9 ème épisode saison 2010 : le triathlon découverte Audencia-La Baule ( 500 / 20 / 5 )

Jolie performance sur le triathlon Audencia-La Baule

che chap baule

Arnaud et moi-même à l’occasion du triathlon Audencia-La Baule (photo Arnaud)

Après une belle performance sur le triathlon vert de Saint Philbert de Grand Lieu, j’ai de nouveau participé une épreuve similaire en courant le triathlon Audencia-La Baule avec mes camarades Arnaud et Vincent. Plutôt en forme, j’aspirais à un chrono inférieur à 1h20 sur ce format découverte proposant 500 mètres de natation, 20 kilomètres de vélo et 5 kilomètres de course à pied. 

Avant course 

Il est 8h30 quand je rejoins Arnaud du côté de Pornichet, station balnéaire situé à 5 kilomètres du centre ville de La Baule. Une fois nos dossards en main nous nous dirigeons enfin vers le parc à vélo où les participants sont déjà très nombreux. Vers 9h30, nous entrons dans l’immense parc prévu pour les 1200 triathlètes inscrits sur le découverte. Pas de temps à perdre car il faut se préparer pour la natation, mettre les dossards sur le T-shirt pour le cyclisme et la course à pied mais aussi bien organiser le tout pour perdre un minimum de temps lors des transitions.

vélo tri baule 2010

Mon vélo dans le parc à vélo (photo perso)

500 mètres de natation en 14’35 

N’ayant pas de combinaison pour la natation, c’est en cuissard de course à pied que je m’élancerai dans la fraîcheur (17°c) de l’Atlantique contrairement à la très grande majorité des participants. C’est certainement mon côté scandinave qui est à l’origine de ce drôle de choix. Vers 10h00, la meute de triathlètes avance lentement vers la plage de La Baule. A ce moment là je me demande si je n’ai pas fait une erreur en zappant la combinaison.

Vers 10h05, le départ est donné. Les 1200 participants sont séparés en deux groupes pour limiter les bousculades et ainsi éviter que cette partie natation devienne un combat de catch. Malgré ces précautions, les 300 premiers mètres de natation sont très périlleux avec moult bousculade, des coups de pieds à tout va, des mains qui heurtent des têtes. Dans ces conditions il n’est pas simple de nager correctement car les espaces sont vraiment très réduits. C’est un peu “à la guerre comme à la guerre”. Je peine donc à trouver un rythme satisfaisant. Néanmoins, je limite la casse sans trop forcer en adoptant une brasse assez efficace sur la première moitié de course. Finalement, je trouve l’eau plutôt bonne. Après avoir contourné la première bouée (après environ 200 mètres), des écarts commencent à se faire ce qui facilite un peu la nage. Je trouve progressivement un rythme assez satisfaisant. Par moment, j’accélère même en effectuant des relances en crawl. Je rejoint la terre ferme après 14 min 35 s d’effort aquatique en même temps qu’Arnaud.

Transition 1 bouclée en 4’50 

Une fois la natation effectuée, pas le temps de traîner. Il faut traverser la plage puis remonter sur le remblais. Malheureusement ça bouchonne un peu. Quelques secondes de perdues que j’essaie de convertir en récupération. Ensuite, je dois aller chercher mon vélo dans le parc. Pieds nus, je galope afin de récupérer au plus vite mon bolide. Arnaud est juste derrière moi ! Après 19’25, je commence la partie cyclisme. J’aurais donc mis 4’50 pour effectuer cette transition. A ce moment là, je pointe en 502 ème position.
Vincent et Arnaud qui avaient opté pour la combinaison perdent quelques secondes. Vincent qui était devant moi à l’issue de la natation s’élance 6 secondes après tandis qu’Arnaud a 45 secondes de retard.

20 kilomètres de cyclisme en 35′ soit 34,3 km/h de moyenne 

C’est parti pour 20 kilomètres de cyclisme. Le début de parcours est particulièrement roulant puisqu’il se fait sur le remblais de la station balnéaire. Le vent est assez faible. Dès les premiers hectomètres du circuit, j’embraye car il faut absolument que je refasse un peu de mon retard. Sur les trois premiers kilomètres, je dépasse et dépasse des dizaines de participants. Je roule à 40/42 km/h en moulinant bien pour ne pas trop m’user. Ensuite le circuit nous mène vers l’intérieur de La Baule et emprunte quelques rues un peu plus escarpées. Rien de bien méchant mais à ce moment là beaucoup de cyclistes sont déjà en difficulté. Je dépasse donc des grappes de participants et continue ma folle remontée.

chap vélo baule

Sur la partie vélo (photo maindru)

Malheureusement, il y a assez peu de bons cyclistes avec moi et je suis obligé de faire tout le travail. Je précise que le drafting est autorisé sur cette épreuve. Par moment certains coureurs prennent des relais intéressants mais l’entente n’est pas excellente car le niveau est très hétérogène. Je suis plutôt en bonne forme et continue de dérouler sans trop penser à la suite de la course car je suis sur mon terrain de prédilection et il me faut gagner un maximum de place. Par moment le compteur s’affole même à 50 km/h.

Le retour est assez venteux et beaucoup de cyclistes peinent. Heureusement pour moi, un groupe de cyclistes affûtés revient sur moi et je prend leur inspiration pour les quatre derniers kilomètres. Malgré quelques hésitations dans des virages techniques je me maintiens sans trop forcer dans ce bon groupe. On roule à 45/50 km/h dans les arrières de La Baule avant de revenir sur le remblais à toute allure. J’effectue les trois derniers kilomètres dans les roues pour garder un peu de force pour la course à pied. Au final j’ai parcouru les 20 kilomètres en environ 35′. 

1’44 pour effectuer la transition cyclisme-course à pied

Cette seconde transition est beaucoup plus rapide que la première. Je cours accompagné de mon vélo jusqu’à mon emplacement puis troque mes chaussures de cyclisme pour celle de course à pied et pars à l’assaut des 5 kilomètres de course à pied. Pour faire la partie cyclisme et la transition 2 j’ai mis 36’44, soit le 139 ème temps. Sur cette partie j’ai ainsi repris 255 places. En ce qui concerne Arnaud, il s’est très bien débrouillé puisqu’il termine cette partie (cyclisme + T2) en 38’10 avec le 226 ème temps. Quant à Vincent, il a effectué cette partie en 44’22.

Un excellent finish en course à pied : 5 kilomètres en 19’38

càp chap baule

A bloc sur la partie course à pied (photo maindru)

Je pars donc pour 5 kilomètres de course à pied après 56’09 d’effort avec l’espoir de bien terminer ce triathlon. Dès les premiers hectomètres, je rattrape pas mal de coureurs qui semblent très fatigués et marqués par l’effort. La plupart sont très costaud et donc plus nageur et cycliste que coureur à pied. Après avoir souffert sur la natation, c’est à mon tour de prendre ma revanche. Les sensations ne sont pas mauvaises et je déroule à 14/15 km/h environ. Je m’efforce à bien respirer pour être le plus efficace possible. J’arrive à la mi course après environ 10′ d’effort. C’est excellent et ça ne m’étonne pas car je cours plutôt bien. Je continue de dépasser beaucoup de coureurs. 

che càp baule

Arnaud qui en termine avec la course à pied (photo maindru)

Puis à environ 1,5 kilomètre de la fin, j’accélère encore. Le final est un peu long mais c’est vraiment extra car le public est très présent et encourage chaque coureur. Comme lors de la Broløbet je tape dans les mains de jeunes supporteurs sans toutefois perdre de la vitesse. A 500 mètres de la ligne, j’accélère encore plus fort pour finir au sprint malgré un points de côté persistant. Ainsi, je conclu cette partie en 19’38 (15,3 km/h de moyenne) soit près de 3′ de mieux que mon objectif initial. Je me classe 69 ème de la course à pied en ayant encore repris 76 places !

Au final, le chrono indique 1h15’46. A l’arrivée la satisfaction est là car l’objectif de terminer en moins d’1h20 est validé. Je me classe 171 ème de ce triathlon découverte Audencia-La Baule ce qui constitue une très bonne performance. En ce qui concerne mes acolytes, Arnaud termine brillamment son premier triathlon en 1h18’53 à la 276 ème place après avoir fait une excellente partie course à pied. Quant à Vincent, il a un peu peiné sur cette dernière partie, 26’32 mais termine tout de même dans un temps honorable de 1h30’24 à la 743 ème place sur 1200 inscrits.

Classement et analyse 

1 AUGEREAU James FRA CAM LES SABLES VENDEE TRI 0:11:07 2 0:33:09 2(+1) 0:17:46 17 (0) 1:02:00.2

2 LEFEBVRE Hugo FRA JUM E S M GONFREVILLE L ORCHER 0:11:14 3 0:33:03 1(+1) 0:18:20 24 (0) 1:02:35.9

3 MINIOT Clement FRA JUM TRI CLUB NANTAIS 0:11:44 8 0:35:22 47 (+5) 0:17:07 6 (0) 1:04:12.3

171 CHAPALAIN Valentin FRA S1M CARQUEFOU 0:19:25 502 0:36:44 139 (+255) 0:19:38 69 (+76) 1:15:46.2

276 CHEMINANT Arnaud FRA S1M CARQUEFOU 0:20:10 599 0:38:10 226 (+235) 0:20:35 146(+88)1:18:53.0

743 MIRY Vincent FRA S1M LA CHAPELLE SUR ERDRE 0:19:31 519 0:44:22 748 (-170) 0:26:32 843 (-54) 1:30:23.6

1200 inscrits pour 1092 classés

Le bilan de mon premier triathlon Audencia-La Baule est clairement positif. Tout d’abord, j’ai aisément atteint l’objectif chronométrique minimal que je m’étais initialement fixé. A l’arrivée je termine en 1h15’46 soit plus de 4′ de mieux par rapport à ce que j’espérais. Je me classe à la 171 ème place sur 1200 inscrits, un classement très honorable même si j’aurais voulu figurer dans les 150 premiers.

– Natation (500 mètres) 14’35 + T1 4’50 :19’25  

Une fois encore, la natation a été de loin mon point faible sur ce triathlon Audencia-La Baule. Il est clair que la natation me pénalise beaucoup et me fait perdre beaucoup de temps. C’est donc une partie qu’il va faloir sérieusement travailler, c’est à dire progresser encore en brasse et s’essayer au crawl.
Cependant je vois tout de même quelques signes d’espoir concernant cette partie. D’une part, je n’étais pas à 100% sur cette partie natation car je voulait en garder pour le cyclisme et la càp ou j’ai davantage de facilité. D’autre part, j’étais assez mal placé sur la ligne de départ car avec Arnaud et Vincent on ne voulait pas gêner les bons nageurs. Or pour perdre le minimum de temps sur cette partie le placement au départ est essentiel car les dépassement sont difficiles. Il est certain qu’avec un peu plus d’expérience et un entrainement plus poussé je suis capable de gagner sans trop de problème une à deux minutes.
Quant à la transition, je l’ai effectué de belle manière sans perdre de temps. J’ai d’ailleurs gagné beaucoup de temps par rapport aux autres sur celle-ci notamment grâce au fait que je n’avais pas pris de combinaison malgré la fraîcheur de l’eau.

– Cyclisme (20 km) 35′ + T2  1’44 : 36’44 

Comme lors du triathlon vert de St Philibert de Grand Lieu, j’ai effectué une excellente partie cyclisme sur laquelle j’ai pu refaire une partie de mon retard. J’ai notamment pu reprendre 255 participants en roulant à une vitesse moyenne supérieure à 34 km/h. Le parcours était dans l’ensemble très roulant avec de bonnes portions ou l’on pouvait enrouler le braquet. Sur ces portions là, j’étais particulièrement à mon avantage en faisant parler ma puissance et ma vélocité. En revanche dans les quelques virages difficiles j’étais beaucoup moins à mon aise comme c’était déjà le cas lorsque je courais au NDVS.
Avec un peu plus d’expérience et sur un circuit plus long et sélectif, il y a fort à parier que je sois encore plus à mon avantage. C’est vraiment encourageant pour de futures échéances triathlon.

– Course à pied (5 km) 19 min 38 s

Pour finir, 5 kilomètres de course à pied étaient au programme.Ce circuit tracé sur le remblais m’a parfaitement convenu. Dans l’ensemble les sensations ont été satisfaisantes en dépit de quelques maux de ventre. Au final je boucle ces 5 kilomètres en 19’38 s (15,3 km/h) soit le 69 ème temps de cette partie. .

Enfin, l’ambiance sur ce triathlon était vraiment très sympathique et conviviale grâce aux nombreux spectateurs présents pour nous encourager J’ai pris beaucoup de plaisir à nager, rouler et courir sur ce triathlon Audencia La Baule, voilà pourquoi j’ai déjà pris rendez vous avec l’événement baulois en 2011 pour faire encore mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *