10 raisons de voyager en vélo

 

corse à véloLors de mon périple à vélo en Corse et Sardaigne (photo perso)

“Voyager en vélo ça doit être super difficile”, “Moi je ne pourrais pas faire du vélo tous les jours, ça doit être monotone et faire mal aux fesse en plus”. Voilà des constats et des idées reçues que j’entends régulièrement lorsque j’évoque mes escapades à bicyclette. Alors certes, je ne suis pas encore un grand spécialiste des chevauchées cyclistes puisque je n’ai pour le moment effectué que trois grands périples cyclonomades :

  • en 2012, j’ai sillonné le Danemark en vélo de course avec deux camarades (Danmark Rundt 2012). Nous avions une assistance et notre périple s’apparentait davantage à une épreuve cycliste. 
  • en 2014, j’ai arpenté l’Irlande cette fois-ci en solitaire et sans aucune assistance. Pour mon premier périple en solo, j’avais joué la sécurité en reservant mes logements en avance. De belles rencontres et de sublimes paysages au menu.  
  • en 2017, j’ai découvert la Sardaigne et la Corse, en solitaire et sans assistance. Fabuleuses rencontres, paysages fantastiques et nuit en tente ou chez l’habitant ont rythmé mon aventure

Cependant, au cours de ces périples et notamment lors de mon tour d’Irlande à vélo, j’ai acquis un peu d’expérience ce qui me permet de vous prodiguer 10 raisons de tenter l’aventure à vélo. Hormis les conditions météorologiques qui peuvent être parfois incommodantes, je ne vois que des avantages à voyager en vélo, à condition d’avoir un peu de temps devant soit pour que votre balade ne se transforme pas en contre la montre cycliste.  Lire la suite