Sur la route des Açores, escale ensoleillée à Porto

IMGP7466

Le fleuve Douro traverse le magnifique centre-ville de Porto (photo perso)

Du 10 au 24 septembre, je me suis rendu en plein cœur de l’océan Atlantique sur l’archipel des Açores, connu surtout pour son fameux anticyclone. Deux petites semaines de trekking à travers trois des neuf îles de l’archipel : Sao Miguel, Faial et l’île de Pico. Au départ de Bordeaux, j’ai également fait une escale dans la charmante ville de Porto. En effet, profitant de tarifs extrêmement attractifs, j’avais couplé deux vols distincts affrétés par la compagnie Ryanair. 

Arrivé à Porto jeudi 10 septembre en fin d’après-midi, j’ai de suite rallié le centre de la ville via un très moderne métro. La météo étant radieuse, je n’avais pas l’intention de me rendre directement à l’auberge de jeunesse que j’avais préalablement réservée. Ainsi, j’ai muni de mon paquetage d’aventurier, j’ai pu découvrir une ville charmante et dotée d’un pittoresque et préservé centre-ville, d’ailleurs classé au patrimoine de l’UNESCO. J’ai pu noté quelques points communs avec la capitale Lisbonne que j’avais visitée avec Elisa en mai notamment au niveau de l’architecture. Jusqu’à 19h30, j’ai donc vadrouillé de la Praça da Libertade à la très prisée Praça Ribeira, jouxtant l’enchanteur et romantique fleuve Douro sur lequel naviguait barques, voiliers et navires en tout genre. De multiples ponts enjambent par ailleurs celui qui divise la ville d’où provient le célèbre vin Porto. Paisible, c’est comme ça que je pourrais qualifier le cœur de la seconde ville du Portugal que j’ai eu plaisir à parcourir en quelques heures.

Le jour commençant à tomber, je me mis à la recherche de mon pied-à-terre. Assoiffé, je fis également un stop dans une supérette pour acheter une bouteille. Un peu en difficulté pour trouvé mon logement du soir, c’est un peu à tâtons que je gambadais dans Porto. Puis, grâce à un plan de ville et à mon orientation légendaire, je tombai presque par hasard sur la rue que je cherchais à savoir la rua das Oliveiras. Une fois dans mon dortoir, la soirée fut très tranquille du côté de l’auberge Oporto invictus hostel car prenant la direction de l’archipel des Açores le lendemain, je n’avais aucunement envie de sortir en ce jeudi soir.

IMGP7448

Drapeau portugais et mosaïque au mur : je suis bien arrivé au Portugal (photo perso)

IMGP7562

La Praça da Libertade dans le centre-ville de Porto (photo perso)

IMGP7460

Le romantique et paisible Rio Douro apporte du cachet à une ville qui n’en manque pas (photo perso)

IMGP7480

Demeures mitoyennes donnant sur le Douro près de la Praça Ribeira (photo perso)

IMGP7482

Décoration originale dans Porto (photo perso)

IMGP7486

De part et d’autre du fleuve, d’abruptes falaises magnifient ce cadre qui ne donne pas l’impression d’être au coeur d’une agglomération de 1,8 millions d’habitants (photo perso)

IMGP7493

Ruelles typiques de Porto (photo perso)

IMGP7500

Porto : une ville bien conservée et riche d’un point de vue architectural (photo perso)

La nuit fut extrêmement bruyante et peu reposante la faute au nombre impressionnant de soiffards et de fêtards déambulant dans les rues et s’agitant dans les bars et clubs de ce quartier particulièrement festif. Cependant en ce 11 septembre 2015, j’étais motivé car c’est aujourd’hui que je prenais la direction de Ponta Delgada, la capitale de l’archipel des Açores, au départ de Porto. Mon vol était prévu pour 16h50 ce qui me laissait le temps de vadrouiller de nouveau dans Porto. Avant de me faire un footing, je fis la connaissance d’un Français super sympathique originaire de Rennes qui après quelques jours à Porto partait découvrir Lisbonne.

Tout en dégustant les irrésistibles et savoureux pasteis de Nata (flanc portugais) que j’avais découvert à l’occasion de mon voyage au Portugal avec Elisa, j’arpentais les rues escarpées et pittoresques de Porto. Je fis également un saut sur la rive gauche du Douro pour avoir un bel aperçu du centre-ville classé au patrimoine de l’UNESCO.

IMGP7515

Nouvel aperçu sur Porto (photo perso)

IMGP7527

A flanc de falaises se mêlent habitations, végétation et affleurement rocheux (photo perso)

IMGP7542

Nouveau panorama sur le Douro (photo perso)

IMGP7555

Le FC Porto, vainqueur de la Ligue des Champions en 2003, est l’une des fiertés de la ville (photo perso)

IMGP7567

Torre dos Clérigos dans Porto (photo perso)

IMGP7569

A proximité de mon pied-à-terre, petits tramway très prisés des touristes (photo perso)

Puis après un déjeuner riche en fruits, je pris la direction de l’aéroport via le métro. Il devait être environ 14h00. J’étais large niveau timing car je n’avais vraiment pas envie de louper mon vol et j’étais excité à l’idée de découvrir les Açores, cet archipel peu connu, exactement comme quand je m’étais rendu aux îles Féroé avec mon acolyte Tom.

1 réflexion sur « Sur la route des Açores, escale ensoleillée à Porto »

  1. Ping : A la conquête de Sao Miguel, la plus grande île de l’archipel des Açores | Courir Le Monde – Blog Voyage et Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *