Voyage en Bulgarie et citytrip dans la capitale Sofia

Добре дошли в София (photo perso)

La seconde partie de notre voyage d’une semaine en Bulgarie fut consacrée à la découverte de Sofia ! Capitale du pays et forte d’environ 1,3 millions d’habitants, Sofia est située dans la partie occidentale de la Bulgarie. Au total, nous y avons passé deux journées, suffisant pour avoir un bon aperçu de la ville. Entre balades sur l’artère piétonne Vitosha et le long des grands boulevards de la capitale, contemplation de la majestueuse cathédrale Alexandre Nevski et virées nocturnes, retour en textes et en images sur ce citytrip à Sofia ! Pour retrouver les carnets de voyage de notre road trip en Bulgarie, cliquez sur le lien.  

Suite à quelques soucis d’orientation pour rendre notre voiture de location, c’est en fin de journée que nous avons atteint le centre-ville de Sofia. Via le métro, il faut compter environ 25 minutes depuis l’aéroport. Nous descendîmes à l’arrêt Serdika, en plein cœur de la ville. De là, nous ralliâmes aisément notre pied-à-terre du soir, l’auberge de jeunesse Hostel Mostel, située place Makedonia. Si vous séjournez à Sofia, c’est un chouette endroit où poser ses valises. L’accueil y est chaleureux, le petit déjeuner et le dîner sont inclus dans le prix de la nuitée (autour de 8/10 euros pour un lit en dortoir) et les équipements sont propres et de qualité.

Une fois nos affaires posées, nous partîmes pour une balade nocturne en direction de la cathédrale Alexandre Nevski, l’incontournable de la capitale bulgare selon de nombreuses personnes rencontrées.

La cathédrale Alexandre Nevski est le plus joli édifice de Sofia (photo perso)

Le lendemain matin, après un déjeuner copieux à l’auberge de jeunesse, une nouvelle balade à pied fut au menu malgré la grisaille dont la capitale bulgare peinait à s’extirper. En trois heures de promenade, nous eûmes déjà un bon aperçu de Sofia. L’agréable artère piétonne de Vitosha, la grande place du Palais National de la Culture, le stade Vasil Levski, le parc de Knyazheska, le parlement bulgare puis de nouveau la superbe cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski. 

Entre son passé communiste et le capitalisme, Sofia semble avoir choisi son camp (photo perso)

Le parlement bulgare non loin de la cathédrale Alexandre Nevski (photo perso)

La cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski (photo perso)

La belle cathédrale orthodoxe de Sofia vue sous un autre angle (photo perso)

L’église russe Sveti Nikolay Mirlikiiski (photo perso)

Dans bon nombre de rues et boulevards, les voitures partagent la voirie avec les tramways (photo perso)

Vers 13h30, nous étions de retour à l’Hostel Mostel pour récupérer nos bagages que le staff avait gentiment consignées. Puis nous prîmes le chemin de l’auberge de jeunesse Nightingale où nous avions réservé pour notre seconde nuit à Sofia. Moins chère mais plus rudimentaire et à la décoration abracadabrante, cette auberge de jeunesse ne restera pas dans les annales. Peu importe, nous avions prévu de passer une bonne partie de la nuit à écumer les bars et les discothèques de Sofia.

La mosquée de Sofia, près de l’arrêt Serdika (photo perso)

Édifice de type stalinien dans le centre-ville de Sofia (photo perso)

Sainte Sofia. Cette statue élégante rend hommage à la Sainte patronne de la capitale bulgare (photo perso)

La longue artère piétonne de Vitosha (photo perso)

De retour d’une nouvelle balade à pied dans Sofia, notre soirée commença vers 20h00. Dans notre étrange auberge de jeunesse, nous rencontrâmes un sympathique Turc et trois jeunes venus d’Italie. Puis, sous la houlette du Turc qui connaissait bien les lieux nous prîmes la direction du boulevard piéton de Vitosha. Affamés, nous mangeâmes sur le pouce plusieurs parts de pizza. Si le prix défiait toute concurrence, je dois avouer que la qualité laissait un peu à désirer.

En ce vendredi soir, l’ambiance était agréable sur la principale artère piétonne de la ville mais je ne retrouvais pas l’atmosphère fiévreuse de Copenhague, de Cracovie ou de Lisbonne. Or, on m’avait décrit Sofia comme une ville un peu folle … Est-il trop tôt ? Etions nous au bon endroit ? Après ça, l’ambiance n’étant pas folle non plus avec nos camarades de soirée, nous prîmes la décision de partir à la découverte de la vie nocturne de Sofia par nous même. Dans un bar dansant très huppé et dans une boite de nuit du même genre, la soirée fut drôle, animée et festive mais pas aussi explosive qu’à Varsovie, Riga et surtout Cracovie ! 

Le lendemain, après un crochet par les boutiques de souvenirs, nous déjeunâmes d’un kebab accompagné de frites sur le boulevard Vasil Levski. Sous le soleil, le début d’après-midi fut consacré à flâner dans les rues de Sofia et à faire quelques achats pour notre camarade Georgi. Puis sur les coups de 16h00, il fut grand temps de reprendre la direction de l’aéroport pour ne pas louper l’avion qui allait nous ramener en France où nous avions prévu de retrouver Georgi, la belle rencontre de ce périple en Bulgarie. 

Marché en plein air rue Ignatiev (photo perso)

Échiquier en libre accès en plein centre-ville (photo perso)

L’artère piétonne Vitosha est un lieu de promenade apprécié des Sofiotes (photo perso)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *