous un soleil étincelant, la route est plaisante puisque nous longeons le parc national des Hautes Tatras. C’est vraiment une magnifique région, où je souhaite revenir dans les années futures pour randonner.
Par la suite, nous passons la ville de Ružomberok avant d’atteindre le château de Orava. Ce dernier est un beau château perché sur un promontoire rocheux.

Chateau d'orava en SlovaquieLe château d’Orava (Oravský hrad) dans la région des Mala Fatra (@courir-lemonde)

Chateau d'orava en Slovaquie incontournablesEnsuite, nous nous dirigeons vers le parc national des Mala Fatra afin d’y randonner. Avant cela, nous souhaitons déjeuner dans une gargote afin de découvrir de nouvelles spécialités slovaques. Nous trouvons notre bonheur dans la ville de Terchova, où nous nous gavons d’un plat à base de choux, de pommes de terre et de bacon. Décidément, la nourriture slovaque est très calorique !

Dans l’après-midi, nous randonnons un peu dans le parc national des Mala Fatra. Malheureusement, nous manquons de temps et nous nous contentons d’une randonnée d’environ 1h30 au départ du hameau de Štefanová. Sachez que de nombreuses randonnées permettent d’arpenter les Mala Fatra.

Massif des mala fatra slovaquie randonnéeLe parc national des Mala Fatra dans le Nord de la Slovaquie (@courir-lemonde)

Randonnée mala fatra Slovaquie chose à faireRandonnée dans le massif des Mala Fatra au départ de Stefanova (@courir-lemonde)

En fin de journée, nous reprenons la route vers le Sud de la Slovaquie. Avant de rejoindre Trnava, une dernière halte nous tente : Bojnice et son château.
Peu avant la tombée de la nuit, nous arrivons à Bojnice. Nous nous baladons dans le centre-ville et nous y découvrons son somptueux château. Nous apprécions beaucoup notre balade dans le parc qui encercle cet édifice construit au XII ème siècle.
Bojnice est une très belle surprise.

Vers 20h30, nous arrivons à Hrnčiarovce nad Parnou, où se trouve notre dernier logement. Nous trouvons notre logement loué sur airbnb assez rapidement. Cependant nos hôtes sont absents. Nous entrons grâce à la clef qu’ils ont laissée dans la boite aux lettres. Dans la pénombre, nous pénétrons dans le logement de nos hôtes inconnus. C’est un peu spécial. Comme l’impression de se muer en cambrioleur.  Pendant que nous dînons, nos hôtes arrivent et s’installent directement devant la TV. Un accueil très particulier ! Nous ne les reverrons plus puisque le lendemain matin à notre réveil, ils sont déjà partis.

Incontournables chateau Bojnice Slovaquie UnescoLe château de Bojnice (@courir-lemonde)

Voyage en Slovaquie incontournables chateau de Bojnice Construit au XII ème siècle, le château de Bojnice était
un château de la noblesse hongroise (@courir-lemonde)

Voyage en Slovaquie chateau de Bojnice
Visite de Trnava et fin de voyage en Slovaquie

Mardi 22 octobre, c’est la dernière journée de notre périple en Slovaquie. Malgré le timing un peu court, nous tenons à aller voir la ville de Trnava qui est surnommée la “petite Rome de Slovaquie” du fait de ses nombreuses églises.
De bon matin, nous nous baladons dans Trnava. Nous sommes agréablement surpris. La ville est vraiment très élégante et dotée de beaux monuments. Arnaud qui a déjà visité Rome me confirme que par certains aspects, Trnava ressemble à la capitale de l’Italie. En miniature bien entendu car Trnava ne compte de 65 000 habitants.
A 10h30, il est déjà temps de reprendre la route pour Bratislava car nous devons restituer notre véhicule de location à 11h00 à l’aéroport. Ainsi, c’est la fin de notre road trip en Slovaquie.

Hrnčiarovce nad Parnou, bourgade située près de Trnava où nous avons passé la nuit (@courir-lemonde)

Trvana, la Rome slovaque La cathédrale Saint-Jean-Baptiste de Trnava (@courir-lemonde)

Visite de Trvana, la petite Rome slovaqueArtère piétonne dans le centre-ville de Trnava (@courir-lemonde)

Visite de Trvana, la petite Rome slovaqueGrande place dans le centre-ville de Trnava (@courir-lemonde)

Trvana Slovaquie
Pendant ces cinq jours de road trip en Slovaquie, nous avons beaucoup aimé : 

  • les belles randonnées dans les parcs nationaux slovaques : Paradis Slovaque, Hautes Tatras et Mala Fatra. Coup de cœur pour le massif des Hautes Tatras
  • les couleurs automnales et les conditions météorologiques clémentes en ce mois d’octobre
  • les villes de Banska Stiavnica et de Trnava, parmi les plus belles de Slovaquie
  • le typique village de montagne de Zdiar, où nous sommes allés pour la seconde fois
  • les nombreux châteaux qui jalonnent le pays, notamment ceux de Bojnice et de Orava
  • la nourriture slovaque, quoique trop calorique
  • le coût de la vie moins élevé qu’en France (environ deux fois moins élevé)

Les logements lors de notre voyage en Slovaquie

  • Penzión Príjemný oddych (Banska Stiavnica) : une petite guesthouse à la décoration rustique et montagnarde. Chambres confortables et propres.
    Restaurant sur place et petit-déjeuner buffet proposé. Bien placée, dans le centre-ville. Nous avons payé 39 euros pour une nuit avec le petit-déjeuner.
  • Privat Marika (Zdiar) : une chambre d’hôtes simple et peu chère tenue par Maria, une sympathique slovaque. Chambres très spacieuses avec un frigo. Cuisine équipée à disposition. Belle vue sur les Hautes Tatras depuis la chambre. Nous avons payé 25,8 euros par nuit sans petit-déjeuner (51,6 euros pour deux nuits)
  • Logement airbnb (Hrnčiarovce nad Parnou) : logement trouvé sur airbnb. Maison très bien équipée située dans un quartier résidentiel. Chambre très propre. Accès à la cuisine. Un bon rapport qualité prix. En revanche, accueil très particulier. Sur place, pas de communication avec nos hôtes. Nous avons payé 28 euros pour une nuit.

Pour retrouver le carnet de voyage de notre city trip à Bratislava, c’est ici : city trip à Bratislava, la capitale slovaque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *