2 ème épisode saison 2014 : les sentiers de Goulaine (6 km)

Top 5 sur le 6 kilomètres des Sentiers de Goulaine

Sentiers de Goulaine

Ma copine Elisa habitant à Basse Goulaine, j’avais repéré cette course se tenant sur sa commune. En ce dimanche 8 septembre, deux distances étaient proposées par les organisateurs: un petit parcours de 6 kilomètres et un tracé davantage exigeant de 15 kilomètres. En temps normal, j’aurais opté pour le 15 kilomètres mais ayant repris l’entrainement depuis seulement trois semaines; il était plus sage pour moi de m’élancer sur cette distance, d’autant plus que j’avais bon espoir d’y faire un bon classement puisque j’imaginais que le niveau serait beaucoup moins relevé que sur l’épreuve longue distance. J’étais relativement confiant sur ma forme tant mes entraînements précédents (une bonne partie effectués à jeun) avaient été satisfaisants. 

IMGP6811

Environ 30 minutes avant le départ prêt à en découdre (photo Elisa)

Ayant dormi chez Elisa, nous sommes arrivés une quarantaine de minutes avant le départ de la course. Motivé par la présence d’Elisa, j’aspirai vraiment à un bon résultat en terre goulainaise. Après avoir récupéré mon dossard (n°34), j’ai débuté mon échauffement sur la poste d’athlétisme du stade de foot de Basse Goulaine, où le départ serait donné d’ici 20 minutes. Mes premières foulées étaient plutôt satisfaisantes, j’avais de bonnes jambes et mon souffle était bon. Puis je retrouvais Elisa à quelques minutes du départ.

Vers 9h25, le speaker appelait les coureurs pour le départ. Un peloton d’environ 150 coureurs était annoncé par les organisateurs. Candidat au top 10, je me plaçai en première ligne pour prendre un départ rapide.

IMGP6813

  En plein échauffement sur la piste du stade de Basse Goulaine (photo Elisa) 

IMGP6818

Le départ de l’épreuve des 6 kilomètres. Je suis en plein milieu de la photo (photo Elisa)

A 9h30, le coup de pistolet annonçant le départ retentit. Placé en première ligne, j’ai pris un départ assez rapide sur la piste d’athlétisme. Néanmoins, il n’était pas question de se griller d’entrée de jeu. Deux tours de pistes étaient au menu ce qui allait me permettre de bien jauger les forces en présence. A l’issue du premier tour, je me trouvais en 11 ème position. Je me sentais bien et j’aspirai à reprendre bon nombre coureurs que j’avais à portée de fusil. J’attaquai le second tour plein d’ambition, surmotivé par les encouragements d’Elisa. Durant le second tour de piste, je remarquais que certains coureurs commençaient à lever le pied. J’en profitai pour placer une accélération ce qui me permit de dépasser trois ou quatre coureurs que je sentais un cran en dessous et qui risquaient de me conduire dans un faux rythme. J’embrayais, passant le 1 er kilomètre en 3’55 (ce qui en soit n’est pas extrêmement rapide mais la dernière fois que j’ai pris un départ aussi rapide c’était en novembre 2013 au cross de la Chantrerie).

Puis j’enchaînais durant quelques hectomètres avant de ralentir l’allure pour passer le second kilomètre en 8’05. Le parcours était très roulant et empruntait des chemins que je connais bien pour les avoir déjà empruntés avec Elisa à l’occasion de footing. Au classement, les positions sont déjà assez claires : je me trouvais bien installé dans le top 10 en 6 ème position avec dans le viseur un coureur à une centaine de mètres devant moi tandis que les quatre premiers étaient déjà assez loin.

IMGP6820

Me voici à l’issue du second tour de piste (photo Elisa)

Un peu avant le 3 ème kilomètres, je pris une allure légèrement supérieure pour tenter de rattraper le coureur placé devant moi. Je me disais “aller y’a que 6 kilomètres en tout, tu peux aller le chercher”. Une prise de risque récompensée car en quelques minutes je rattrapais le coureur en question, un sociétaire du RCN, qui semblait un peu en difficulté. Je poursuivis sur ma lancée atteignant le 3 ème kilomètre en 12′ environ et le 4 ème kilomètre en 16′ sur un rythme assez régulier de 15 km/h.

Le parcours bien que très plat, était plutôt agréable à travers les champs et les sentiers aménagés bordant la Goulaine. Quelques violentes relances étaient à signaler. Je savais que la fin de course allait se faire aux forceps car j’étais un peu en sur-régime, illustré par plusieurs points de côtés qui se faisaient sentir. Très concentré sur ma course, la présence d’Elisa a beaucoup joué sur ma performance. Sachant qu’elle m’attendait à l’arrivée, sa présence m’incitait à redoubler d’effort et à ne rien lâcher jusqu’au bout. Même si mes sensations furent un peu moins bonnes sur les deux derniers kilomètres, mon allure ne diminuait pas tellement et j’étais très serein car je n’apercevais pas le moindre coureur dans mon rétroviseur. A environ 400 mètres de l’arrivée, j’aperçu Elisa qui donnait de la voix pour m’encourager. Il me restait alors un dernier tour de piste pour boucler l’épreuve qui faisait en réalité autour de 6,2 kilomètres. Je bouclai la course en 24’55 soit une moyenne légèrement inférieur à 15 km/h me classant à la 5 ème au classement général (1 er Non Licencié). Un résultat plutôt encourageant pour une reprise.

IMGP6830

Joli top 5 au prix d’un bel effort pour cette course de reprise (photo perso) 

Classement 

1 BLEAS Joan TAC SE 22’40

2 MATHON Philippe CAC SE 23’05

3 AUGEREAU Eric Athlé Bocage Vendée SE 23’56

5 CHAPALAIN Valentin NL SE 24’56 

117 classés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *