Voyage à vélo en Scandinavie : mes 10 coups de cœur


Coups de coeur Norvège, iles Lofoten

Epoustouflantes îles Lofoten dans le Nord de la Norvège (@courir-lemonde)

Du 19 juin au 14 septembre 2018, j’ai parcouru la Scandinavie à vélo : l’un de mes plus grands rêves de voyage. Sur un parcours de 5 005 kilomètres, j’ai sillonné le Danemark, la Norvège, la Suède et la Finlande. Si j’ai beaucoup aimé arpenter les paysages sauvages et indomptés du Grand Nord, de belles rencontres ont également animé mon échappée scandinave. Des échanges avec les locaux qui m’ont permis de mieux appréhender les coutumes et pratiques de ces contrées nordiques.
Dans cet article, je vous propose de découvrir les 10 coups de cœur de mon voyage à vélo en Scandinavie.

1) Contempler les fabuleux paysages des îles Lofoten

Situées dans le Nord de la Norvège, au delà du Cercle Polaire Arctique, les îles Lofoten offrent des paysages parmi les plus somptueux de Norvège et de Scandinavie. Fjords profonds et sinueux, montagnes qui tombent à pic dans la mer, pittoresques villages de pêcheurs et même plages paradisiaques vous y attendent.
Assez touristique, l’archipel des îles Lofoten est sans aucun doute le lieu qui m’a le plus ébloui durant ce périple cyclonomade en Scandinavie. A découvrir !

Voyage en Norvège iles Lofoten coups de coeur Le petit village de pêcheurs de Reine : un grand classique des îles Lofoten
(@courir-lemonde)

Voyage en Norvège iles Lofoten coups de coeur

Randonnée à pied pour contempler la somptueuse plage de Kvalvika
(@courir-lemonde)

Voyage en Norvège iles Lofoten coups de coeur

Un décor paradisiaque sur l’archipel des îles Lofoten (@courir-lemonde)

2) Dormir en bivouac sauvage en Scandinavie

En Norvège, en Suède et en Finlande, il existe un “droit d’accès à la nature” inscrit dans la constitution qui autorise le camping sauvage à peu près partout, à condition de ne pas dégrader les lieux. Au Danemark, c’est un peu différent car le bivouac sauvage n’est pas autorisé. Cependant, il existe de nombreux abris et sites de “campement primitif” qui peuvent accueillir gratuitement les voyageurs.
Le plus souvent en bord de lac, à l’orée d’une forêt ou près de quelques maisons, je me suis régalé en termes de bivouac sauvage en Scandinavie. Et quel confort de se savoir dans la légalité et d’avoir généralement l’embarras du choix pour planter sa tente.

Bivouac sauvage Scandinavie FinlandeBivouac sauvage dans une forêt en Finlande (@courir-lemonde)

Bivouac sauvage Scandinavie Norvège

Bivouac sauvage près de Namsos, en Norvège (@courir-lemonde)

Bivouac sauvage dans le parc national de Hossa en Carélie finlandaise
(@courir-lemonde)

3) Escalader la route Friisvegen dans les montagnes du Sud de la Norvège

Dans le Sud de la Norvège, entre Lillehammer et Røros, se trouve une très belle route qui serpente à travers les montagnes : la route Friisvegen.
Durant près de 50 kilomètres, j’ai roulé sur cette route magnifique et peu fréquentée qui traverse des paysages sauvages et bruts. Un régal de pédaler au milieu de ces vastes étendues dénudées.

Nature et aventure Scandinavie NorvègeSeul avec ma bicyclette dans les montagnes de Norvège (@courir-lemonde)

Nature et aventure Scandinavie NorvègeVastes étendues sauvages en altitude (@courir-lemonde)

Nature et aventure Scandinavie NorvègeLa route Friisvegen : un gros coup de cœur en Norvège (@courir-lemonde)

4) Tester le sauna, tout nu, en Finlande

Véritable institution au “pays des 1000 lacs”, tester le sauna était incontournable lors de mon passage en Finlande.
Grâce à deux très belles rencontres, Erkki tout d’abord, puis Mireille, j’ai pu découvrir l’ancestrale tradition du sauna en Finlande et les bienfaits de cette pratique. Et on y devient vite accroc ! A poil, quel bonheur de sentir la chaleur sèche du sauna avant de plonger dans les eaux rafraichissante du lac voisin. Un contraste aux vertus apaisantes !
Vraiment, une tradition finlandaise qu’il faut essayer lors d’un voyage en Finlande.

le sauna FinlandeChez Erkki, j’ai découvert la tradition du sauna en Finlande (@courir-lemonde)

Sauna en FinlandeChez Mireille, accompagné de mon camarade Charly, j’ai goûté au combo sauna et baignade dans un lac (@courir-lemonde)

baignade après le sauna Finlande

Après le sauna, baignade dans le lac (@courir-lemonde)

5) Arpenter les vastes étendues sauvages de la Laponie suédoise

Depuis longtemps, je rêvais des grands espaces de Laponie. En Norvège et en Finlande mais surtout en Suède, j’ai été servi en termes de grandes étendues sauvages. Mentions spéciales aux secteurs de Stekenjokk et d’Abisko.

