Dormir chez l’habitant en voyage : comment faire ?

IMGP8821

Véronique et Arthur : mes extraordinaires hôtes sur l’île de Pico aux Açores
(© courir-lemonde.com)

Lorsque l’on voyage, la question du logement est importante car elle conditionne en partie votre séjour. Des hôtels luxueux proposant des formules all inclusive au camping sauvage, il y en a pour tous les goûts de nos jours et c’est tant mieux. Cependant, dans ce nouvel article, je souhaite mettre en lumière le logement chez l’habitant. Enrichissant humainement, il peut se pratiquer sous des formes diverses que je vais vous présenter ci-dessous en faisant référence à des expériences vécues.

Pourquoi est-ce une formidable expérience de loger chez l’habitant en voyage ? 

  • Plus de contacts, d’échanges humains et de belles rencontres

Incontestablement, c’est l’atout numéro un du logement chez l’habitant. Loger chez l’habitant c’est le moyen de rencontrer de nouvelles têtes, d’échanger avec des locaux sur leur territoire, de partager ses passions ou tout simplement de passer un agréable moment à discuter de tout et de rien. Loger chez l’habitant permet de découvrir de plus près d’autres cultures et de rencontrer des personnes très différentes. Loger chez l’habitant, c’est enfin une belle manière de prendre le pouls du pays ou de la région que vous visitez.

  • Rencontrer des locaux qui vivent leur territoire au quotidien 

Loger chez l’habitant, c’est aussi le privilège d’avoir à côté de vous un expert de son territoire avec lequel vous aller pouvoir échanger facilement. Je pense sincèrement que rien ne vaut une personne qui habite la région pour vous éclairer et vous distiller de précieux conseils. Si vous le souhaitez, votre hôte vous fera part des possibilités de visites dans les alentours ou des beaux panoramas où il fait bon contempler le coucher de soleil à la nuit tombée par exemple. Si vous voulez faire un marché authentique, aller dîner au restaurant ou sortir en boite de nuit, vos hôtes pourront certainement vous dégoter de bonnes adresses. Intéressant non ?

  • Un rapport qualité prix souvent avantageux 

Enfin, loger chez l’habitant, c’est profiter de logements peu onéreux et au rapport qualité-prix défiant toute concurrence. C’est particulièrement intéressant dans les pays où le niveau de vie est élevé. 

1) La plateforme airbnb.fr 

Le site airbnb.fr met en relation des locaux qui souhaitent accueillir et des voyageurs qui recherchent un logement, exactement sur le même principe que le site de covoiturage blablacar. Désormais, lorsque je pars en voyage et que je cherche un logement, je me tourne souvent vers le site de airbnb pour voir si il y a des bons plans.

Voici trois expériences très positives vécues avec airbnb.fr :

Avec Elisa, nous avons passé quatre jours dans la charmante villa de Maria et Hannibal. Située dans un hameau à quelques kilomètres de Faro, la demeure de nos hôtes est magnifique et très bien équipée. Nous avions une chambre avec une salle de bain privative. Nous avions également pu nous baigner dans leur piscine, profiter du jardin fleuri et exotique, utiliser leur cuisine et manger sur la terrasse à la vue agréable. Tout au long de notre séjour, nos hôtes furent très accueillants, disponibles et de bons conseils. Une belle expérience pour notre première avec airbnb. Le prix de ce grand luxe ? 44 euros par nuit pour deux personnes.

IMGP8056La villa de Maria et Hannibal est vraiment une excellente adresse (© courir-lemonde.com)

Incontestablement ma meilleure expérience avec airbnb. Lors de mon périple sur l’archipel des Açores, j’ai passé quatre formidables journées avec Véronique et Arthur, couple de Français tombé amoureux des Açores. Accueil très chaleureux, discussions détendues tout en contemplant l’océan depuis la terrasse fleurie de leur coquette maison et une gentillesse sans limite. En fait, je faisais clairement parti de la famille puisque je prenais tous mes dîner avec eux. Je n’oublierai pas les petit-déjeuner sur mesure de Véronique, les parties de cartes avec Arthur, leur gentillesse naturelle et la caractère paisible et relaxant de ce havre de paix. Pension presque complète dans ce cadre idyllique pour une trentaine d’euro par nuit. Franchement, c’est donné !

IMGP8514La terrasse de Véronique et Arthur : un cadre idyllique où passer de merveilleux moments (© courir-lemonde.com)

Avec mon camarade Arnaud, j’ai découvert la Bulgarie en novembre 2016 à l’occasion d’un road-trip. Durant ce périple, nous avons jonglé entre auberges de jeunesse et logements chez l’habitant. Nous avons passé une soirée particulièrement mémorable chez la chaleureuse Dimka. Atmosphère détendue et joviale, échanges intéressants rendus encore plus amusants grâce à la barrière de la langue, rakija et vin bulgare pour faire monter la température.
Notre soirée passée avec ces sympathiques locaux fut anthologique.
Le prix de notre nuit à Devin ? 15 euros pour deux personnes avec repas et petit-déjeuner inclus.

En compagnie de Dimka et de deux autres invités (© courir-lemonde.com)

2) Les plateformes du type couchsurfing

Si airbnb met en relation des hôtes et des voyageurs, des plateformes comme couchsurfing ou warmshowers (spécialement pour les voyageurs à vélo) le font aussi. Leur différence ? Aucune relation commerciale n’est engagée entre les protagonistes. Les hôtes reçoivent des invités gratuitement simplement pour le plaisir de rencontrer des gens, de partager un moment à discuter et de rendre service. Toutefois, notez qu’il est de bon goût de ramener un petit quelque chose (création personnelle, bouteille de vin, spécialité culinaire de votre région …) à son hôte pour le remercier de son hospitalité.

  • Mon expérience de couchsurfing chez Dominique à Lyon (février 2017)

A ce jour, c’est mon unique expérience de couchsurfing. Sur la route de la Sardaigne, j’avais fait une courte halte à Lyon. A la recherche d’un pied-à-terre, je n’étais dit : “et si je tentais enfin le couchsurfing ?”
Profil crée en quelques minutes, je pris contact avec Dominique, un hôte qui bénéficiait d’excellents avis. La communication fut excellente avant mon arrivée et une fois sur place tout se passa admirablement bien. La soirée chez Dominique fut très agréable. Discussions autour de nos vies et passions respectives et bonne humeur au rendez-vous ! Il prépara un succulent repas tandis que nous mangeâmes en dessert le gâteau breton que j’avais emmené de Nantes.
La nuit sur son canapé convertible fut courte mais appréciable avant de reprendre mon chemin en direction de la Méditerranée. Depuis nous avons gardé contact et je serai ravi de l’accueillir à mon tour.

En résumé, une chouette première expérience de couchsurfing. Je vous recommande d’essayer si vous souhaitez faire de belles rencontres durant vos voyages et si vous n’êtes pas un inconditionnel du confort.

3) Accueil spontané par les locaux

Une autre possibilité pour dormir chez l’habitant consiste à se faire accueillir de manière spontanée chez des locaux. Cette méthode est destinée aux personnes plutôt aventurières et qui aiment les imprévus. Elle ne requiert aucune préparation en amont car tout se joue sur le terrain au contact des habitants qui vont croiser votre route. Cela dépend probablement des pays, mais en Europe il est souvent nécessaire d’engager la conversation pour espérer être accueilli (les gens ne peuvent pas deviner que vous cherchez à les rencontrer et à dormir chez eux).
De mon point de vue, cette manière de faire est la plus excitante car elle implique de nombreuses inconnues. “Vais-je trouver quelqu’un pour m’héberger ce soir ?” “Mon hôte sera t-il sympathique ?”
Notez qu’il est toujours utile d’avoir une solution de repli (la tente par exemple) pour éviter de se retrouver à la rue en cas de refus.

Ma première fois chez l’habitant de manière spontanée. Avec Aurélien, nous n’avions pas réservé de logement pour notre première nuit sur Lanzarote.
Pris dans une joyeuse fête locale, la nuit était tombée sur l’archipel des Canaries. A la lueur de nos frontales nous nous mîmes en quête d’un lieu pour planter la tente et c’est là que nous croisâmes Francesco qui sortait de chez lui en voiture. Dans un espagnol bancal, Aurélien lança la discussion et presque immédiatement l’adorable “Kiko” nous proposa de nous doucher puis de dormir dans sa caravane. Une chouette rencontre qui lança de manière rocambolesque notre périple sur Lanzarote.

logement chez l'habitant LanzaroteLa caravane généreusement prêtée par Kiko (© courir-lemonde.com)

Lors de mon échappée cyclonomade en Sardaigne, j’ai principalement dormi en tente. Dans les campings, de manière sauvage mais aussi dans des jardins avec l’accord des propriétaires.
Néanmoins, à deux reprises, j’ai eu la chance d’être hébergé chez l’habitant de manière spontanée. 
Tout d’abord, ce fut le cas près d’Alghero grâce à l’extrême gentillesse et la confiance de Leilei. Celui-ci me prêta presque sans hésiter sa résidence secondaire.
Puis dans le centre de la Sardaigne chez Giorgio. Dans cette zone rurale alors que j’étais en difficulté pour trouver un bed and breakfast, ce dernier me proposa de venir dormir chez lui. Il me régala de son hospitalité et de délicieuses pâtes à la carbonara. Nous passâmes une amusante soirée à échanger dans un mélange d’italien, de français et d’anglais. C’est ça la magie des rencontres spontanées 🙂

rencontre en Sardaigne hospitalité

Le chef Giorgio préparant le repas du soir (© courir-lemonde.com)

Via des plateformes comme airbnb ou couchsurfing qui mettent en relation hôtes et voyageurs ou de manière spontanée, dormir chez l’habitant apporte souvent une belle valeur ajoutée à un voyage.

C’est une manière de voyager qui permet : 

  • de rencontrer des personnes parfois formidables et très riche humainement 
  • de prendre le pouls du pays ou de la région que vous découvrez 
  • d’en apprendre beaucoup (histoire, traditions, culture, langue, géographie …) sur le pays que vous visitez 
  • d’avoir des bons plans grâce aux locaux qui vivent leur territoire au quotidien 

N’hésitez plus, lors de vos prochains voyages, dormez chez l’habitant. C’est tellement plus enrichissant !

6 réflexions au sujet de « Dormir chez l’habitant en voyage : comment faire ? »

  1. Bonjour
    j’envisage de visiter quelques îles au Acores en août prochain. Je recherche de “bonnes adresses atypiques sympa…simples” chez l’habitant et de bon plans

    Merci

    véronique

    • Bonjour Véronique,

      Excellente idée les Açores. Quelles îles souhaitez vous découvrir ? Vous comptez rester combien de temps aux Açores ?

      Concernant les bonnes adresses logement chez l’habitant je vous recommande celle-ci sur l’île de Pico http://www.airbnb.fr/rooms/2026364?sug=50
      C’est un adorable couple de Français qui vit aux Açores depuis une dizaine d’années qui vous accueillera en toute simplicité mais avec beaucoup de chaleur humaine. Leur maison est extrêmement bien située et la vue depuis la terrasse exceptionnelle.

      Concernant les Açores en général, j’ai publié mes 10 coups de cœur
      https://www.courir-lemonde.com/index.php/2016/09/21/archipel-des-acores-mes-10-coups-de-coeur/

      Les Açores sont un vrai paradis pour la randonnée. Végétation luxuriante, volcans, magnifiques lacs, falaises. Par ailleurs, il y a de nombreuses piscines naturelles pour se baigner, des sources d’eau chaude … Possibilité d’observer les baleines également !

      N’hésitez pas à revenir vers moi si vous avez d’autres questions !

      Valentin

  2. Je ne peux que te rejoindre sur le airbnb à Devin, ça été complétement concluant et enrichissant. Je n’ai pas eu encore l’occasion de tester ni le couchsurfing, ni l’accueil spontané. J’espère bien les expérimenté dans un futur assez proche maintenant.

  3. Salut Valentin !

    Superbe article, ça donne envie de repartir !
    Pour notre part, nous adorons Warm Showers et avons eu la chance d’être invités spontanément chez l’habitant lors de notre voyage à vélo en Ecosse. Comme tu le dis, il faut engager la conversation et subtilement la tourner sur le fait que l’on est en train de chercher un endroit où camper… Ça a marché pour nous !

    Sur Airbnb, tu recherchais donc une chambre et non un appartement entier, c’est ça ?

    À bientôt !

    • Salut Lucie et Maxime !

      Merci c’est gentil à vous. Content de vous donner envie de repartir pour de nouvelles aventures 🙂

      Oui Warm Showers semble vraiment bien. A tester lors de mon prochain voyage à vélo c’est certain !

      Concernant airbnb, c’est variable. Parfois je prend logement entier (pas ou peu de contact avec les proprio du coup) mais la plupart du temps j’aime bien avoir seulement une chambre chez l’habitant c’est plus sympa. Les 3 adresses mentionnées dans l’article sont vraiment tops.

      A très bientôt,
      Valentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *