Voyage en Indonésie : Sulawesi – Makassar et renouvellement de visa indonésien

makassar Sulawesi renouvellement visaPeuplée par 1,5 millions d’habitants, Makassar est la capitale de l’île de Sulawesi (@courir-lemonde)

Du 12 décembre au 15 janvier, nous avons passé plus d’un mois sur Sulawesi, la troisième île de notre périple en Indonésie. Après Bali et Java, l’île de Sulawesi nous a offert un visage plus sauvage et rustique de l’Indonésie.
Sur cette île peuplée d’environ 18 millions d’habitants et anciennement appelée Célèbes, nous avons découvert trois régions principales. En premier lieu, nous avons parcouru la capitale de l’île, Makassar, surtout dans le but de renouveler notre visa indonésien. Puis durant une quinzaine de jours, nous avons vécu dans un petit village près de Makalé dans le Pays Toraja, région réputée pour l’étrangeté de ses rites funéraires. Au sein d’une famille indonésienne, dans le jardin tropical de l’emblématique Natsir, nous avons effectué une mission de wwoofing. Enfin, sur le paradisiaque archipel des îles Togian, nous avons joui d’un merveilleux cadre pour débuter l’année 2018.
Dans un premier temps, retour en texte et en images sur la découverte de Makassar et l’extension de notre visa indonésien. 

Nos coups de cœur à Makassar 🙂 

  • la rencontre de Tyna, joyeuse professeur d’anglais à Makassar  
  • le confort du Miko Hotel, appréciable après des nuits parfois délicates 

Renouveler le visa indonésien : notre principale mission à Makassar

Makassar, la capitale de l’île de Sulawesi (capture écran gmaps)

Mardi 12 décembre, nous atterrîmes sur le tarmac de l’aéroport international de Makassar en fin de matinée. En provenance de Yogyakarta, notre vol affrété par la compagnie nationale Garuda Indonesia se passa bien.

Bien renseignés par une dynamique femme travaillant à l’office de tourisme, nous prîmes un bus pour atteindre l’office de l’immigration de Makassar, localisé à dix kilomètres de l’aéroport dans la banlieue Nord de la ville. Une demi-heure plus tard, nous attendions calmement dans la salle d’attente. Pour l’occasion, nous avions fait un effort vestimentaire malgré notre modeste garde-robe. Notre objectif : faire la meilleure impression possible. Au bout d’une vingtaine de minutes, un sérieux mais souriant fonctionnaire nous renseigna sur la première étape à accomplir pour renouveler le visa indonésien. Il nous donna un formulaire à remplir accompagné de la liste des pièces justificatives à fournir pour l’extension du visa.

En début d’après-midi, quelques photocopies dans une échoppe, et surtout un consciencieux remplissage du formulaire s’imposèrent pour mettre notre dossier à jour.

Pour prolonger votre visa indonésien, vous aurez besoin :

  • du formulaire proprement complété
  • d’une photocopie de votre passeport
  • d’un justificatif de sortie du territoire (billet d’avion par exemple)

Notre dossier complet rapporté, nous attendîmes seulement quelques instants avant de passer directement à la seconde étape : les photos d’identité.
Une chance car dans certaines villes comme Denpasar (Bali) ou Yogyakarta (Java), nous avions entendu dire que les voyageurs étaient obligés de revenir un ou deux jours plus tard pour faire les photos d’identité. A Makassar, nous eûmes le privilège de faire du deux en un. Un gain de temps et d’argent.

A la suite de la session photo, un fonctionnaire nous annonça que nos visas seraient prêts vendredi, à condition de payer l’extension du visa dans une banque affiliée. 

Pour atteindre notre pied-à-terre situé à proximité de l’important port de la ville nous optâmes pour un conducteur Grabcar qui nous mena, dans un concert de klaxons et d’embouteillages, à notre nouveau fief : le Miko Hotel.
Cet hôtel fut un petit coup de cœur car pour l’équivalent de 15 euros, nous bénéficions d’une chambre propre et spacieuse et d’un buffet à volonté pour le petit-déjeuner.

Le Port de Makassar, l’un des plus importants d’Indonésie (@courir-lemonde)

Dans les rues de Makassar (@courir-lemonde)

Les journées du mercredi 13 et du jeudi 14 décembre furent plutôt tranquilles. Néanmoins, pas question d’oublier notre principale mission : trouver une banque afin de payer l’extension du visa indonésien. Ce ne fut pas une mince affaire mais grâce à la forte ténacité d’Elisa et, en dépit de la barrière de la langue (peu de personnes parlent anglais à Makassar), notre tâche fut couronnée de succès. Dans une banque du groupe BRI, nous pûmes nous acquitter de la somme de 710 000 IDR soit environ 44 euros pour le prolongement de nos deux visas.

Par ailleurs, à Makassar, nous fîmes deux belles rencontres : Margarita et Tyna. Toutes les deux professeurs d’anglais pour de jeunes indonésiens, elles sont vraiment très sympathiques.
Pour le reste, nous nous sommes baladés dans les rues de cette métropole sans charme particulier. Encore davantage que sur l’île de Java, les locaux saluaient notre passage par des sourires insistants et des rires très souvent accompagnés de “hello Sir” ou de “hello Mister” ce qui, au bout d’un moment, agaçait un peu Elisa.

Mosquée à Makassar A Makassar, la plupart des habitants sont musulmans (@courir-lemonde)

Héritage hollandais sur SulawesiL’héritage de la colonisation hollandaise est bien marqué (@courir-lemonde)

Échafaudage en bambou (@courir-lemonde)

Comme convenu, le vendredi en fin de matinée, nous récupérâmes nos précieux sésames fraîchement signés et renouvelés pour 30 jours supplémentaires, soit jusqu’au 16 janvier. Impeccable car notre départ d’Indonésie était calé pour le 15 janvier.
La suite de la journée du vendredi fut consacrée à la recherche d’un bus de nuit pour rallier la ville de Makalé dans le Pays Toraja ou une mission de wwoofing nous attendait pour deux à trois semaines. Soyez sans craintes car de nombreuses compagnies de bus effectuent ce trajet chaque jour. 
Sur les coups de 22h00, dans un bus assez confortable, nous prîmes la route pour le Pays Toraja, localisé à environ 300 kilomètres de Makassar. Une nouvelle aventure commençait. 

Pour retrouver, la suite de nos aventures en Pays Toraja, cliquez sur ce lien (à venir prochainement).

28 jours plus tard, retour à Makassar avant de s’envoler vers la Thaïlande

Initialement, après nos huit jours sur l’enchanteur archipel des Togian, nous devions rester deux journées à Gorontalo pour visiter la ville. A peine arrivés, nous avons finalement pris un avion pour Makassar car nous n’étions pas emballés par la ville.

Absolument pas prévus, ces trois jours à Makassar furent surtout l’occasion de revoir nos amis Tyna et Margarita. De plus, après plusieurs nuits chaotiques, nous étions heureux de retrouver le confort et le sympathique staff du Miko Hotel.

Port de Makassar Sulawesi

Panorama sur Makassar depuis la terrasse du restaurant RM Makassar Seafood’ku, une adresse à recommander (@courir-lemonde)

Avec Tyna, pétillante indonésienne rencontrée à Makassar, où elle est
professeur d’anglais (@courir-lemonde)

Entrée de l’une des rues principales du centre-ville (@courir-lemonde)

Balade avec Tyna dans Makassar (@courir-lemonde)

Toujours autant de succès auprès des locaux (@courir-lemonde)

Lundi 15 janvier, nous quittions Sulawesi et l’Indonésie chargés de souvenirs mais aussi contents de changer d’air après deux mois dans le pays. Notre destination : Kuala Lumpur où une longue escale nous attendait puis la Thaïlande, second pays de notre périple en Asie. Affaire à suivre dans les prochains épisodes ! 

Quelques adresses à Makassar

Où manger à Makassar :

  • Rich Taste : à 700 mètres du Miko hotel, cet établissement propose de bons plats asiatiques. Service assez dynamique. Prix un peu élevés, l’équivalent de 2 à 3 euros pour un plat. Notre restaurant préféré à Makassar. 
  • RM Makassar Seafood’ku : restaurant doté d’une superbe terrasse qui offre un panorama à 180 degrés sur Makassar. Nourriture de qualité. 

Où dormir à Makassar :

  • le Miko Hotel : nous y avons passé six nuits au total. Hôtel trois étoiles très confortable et proposant un excellent rapport qualité prix. Chambres spacieuses, propres et bien agencées. Accueil sympathique. Buffet illimité  et gratuit pour le petit-déjeuner. Nous avons payé 250 000 IDR par nuit soit environ 15 euros.
    En revanche, le restaurant de l’hôtel n’est pas à recommander, les prix sont exorbitants et la nourriture un peu fade.

Pour retrouver nos autres carnets de voyage sur Sulawesi (à venir)

2 réflexions au sujet de « Voyage en Indonésie : Sulawesi – Makassar et renouvellement de visa indonésien »

  1. Bonjour, je suis tombé par hasard sur votre blog (très sympa par ailleurs). Je vous contact car nous sommes à makassar et devons renouveler nos visas. Notre visa fonctionne différemment que le votre, et en ce qui nous concerne il nous fait un “sponsor un indo qui vienne signer les papiers avec nous à embassade. Je me demandait s’il était possible d’avoir les contacts de vous deux amis professeur d’anglais de makassar, peut être pourront ils nous aider…

    Mon Whatsapp si jamais: +33665336696

    Merci par avance!

    Nico et maïté

    • Bonjour Nico et Maité,

      Ah c’est parce que c’est pour l’extension d’un visa plus long très certainement ? Dans notre cas, il s’agissait seulement d’un visa de 1 mois que nous avons prolongé 1 mois supplémentaire.

      Voici le contact de Tyna et Margarita que vous trouverez facilement à British 5, où elles donnent des cours d’anglais.
      Voici l’adresse : Jl. Timor No.92, Ende, Wajo, Kota Makassar, Sulawesi Selatan 90164, Indonésie ! Dites que vous venez de la part d’Elisa et Valentin. J’imagine que ça leur parlera surtout Tyna je pense.

      Elles sont très sympa et seront en mesure de vous aider !

      Bonne journée à vous,
      Valentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *