8 ème épisode saison 2009 : course nature Erdre et Gesvres (19,9 km)

Nouvelle bonne performance sur longue distance à la Chapelle sur Erdre

podium erdre

Le podium junior de l’épreuve sur lequel je figure (2 ème) et compagnie d’Aurélien (3 ème) (photo perso) 

Après un été sans compétition mais pas sans sport, la course nature Erdre et Gesvres faisait office de course de reprise en vue de la fin de saison 2009. Avec Aurélien, j’ai participé à l’épreuve longue distance de 19,9 kilomètres tandis que Thierry et Jean-Luc ont couru le 11,5 kilomètres. Sur cette course nature, je n’avais pas d’objectifs particuliers si ce n’est prendre du plaisir et confirmer ma bonne performance du semi marathon de Paris.

Avant course 

Arrivés vers 8h45 sur le site du Buisson de la Grolle à la Chapelle sur Erdre, nous avons ensuite été chercher nos dossards et voir la liste des participants. 556 coureurs sur les 2 épreuves ( 226 pour le 11,5 km et 330 pour le 19,9 km). Aurélien me rejoint vers 9h10 afin d’aller s’échauffer tranquillement pour ne pas partir à froid. Les sensations n’ont pas l’air mauvaises : c’est une excellente nouvelle. A 9h30 sonne le départ du 19,9 km, c’est donc parti pour notre seconde course longue distance après le semi marathon de Paris.

La course 

Bien placé sur la ligne, je démarre assez doucement et me fait dépassé sur les 500 premiers mètres. Aurélien prend quelques longueurs d’avance sur moi à la faveur d’un départ un peu plus rapide. Des le début de course, on rentre dans le bain avec de sympathiques paysages boisés. On est véritablement sur une course nature !
Dans ces premiers kilomètres je m’efforce à rester au contact de petits pelotons pour être un peu aspirer par les autres coureurs. Le rythme est satisfaisant et le moral est là car les sensations sont plutôt bonnes. Aurélien a également l’air en forme. Il possède environ 50 mètres d’avance sur moi.

Je passe le 5 ème kilomètre en 23′ soit 13 km/h de moyenne et je suis revenu à quelques mètres d’Aurélien à la faveur de son arrêt au ravitaillement. Néanmoins, Aurélien reprend rapidement ses distances car je préfère rester à mon allure de croisière (entre 12 km/h et 13km/h). Au 6 ème kilomètre, je commence à ressentir quelques gènes respiratoire, c’est mauvais signe, heureusement cela ne durera pas. Les petits chemin boisés se succèdent et le parcours est extrêmement sinueux ce qui empêche les allures très vives. En plus c’est très casse patte. Au 10 ème kilomètre, le chrono indique 48′ (12,5 km/h de moyenne) soit en gros 1′ de retard sur ce que j’avais plus ou moins envisagé. Aurélien à la manière d’une gazelle galope toujours environ 50 mètres devant moi.

Entre le 10 ème kilomètre et le 14 ème kilomètre, le parcours est très technique. On emprunte un petit chemin longeant le cours d’eau du Gesvres. C’est très sinueux et il y a de nombreuses côtes très abruptes et également des escaliers. Me trouvant sur mon terrain de prédilection, je commence à accélérer et cela me permet dans un premier temps de dépasser quelques coureurs. Vers le 11 ème kilomètre, on m’annonce que je suis 117 ème, cela me renforce dans l’idée d’embrayer.
Quelques minutes plus tard, je reviens sur les talons d’Aurélien. Le parcours est à ce moment là très escarpé et je continue ma remontée fantastique. Aurélien lui garde son bon rythme afin de finir en beauté.
Vers le 13 ème kilomètre, j’entends 97 ème, les effets de l’accélération sont là, et je continue sur ma lancée. Je passe le 15 ème en 1h11′ (12,7 km/h de moyenne). Je continue plein pot et rattrape toujours autant de coureurs, la motivation est au maximum.

Les cinq derniers kilomètres sont roulants ce qui me permet de dérouler à bloc. Je passe le 19 ème kilomètre en 1h26’40, toujours à 200%. Se profile alors une dernière bosse avant le sprint final. Je grappille encore quelques places et fini comme à mon habitude au sprint. pour terminer en 1h30’32 soit 13,2 km/h de moyenne à la 63 ème place. J’ai donc effectué les cinq derniers kilomètres en 19’30 (15,4 km/h de moyenne) !
Aurélien termine quelques minutes plus tard avec un excellent chrono de 1h33’59 (12,7 km/h) à la 91 ème place. Sur le 11,5 km , Thierry réalise un super chrono de 49’38 (13,9 km/h) se classant 36 ème et mon père termine en 50’20 (13,7 km/h) à la 41 ème place.

Classement 

1 Maxime ETIENNE 1h12’34” ESM / Non Licencié(e) 16.5
2 Frederic CHALON 1h13’29” SEM / Ua Canton De Savenay 16.2
3 L’AOT Sebastien 1h16’04” SEM / Entente Cum 15.7

63 Valentin CHAPALAIN 1h30’32” JUM / Non Licencié(e) 13.2
91 Aurélien BREGEON 1h33’59” JUM / Non Licencié(e) 12.7

330 coureurs classés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *