11 ème épisode saison 2012 : le trail des 3 Provinces (21 km)

Proprement à l’arrache au trail des 3 Provinces à Clisson

Alors que je n’avais pas prévu de courir ce week-end, je me suis finalement rendu à Clisson sous l’impulsion d’Aurélien pour prendre part au trail des 3 Provinces (21 km). Marion, toujours en pleine préparation pour le marathon des Causses, était également de la partie. Après une semaine globalement consacrée à la récupération du trail du Sancy, je n’affichais pas d’ambition particulière si ce n’est effectuer une bonne séance d’entrainement en vue d’Amsterdam. Et comme souvent, j’avais aussi dans le coin de ma tête la première place en espoir pour l’une de mes dernières courses dans cette catégorie. 

Avant course 

clisson

Le magnifique château de Clisson, paisiblement installé sur les bords de la Sèvre Nantaise (photo domainedescognettes.fr)

A l’arrache ! C’est probablement le meilleur qualificatif pour décrire l’avant course de ce trail des 3 Provinces ayant décidé d’y participer seulement deux heures avant le départ sous l’impulsion d’Aurélien. Sans traîner, nous avons atteint la ville de la Clisson, située dans le sud du département.  Arrivés vers 13h30 pour un départ à 14h00 , il n’y avait pas de temps à perdre et sans attendre nous sommes allés nous munir de nos dossards avant de nous préparer. Puis, sans véritable échauffement, nous avons rallié la ligne de départ, à quelques minutes du lancement de la course, où Marion nous attendait.

En dedans jusqu’aux environ de la mi-course …

chap clisson

Me voici avec Aurélien en tout début de course (photo http://www.rcnantais.fr)

Sur la ligne de départ, c’est un peloton constitué de plus de 400 coureurs qui attendait le signal du départ. Pour ma part, bien que motivé, je n’étais pas vraiment dans ma course ne réalisant pas que j’avais 21 kilomètres à parcourir. Néanmoins, j‘ai pris un départ relativement rapide en compagnie d’Aurélien. Marion, un peu malade, avait préféré jouer la sécurité en prenant un départ plus prudent. Après une petite dizaine de minutes, j’ai préféré baisser le pied car je commençais à être dans le rouge et le parcours, très sinueux sur les premiers kilomètres, était particulièrement exigeant. De fait, Marion en profita pour revenir sur moi tandis qu’Aurélien subissait un peu le contre-coup de son départ rapide.

Le 5 ème kilomètre fut atteint après 23’50 soit 12,6 km/h de moyenne. En termes de sensations, je n’étais pas très bien. La chaleur, accablante, ne facilitait guère la respiration et coupait les jambes. Entre le 5 ème et le 10 kilomètre, le parcours ne fut guère attrayant. Celui-ci empruntait le plus souvent des petites routes à travers la campagne clissonnaise. Il y eu même plusieurs portions dans des chantiers. Autant vous dire que le contraste avec le trail du Sancy, couru une semaine plus tôt, était immense, trop probablement. Tant bien que mal, je parvenais à maintenir une allure régulière et même par moment je dépassais quelques coureurs. En me retournant, j’apercevais toujours la silhouette de Marion une centaine de mètres derrière moi, signe d’un rythme pas si mauvais.

J’atteignis le 10 ème kilomètre en 47’40 (12,6 km/h de moyenne), c’est-à-dire exactement dans la même allure que les cinq kilomètres initiaux. En parallèle, je n’oubliais pas de boire un peu à chaque ravitaillement pour éviter toute déshydratation. Au fur et à mesure que la course avançait, les sensations progressaient. Je sentais qu’une accélération allait être envisageable, ce qui laissait augurer une fin d’épreuve à très vive allure.

… avant de passer la vitesse supérieure 

Vers le 13 ème kilomètre, à la faveur d’une portion un peu descendante, je haussa progressivement l’allure. A environ 8 kilomètres de l’arrivée, il était temps d’accélérer et d’entamer ma remontée au classement. J’avais notamment en tête un jeune coureur, probablement un espoir, que j’avais laissé filer tout à l’heure. A vive allure, le 15 ème kilomètre, situé dans le bourg de Gétigné, fut passé en 1h10’30 (12,8 km/h), témoignant de ma récente accélération. 

A 6 kilomètres du but, il n’était plus question de relâcher la pression. Après Gétigné, le parcours longea la Sèvre Nantaise jusqu’à Clisson. Sur ces passages boisés, je déroulais à vive allure malgré quelques portions techniques.  A environ 4 kilomètres de l’arrivée, le parcours se corsa considérablement. D’abruptes côtes s’enchaînèrent sur quelques hectomètres avant de rejoindre le bourg de Clisson. Dans ces dernières, j‘étais très aérien, contrairement à la plupart des coureurs qui marchaient dans ces délicates ascensions. Les entraînements de côtes et d’escaliers effectués avec Marion payaient !

A environ 700 mètres de l’arrivée, le fameux coureur espoir évoqué plus tôt et que j’avais repris précédemment était revenu sur moi à la faveur dont portion descendante. Ne possédant pas une grande pointe de vitesse, il me fallait le distancer dans les derniers talus avant la ligne droite final pour éviter de me faire surprendre sur le sprint. Dans une petite côte à 400 mètres de l’arrivée, je relançai subitement pour le décramponner. En contrôlant , j’ai géré mon sprint de manière à éviter son retour pour m’assurer de justesse la première place dans ma catégorie. Au terme d’une seconde partie de course intéressante, je me suis classé à la 22 ème place en 1h38’16. Marion, victorieuse chez les féminines, a terminé à la 40 ème place en 1h41’12 tandis qu’Aurélien a fini en  1h51’13 prenant la 86 ème place au classement général.

MP clisson

Voici Marion dans l’une des dernières difficultés du parcours à 2 kilomètres de l’arrivée (photo Marion)

Classement 

1 HAUVIEUX Hervé JA Montfort-gesnois V1 01:23:45

2 BOURDIN Sébastien Herbauges athletic club SE 01:26:24

3 BARRE Eric RCN V1 01:30:42

…..

22 CHAPALAIN Valentin ES 01:38:16 (1 er espoir /6)

40 PELE Marion SE 01:40:12 (1 ère féminine)

86 BREGEON Aurélien ES 01:51:13 (5 ème espoir /6)

374 coureurs classés

chap podium

Vêtu de mon maillot de football du Danemark, je fus récompensé pour ma première place chez les espoirs (photo Marion) 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.