Laponie suédoise Paysages du Nord de la Suède, près de la frontière norvégienne (@courir-lemonde)

Grandes étendues Suède LaponieLa Suède : le pays des grands espaces (@courir-lemonde)

Grandes étendues Suède LaponieLe Nord de la Scandinavie est très peu peuplé (@courir-lemonde)

6) Visiter le Nord-Ouest de la péninsule du Jutland au Danemark

C’était la troisième fois que je découvrais le Nord du Danemark, une région que j’aime beaucoup de par ses paysages de dunes et herbes folles mais aussi pour la très belle lumière de la région de Skagen. Lors de ce tour de Scandinavie à vélo, j’ai également parcouru le parc national de Thy, dans le Nord-Ouest du Danemark. Un endroit très naturel que j’ai particulièrement aimé.

Nord-Ouest Danemark Rudbjerg KnudeLa vue est somptueuse depuis le phare de Rudbjerg Knude, sur la côte Ouest du Danemark (@courir-lemonde)

parc national de Thy Ouest du Danemark Paysage de dunes dans le parc national de Thy (@courir-lemonde)

La pointe de Grenen Nord du Danemark La pointe de Grenen forme l’extrémité septentrionale du Danemark (@courir-lemonde)

7) Côtoyer la faune sauvage du Grand Nord

Rennes, élans, renards polaires ou encore ours, la Scandinavie recèle d’animaux emblématiques de la toundra et des forêts boréales. Lors de ce voyage à vélo, rencontrer la faune sauvage du Grand Nord était un objectif important pour moi.
Si j’ai côtoyé de nombreux rennes ainsi que des dauphins, des renards, des écureuils, et des biches, à ma grande déception je n’ai pas côtoyé le moindre élan. Même constat pour les ours, même si en toute honnêteté j’étais bien heureux de ne pas à croiser le regard de ce redoutable animal.

rennes en Norvège Le premier renne du voyage dans le centre de la Norvège (@courir-lemonde)

biche norvege

Une biche dans la région de Trondheim (@courir-lemonde)

Le renne est l’animal emblématique de la Laponie (@courir-lemonde)

8) Se perdre dans les forêts de la très sauvage Carélie finlandaise

Soyons honnête, rouler pendant des heures au milieu de la taïga est assez rébarbatif et monotone. Néanmoins, accepter la géographie du pays que l’on traverse est primordial lorsque l’on voyage à vélo. Et comme la Finlande est un pays couvert à 70% de forêts, forcément on y passe pas mal de temps.
En dépit de son côté un peu barbant, la forêt boréale offre aussi de somptueux spots pour planter la tente en pleine nature. Très souvent avec un lac juste à côté. Le combo parfait pour un bivouac réussi.

foret Carélie Finlande La Finlande est très largement constituée de forêts (@courir-lemonde)

foret Carélie FinlandeBivouac sauvage dans le parc national de Hossa en Carélie (@courir-lemonde)

foret Carélie FinlandePiste de terre à travers la taïga en Carélie (@courir-lemonde)

9) Admirer les coquettes maisons en bois et colorées de Scandinavie

Quel aventurier n’a jamais rêvé de passer une nuit dans une petite maison en bois ? En Scandinavie, du moins à la campagne, la plupart des maisons anciennes sont colorées et construites en bois. Au quotidien, lors de mes traversées de villages notamment en Norvège, en Suède et en Finlande, j’ai beaucoup aimé admirer ces coquettes maisons !

Maisons en bois Norvège RorosVille classée à l’UNESCO, Røros est célèbre pour ses vieilles habitations en bois (@courir-lemonde)

Trondheim maisons colorées Les quais de Trondheim (@courir-lemonde) 

En Finlande, devanture très colorée d’un coiffeur-barbier (@courir-lemonde) 

10) Rencontrer les Danois, Norvégiens, Suédois, et Finlandais

En trois mois de voyage sur les routes de Scandinavie, j’ai rencontré bon nombre de locaux. De nature plutôt réservés, les Danois, les Norvégiens, les Suédois et les Finlandais que j’ai rencontrés étaient, en revanche, toujours prêts à rendre service. Pour remplir mes réserves d’eau, pour recharger mon téléphone, pour m’indiquer un chemin, ou pour m’inviter à dormir chez eux.D’une manière générale, j’ai trouvé les Scandinaves pragmatiques et sympathiques.
En Scandinavie, j’ai aussi fait de formidables rencontres.
Hamayun, Erkki, Hans, Cato, Mireille, Anders, Trond, Bruno, Astrid, et bien d’autres encore. Merci à toutes et tous pour votre aide, votre gentillesse et ces bons moments passés ensemble

rencontre voyage à vélo SuèdeAvec Hamayun, jeune Afghan qui habite en Suède depuis quelques années.
La meilleure rencontre du voyage
(@courir-lemonde)

rencontre voyage à vélo NorvègeAvec Hans et Cato, sur l’archipel des Vesteralen dans le Nord de la Norvège. J’ai passé deux nuits dans la caravane de Cato. Une très belle rencontre (@courir-lemonde)

rencontre voyage à vélo Finlande

J’avais rencontré Mireille au Sri Lanka en mars dernier. Finlandaise super gentille, elle m’a accueilli, avec mon pote Charly, chez elle. Tout d’abord deux nuits, en pleine forêt, dans son cottage situé près de Tampere puis deux nuits dans son appartement en périphérie de Helsinki. Kiitos Mireille (@courir-lemonde)

Pour retrouver les autres articles à propos de mon voyage à vélo en Scandinavie c’est ici :

2 réflexions au sujet de « Voyage à vélo en Scandinavie : mes 10 coups de cœur »

  1. Bonsoir je fais aussi le tour de l Europe par tous les cols..J arriverai cet été pour faire aussi le tour de la Scandinavie, pouvez vous me dire quel à été votre itinéraire merci .FB:
    lanna’s Eurobiketour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *