La Loire à vélo entre Nantes et Chinon avec Aurélien

IMGP9766

Le duo devant la forteresse de Chinon (photo perso)

Durant quatre journées, du jeudi 5 mai au dimanche 8 mai, j’ai parcouru une partie de l’itinéraire cyclable la Loire à Vélo avec Aurélien. La Loire à Vélo, c’est un parcours d’environ 800 kilomètres spécialement conçu pour voyager à vélo. Il s’étend de Cuffy, bourgade située dans le département du Cher à Saint Brévin, station balnéaire réputée sur la côte Atlantique. Avec mon acolyte, nous avons testé le tronçon entre Nantes et Chinon et effectué près de 250 kilomètres à l’occasion de cette escapade printanière. Sous un soleil souvent présent et par une température très clémente, nous avons sillonné les sauvages bords du fleuve royale entre Nantes et Angers, contemplé de beaux châteaux à Saumur, Montsorreau et Chinon, découvert de coquets villages troglodytes comme celui de Turquant près de Saumur ou encore dégusté les fameux fouées de l’Anjou. Retour illustré sur cette bucolique balade au fil de la Loire.  

1) environ 60 kilomètres entre Nantes et Ingrandes 

C’est sous un étincelant soleil que nous avons débuté notre périple à vélo de quelques jours au départ de Nantes. Partis en début d’après-midi, nous avons mis le cap à l’Est en empruntant les belles pistes en site propre de la Loire à Vélo. Dans un premier temps, nous avons passé les communes bien connues de Thouaré sur Loire, La Chapelle Basse Mer, La Varenne puis Champtoceaux avant de passer sur la rive droite pour atteindre Ancenis. Par la suite, nous avons repris la rive gauche entre Liré et Ingrandes passant notamment par la petite cité de caractère de Saint Florent le Viel.

Malgré le vent de face, nous avons plutôt bien roulé sur cet agréable tronçon. Pas mal de portions en site propre et des routes vraiment peu fréquentées. Seule la portion entre Saint Florent le Viel et Ingrandes nous a moins plu. Après 60 kilomètres de vélo, quelle joie de pouvoir bivouaquer sur les bords de Loire et de profiter tranquillement d’une douce et paisible fin de journée ensoleillée.

IMGP9685

Place à la détente et au dîner après une soixantaine de kilomètres en Nantes et Ingrandes (photo perso)

IMGP9696

“Pas dégueu” le bivouac du soir quand même (photo perso)

2) près de 95 kilomètres entre Ingrandes et Saumur

Pour notre seconde journée de périple, nous souhaitions atteindre la ville de Saumur, très réputée pour son château. Sur un parcours de près de 95 kilomètres, nous n’avons pas chômé d’autant plus que le vent de face n’a guère faciliter notre progression. Malgré tout l’on prit beaucoup de plaisir à traverser les localités de Montjean sur Loire, La Possonnière avant de déjeuner aux portes d’Angers.

La portion entre les Ponts de Cé et Saint Mathurin sur Loire, trop dans les terres, fut assez décevante. En revanche, la fin d’étape sur la rive gauche entre Saint Rémy la Varenne et Saumur fut très agréable. A Saumur, nous avons pris la direction du camping de l’île Offard où nous avons pu nous délester de nos affaires avant d’aller dîner d’un pique nique sur les hauteurs de la ville.

IMGP9700

Le fleuve royal à Montjean sur Loire (photo perso)

IMGP9705

Le café et musée Lenine situé sur dans un écrin de verdure sur la Basse île à Chalonnes sur Loire (photo perso)

IMGP9706

Pause déjeuner dans une petite bourgade située en bords de Loire (photo perso)

IMGP9714

C’est moi devant le château de Saumur (photo perso)

IMGP9719

Pique nique nocturne près du château de Saumur (photo perso)

3) autour de 40 kilomètres entre Saumur et Chinon 

Samedi 7 mai, la matinée fut relativement tranquille. Une petite balade dans Saumur fut au programme des festivités. Ce n’est qu’en début d’après-midi que nous avons pris la direction du département de l’Indre et Loire et plus précisément de la ville de Chinon. Le parcours fut très sympathique alternant entre bords de Loire, passages dans des villages troglodytes ou encore chevauchées à travers de vastes étendues de vignes. En début de soirée, sans avoir trop forcé, nous atteignîmes notre objectif du jour : la belle localité de Chinon, située sur les bords de … Vienne. Après avoir installé notre bivouac,  balade et dîner chinonais furent au menu de cette belle soirée.

IMGP9725

Petit aperçu de la place Saint Pierre en plein cœur de Saumur (photo perso)

saumur

Surplombant la vallée de la Loire sur les coteaux saumurois (photo perso)

IMGP9733

Le château de Saumur fièrement perché sur son promontoire (photo perso)

IMGP9734

Passage dans des petits villages troglodytes (photo perso)

IMGP9761

Mignonne ruelle à Montsoreau (photo perso)

IMGP9769

“Photo souvenir” devant Chinon (photo perso)

IMGP9780

La forteresse de Chinon vue depuis notre campement (photo perso)

IMGP9787

Jolies couleurs sur la Vienne (photo perso)

4) environ 50 kilomètres de Chinon à Saumur 

Dimanche, pour notre dernier jour de périple, nous sommes revenus sur Saumur dans la matinée avant de nous rendre dans le village de Rou Marson. Dans cette petite bourgade de 600 habitants, nous avons déjeuné dans l’atypique et excellent restaurant “les Caves de Marson”. Dans ce restaurant troglodyte, nous avons pu gouter différentes spécialités locales (tarte aux champignons, coteau du Layon …) et bien sur les fameux fouées (ou fouaces) de l’Anjou. Autant vous dire que c’est assez lourd que nous avons repris nos bicyclettes afin de rallier la gare de Saumur pour y prendre un TER vers Nantes.

IMGP9793

A l’occasion d’un footing matinal, panorama sur Chinon (photo perso)

IMGP9802

Les caves de Rou Marson où nous avons manger des fouées, l’une des grandes spécialités de l’Anjou (photo perso)

resto troglo

Un déjeuner fort agréable dans une ambiance joviale (photo perso)

train ab chap

Retour sur Nantes dans un train bondé de voyageurs à deux-roues (photo perso)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *