7 ème épisode saison 2010 : le triathlon vert de St Philbert de Grand Lieu ( 750 / 18 / 5 )

Beau mano à mano avec Paul sur ce triathlon sprint à Saint Philbert de Grand Lieu

Chap vtt

C’est moi sur la partie vtt de ce triathlon vert (photo Charly)

Environ un mois après avoir participé à la Broløbet, j’ai retrouvé les joies de la compétition à l’occasion du triathlon sprint de St Philibert de Grand Lieu. S’agissant de mon premier véritable triathlon, je n’affichais pas des ambitions exceptionnelles pour cette épreuve. Mon objectif majeur était donc de découvrir le triple effort puisque à l’exception de trois participations à la ludique fête du triathlon de Nantes (de 2007 à 2009), je n’avais aucune expérience en la matière. Par ailleurs, ce triathlon était l’occasion de rencontrer et courir mon ami du Nord Paul Maes qui sillonne actuellement la Loire Atlantique et la Vendée à vélo. Un moment sympathique en perspective. Ainsi, j’espérais aussi pouvoir rivaliser avec Paul, sportif aguerris et redoutable coureur à pied. Finir à moins de trois minutes de lui serait déjà une excellente performance pour moi.

Avant course 

Avec Charly, nous sommes arrivés vers 15h50 sur le site de l’épreuve après quelques péripéties. De ce fait, pas le temps de traîner car le briefing explicatif est prévu à 16h15 pour un départ finalement avancé à 16h30 (initialement envisagé à 16h45). A 16h15, je pénètre dans le parc à vélo pour y déposer mes affaires, et mettre mes dossards (n°300) sur mon t-shirt pour le vtt et la cap. Puis j’enfile mon bonnet de bain et mes lunettes de natation et me dirige hâtivement vers la ligne de départ afin d’écouter les dernières consignes prodiguées par les arbitres.
Quelques minutes avant le départ de la natation les 150 participants sont autorisés à goûter l’eau de l’étang du parc de la Boulogne pour s’acclimater. Heureusement celle-ci est plutôt bonne (22°C). En ce 14 Juillet, jour de fête nationale, les conditions météorologiques étaient particulièrement incertaines marquées par quelques averses et de fortes rafales de vent.

Ce triathlon sprint s’est décomposé de la façon suivante:
– 750 mètres de natation
– 18 km de vtt
– 5 km de cap

Une première partie d’épreuve un peu compliquée : 24’22 pour effectuer 750 mètres de natation et la transition 1

A 16h30 le départ de l’épreuve sprint est donné. La meute de triathlètes part à l’assaut des 750 mètres de natation (deux boucles de 375 mètres).
En ce qui me concerne, je me situe dans les derniers du peloton n’étant pas du tout un spécialiste de la natation. Dès les premiers mètres j’essaie de maintenir un rythme correct sans toutefois me mettre trop dans le rouge. De temps à autre je parviens à dépasser quelques nageurs même si ma brasse n’est pas très efficace. 

Paul natation

Paul sur la partie natation (photo Charly)

Je termine la première boucle (375 mètres) en un peu moins de 11′. Après un petit sprint sur la plage, il faut relancer pour la seconde boucle de natation. Je maintiens un rythme satisfaisant sur les même bases que durant la première boucle. Après 500 mètres de course, les nageurs sont à présent assez espacés. Cependant il n’est pas rare de se prendre des pieds ou des mains dans la figure.

Je finis la natation un peu mieux et sort de l’eau en 22′ environ tandis que mon acolyte nordiste, Paul, est déjà sorti depuis près de 3′.
Pour le moment j’ai environ 2′ de retard par rapport à ce que j’avais prévu, j’espère bien rattraper le temps perdu à l’occasion de la partie vélo, ma spécialité. Après avoir récupéré mon vtt dans le parc à vélo je pars à l’abordage des 18 km de vtt. Je sors du parc à vélo en 24 min 22 s (136 ème / 150 environ).

Chap départ en vélo

L’on m’aperçoit attaquant le parcours à vélo tambour battant (photo Charly)

Une partie vélo exceptionnelle : 44’31 pour faire les 18 kilomètres de vtt et la transition 2

La partie vtt est quant à elle composé de 3 boucles d’environ 6 km. Dès le début de la partie vélo, j’embraye rapidement sur les chemins herbeux très bosselés et sinueux du parc de la Boulogne. De ce fait, je dépasse plusieurs coureurs visiblement moins à l’aise sur le vélo que dans l’eau. Le début de la boucle est dans l’ensemble assez roulante et j’en profite pour amener des développements assez importants et faire parler ma puissance.
En revanche la seconde partie du parcours vtt est beaucoup technique avec moult relance ce qui me favorise moins. Néanmoins je garde une allure satisfaisante.
A la fin du premier tour, je suis déjà revenu à 1′ de Paul (temps donné par Charly) ce qui me motive à accélérer encore plus.

vtt Chap en action

L’on m’aperçoit de nouveau à bloc sur ce parcours vtt (photo Charly)

Dans la seconde boucle, je gère mon effort de belle manière en gardant une bonne allure. D’ailleurs je dépasse toujours autant de coureurs et reviens à 30 secondes de Paul avant d’attaquer la dernière boucle.
Ma troisième boucle est très rapide et je dépasse encore des grappes de coureurs sur les portions bosselées et venteuses du parcours ce qui me permet de revenir sur Paul. J’ai vraiment d’excellentes jambes et je continue sur ma lancée dans les derniers hectomètres très techniques du parcours vtt.

Paul vtt

Paul sur la partie vtt (photo Charly)

Je repasse par le parc pour déposer mon vélo et démarre ma cap après 1h08’53 d’effort. J’ai donc mis 44’31 pour effectuer les 18 kilomètres de vtt et la transition avec la course à pied. Je réalise le 33 ème temps de cette partie. 

Une troisième partie mitigée : 21’57 pour faire les 5 kilomètres de course à pied 

Je commence la partie course à pied aux côtés de Paul, rapidement revenu sur mes talons. Après quelques mots et rires échangés, je lui dis de ne pas m’attendre étant donné qu’il est beaucoup plus rapide que moi. Pour information, il tourne en 34′ sur 10 kilomètres.
Pour moi cette troisième partie est difficile, je peine à trouver mon rythme et je suis rongé par les points de côté et la fatigue. Comme pour la partie vtt, il y a 3 boucles à parcourir.

Paul cap

Paul très à l’aise sur la partie course à pied (photo Charly)

Tant bien que mal, je m’efforce à maintenir un rythme autour des 12,5/13 km/h. Heureusement mon dernier tour de course à pied est nettement meilleur et je rattrape quelques coureurs pour finalement finir mon premier véritable triathlon en 1h30’50 à la 89 ème place. Quant à Paul, il termine ce triathlon sprint en 1h28’25 à la 73 ème place. 

Chap cap

Dans les dernières hectomètres de la partie course à pied (photo Charly)

Classement et analyse 

1 GERARD Franck FRA 1 V1M TRI CLUB NANTAIS 0:15:28 18 0:38:45 2 (+16) 0:19:09 8 (+1) 1:13:20.5

2 MORISSEAU Remy FRA 2 V2M TRI CLUB NANTAIS 0:14:24 4 0:42:02 6(+1) 0:19:35 19 (+1) 1:16:00.4

3 STEPKA Samuel FRA 3 V1M TRI CLUB NANTAIS 0:15:02 9 0:42:35 8(+4) 0:19:25 13 (+2) 1:17:00.6

73 MAES Paul FRA 41 S1M CALAIS 0:22:18 118 0:46:37 70 (+23) 0:19:33 17 (+22) 1:28:25.6

89 CHAPALAIN Valentin FRA 50 S1M CARQUEFOU 0:24:22 136 0:44:31 33 (+42) 0:21:58 64 (+5) 1:30:50.3

147 triathlètes classés. Environ 180 coureurs inscrits

Le bilan de mon premier véritable triathlon est plutôt positif. Tout d’abord j’ai atteint, les objectifs que je m’étais fixés avant l’épreuve à savoir prendre du plaisir et rivaliser avec Paul puisque je ne termine qu’à 2’25 de lui.

Pour moi, la partie natation a été compliqué à gérer du fait de mes lacunes importantes, c’est véritablement mon gros points faible qu’il faudra que je travaille (le crawl) pour essayer de perdre moins de temps dans mes prochains triathlons. Du fait de la faiblesse de mon niveau dans ce domaine, j’ai une marge de progression assez importante.
A l’issue de cette première partie de course, j’étais classé 136 ème avec un chrono de 24’22. Pas fameux ! 

A l’inverse, la partie vtt s’est parfaitement bien déroulé pour moi. Le parcours bien que sinueux et bosselé et exposé au vent m’a permis d’exprimer ma puissance et mes qualités de rouleurs. J’avais d’excellentes jambes tout au long des trois boucles proposées ce qui m’a permis de dépasser beaucoup de coureurs et surtout de reprendre plus de 2′ à Paul. A noter quelques erreurs de braquets dans certaines parties techniques.
Le chrono indique 44’31 pour le vtt et la transition vtt-cap soit le 33 ème temps en vtt et 42 places de gagnées ce qui fait de moi le troisième participant qui a gagné le plus de place en vtt. 

Enfin la partie course à pied a été dans l’ensemble un peu mitigée. Même si les sensations n’ont pas été bonnes, le chrono 21’58 (13,6 km/h de moyenne) est plutôt correct sur un parcours herbeux loin d’être simple. Heureusement, mon dernier tour a été d’assez bonne qualité malgré de fortes douleurs ventrales.

Par ailleurs, le fait de participer à ce triathlon avec Paul a vraiment été une grande source de motivation. Que du bonheur pour Charly et moi que de le rencontrer sur ce triathlon. Pourquoi pas refaire ça dans le nord de la France cette fois-ci? Enfin clin d’œil à Charly qui fut à la fois sur ce triathlon vert notre photographe, directeur sportif et chronométreur. Merci à lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *