3 ème épisode saison 2013 : le trail ds Garciaux (14 km)

Top 20 encourageant sur le trail des Garciaux

Depuis mi-avril, j’ai enfin pu reprendre les entrainement de manière régulière et intensive après une période nébuleuse courant mars à cause d’une gêne au genou gauche. Placé environ un mois après, le trail des Garciaux (14 km) près de Redon, faisait figure de test pour valider ou non les efforts consentis à l’entrainement. En termes d’objectifs, j’aspirai à un top 20 et à un chrono autour des 1h10 pour cette épreuve nature de 14 km.

Avant course 

C’est avec Aurélien que je me suis rendu à Saint Perreux (56), petite bourgade d’un peu plus de mille âmes, située à proximité de Redon, au carrefour des départements du Morbihan, d’ille et Vilaine et de Loire Atlantique. Après environ 1h10 de route depuis Carquefou, nous avons rejoins Charly qui avait  fait le déplacement avec les coureurs du Carquefou Athlétique Club (CAC).

Puis sans perdre de temps, nous avons pris la direction du lieux de retrait des dossards car il était déjà 15h00 et le départ de notre épreuve de 14 km était prévu pour 15h30. A noter qu’en parallèle de notre course, deux autres épreuves de 7 km et de 28 km étaient également au menu de ce trail des Garciaux. De retour à la voiture d’Aurélien pour se changer, la chaleur se faisait de plus en plus présente et l’on craignait d’en souffrir durant la course même si le ciel n’était pas uniformément tapissé de bleu. S’en est suivi un petit footing d’échauffement accompagné de légères accélérations à proximité du départ. Vers 15h25, nous avons rejoins le peloton massé près du départ. Une meute d’un peu plus de 400 coureurs au sein de laquelle mes camarades et moi occupions la première ligne.  

départ

La tête du peloton après environ 300 mètres de course. On aperçoit Aurélien et Charly dans les premières positions. Pour ma part j’étais juste derrière Aurélien (photo http://www.traildesgarciaux.com/)

Un départ à vive allure … 

Admirablement bien placé, c’est en toute logique que nous avons pris un départ rapide. Durant les cent premiers mètres Aurélien a même eu le privilège d’être au commande du peloton. Pour ma part, j’étais bien calé entre le 5 ème et la 10 ème position non loin de Charly. Sur ce trail, il était important voire essentiel d’adopter une allure soutenue dès le départ car après environ un kilomètre, le parcours était davantage étroit et technique, portions dans lesquelles les dépassements sont rendus beaucoup plus complexes. En effet les kilomètres suivants étaient bien plus sinueux que le premier relativement roulant : chemins tortueux à travers les bois, escalade d’une côte à l’aide de corde, saut de rondins de bois : un cocktail très acrobatique et d’autant plus éprouvant que la chaleur se fit sentir très rapidement. Au niveau du classement, j’avais logiquement perdu quelques places suite à ce départ très rapide. Après une quinzaine de minutes de course, je devais osciller entre la 15 ème et la 25 ème place. C’était encourageant mais je sentais venir le contre-coup du départ.

abj

Aurélien dans une portion en sous-bois (photo http://www.traildesgarciaux.com/)

… suivi d’un contre coup jusqu’au premier ravitaillement …

Sans être très vallonné, le parcours de ce trail des Garciaux était néanmoins très usant et casse pattes avec moult chemins zigzaguant à travers la forêt, des portions caillouteuses à travers champs en plein soleil ou encore quelques petits talus à grimper. Pendant une vingtaine de minutes (entre la 20 ème et la 40 ème environ), j’ai eu un vrai coup de mou. Mentalement je n’y étais plus trop et physiquement je n’étais pas au mieux. Bref, je subissais la course.

Toutefois, peu de coureurs me rattrapaient, ce qui signifiait que c’était difficile pour l’ensemble des participants. D’ailleurs, je n’apercevais plus Aurélien qui avait fait course commune avec moi durant le premier quart d’heure. Lui aussi souffrait de la chaleur et attendait avec impatience le premier ravitaillement. Ouf de soulagement après 38′ de course, le premier ravitaillement se présentait à moi. Sans m’arrêter complètement, je pris le temps de boire quelques gorgées et de m’asperger d’eau. Ce n’était pas grand chose mais quelques minutes plus tard, je retrouvais de bonnes sensations ce qui me laissa croire que j’étais capable de hausser l’allure.

chap solide

C’est moi aux couleurs du Danmark Rundt 2012 quelques hectomètres avant le premier ravitaillement (photo http://www.traildesgarciaux.com/)

… avant un finish très honorable 

Entre le 9 ème et le 11 ème kilomètre, ce fut la partie la plus escarpée de l’épreuve. Elle comprenait notamment deux côtes très pentues entrecoupées d’une longue descente à travers la forêt. Dans les deux ascensions, j’en ai profité pour reprendre trois ou quatre coureurs coureurs grâce à mes qualités de grimpeur. Même si je sentais incontestablement des progrès par rapport au duathlon de Savenay, je sentais que je n’avais pas retrouvé l’explosivité que j’avais l’année dernière. Il reste donc encore du travail.

Après cette dernière difficulté, surnommée le Tourmalet des Garciaux par les organisateurs, je décidai de lâcher les chevaux. J’avais calculé qu’il restait environ quinze à vingt minutes de course et je me sentais pas trop mal. Qui plus est le parcours était assez roulant le long de l’Oust, rivière de 137 kilomètres faisant office de limite entre le Morbihan et l’Ile et Vilaine à cet endroit. Désormais, j’étais à fond et je déroulais du mieux que je pouvais. Je repris de nouveau quelques coureurs dont un s’accrocha à ma foulée. Cependant, je commençais à être à la limite et j’attendais vivement la ligne d’arrivée. Au regard du chronomètre ça ne devait plus être très loin. Cette pensée fut heureusement confirmée par un spectateur qui nous annonça qu’il restait environ 500 mètres. Ouf !! Dans un dernier effort, je lançai mon sprint à 200 mètres de la ligne d’arrivée pour finir à vive allure et dépasser un dernier coureur et terminer à la 20 ème place en 1h08’18. 

Concernant mes acolytes, Charly m’avait précédé de 2’23 se classant 12 ème en 1h05’55 tout en raflant la première place chez les espoirs et Aurélien concluait ce sympathique trail breton en 1h14’42 à la 56 ème place.

ch podium

Charly (tout à gauche), récompensé pour sa première place dans la catégorie des espoirs (photo http://www.traildesgarciaux.com/)

Cette 3 ème épreuve de l’année est incontestablement la plus aboutie de ma saison pour le moment. Elle illustre parfaitement mes progrès réalisés depuis la mi-avril, fruits de la reprise intensive des entraînements au rythme de 3 à 4 séances par semaine en moyenne.

Classement

1 LAPORTE VIVIEN 01:00:32 BRUZ ATHLETISME
2 ROUX OLIVIER 01:01:06 ESC OCEAN 44 SAINT NAZAIRE
3 HUET SEBASTIEN 01:02:05 CARQUEFOU AC
4 RUSQUET BRUNO 01:03:12 BRUZ ATHLETISME
5 OREVE GUILLAUME 01:03:25 ATHLE DU PAYS DE REDON
12 DU BOISLOUVEAU CHARLES-HENRY 01:05:55 CARQUEFOU AC
20 CHAPALAIN VALENTIN 01:08:18 NON LICENCIE
56 BREGEON AURELIEN 01:14:42 CA SAUMUR
406 partants / 375 arrivants

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *