Voyage au Laos : croisière en slow boat sur le Mekong et découverte de Luang Prabang


Luang Prabang Laos Mekong
Luang Prabang, le Mékong et les montagnes au coucher du soleil (@courir-lemonde)

C’est le pays que nous souhaitions absolument visiter durant ce voyage. Et, nous tirons un bilan positif de nos 29 jours au Laos. Un pays à l’atmosphère très relax !
Nous avons parcouru le pays du Nord au Sud en suivant sa colonne vertébrale, le Mékong. Depuis les paisibles villages de Nong Khiaw et de Muang Ngoy localisés dans le Nord du pays, nous avons atteint l’archipel de Si Phan Don, plus connu des voyageurs sous le nom de 4000 îles. Bien que très touristique, Luang Prabang et sa superbe situation géographique nous a plu tandis que la surfaite Vang Vieng fut une déception. En revanche, gros coup de cœur pour la boucle de Thakhek et ses somptueux paysages. La tranquille capitale Vientiane fut également une belle surprise.
Pays communiste et largement rural, le Laos offre un joli dépaysement culturel aux visiteurs même si la mondialisation et le tourisme de masse tendent à atténuer les spécificités locales. C’est au Laos que nous avons fait le plus de rencontres de voyageurs, notamment de Français, car le pays est tout en longueur et les visiteurs suivent à peu près tous le même circuit.
Enfin, nous avons trouvé les Laotiens attachants bien que parfois un peu nonchalants. Nous gardons en mémoire quelques belles rencontres principalement à Nong Khiaw, Muang Ngoy et sur la boucle de Thakhek.
Dans ce premier article consacré au Laos, retrouvez nos aventures dans le Nord de pays, dans la belle mais très touristique ville de Luang Prabang. 

Nos coups de cœur à Luang Prabang 🙂 

  • les beaux couchers de soleil sur le Mékong
  • les cascades de Kuang Si. Très touristiques mais somptueuses 
  • les nombreuses et belles rencontres de voyageurs

Passer la frontière entre la Thaïlande (Chiang Khong) et le Laos (Houay Xai)

Passer une frontière est à la fois source d’excitation et d’inquiétude. Rassurez-vous, la frontière entre la Thaïlande (Chiang Khong) et le Laos (Houay Xay) est réputée facile et peu corrompue. De fait, c’est sereinement que nous l’abordons ce samedi 27 janvier.

1 ère étape : atteindre le poste frontière de Chiang Khong et sortir de Thaïlande

Pour rejoindre le poste frontière de Chiang Khong, nous partageons un tuk-tuk, avec un Hollandais et d’un couple de Français. Depuis le centre-ville de Chiang Khong, le trajet prend à peine 10 minutes. Comptez 50 THB (1,25 euros) par personne si vous négociez et surtout si le tuk-tuk est complet.
Une fois au poste de frontière thaïlandais, c’est très rapide. Un petit coup de tampon sur le passeport par les douaniers et nous voici en route vers le poste frontière laotien.

2 ème étape : prendre le bus obligatoire qui traverse le “no man’s land”

A la sortie du poste frontière thaïlandais, il est obligatoire de prendre un bus pour traverser la zone de “no man’s land” entre la Thaïlande et le Laos. Il faut débourser 25 THB (0,60 euros) par personne pour les deux ou trois minutes de trajet. Bien sûr, les autorités attendent que le bus soit plein pour effectuer la navette. Une affaire rentable ! Après quelques minutes d’attentes, nous enjambons le mythique Mékong et nous arrivons au poste frontière laotien.

3 ème étape : paperasses et démarches pour obtenir le visa laotien et entrer au Laos

Une fois au poste frontière laotien, nous devons remplir un formulaire afin d’obtenir nos visas. C’est assez fastidieux mais pas de prise de tête, les douaniers n’ont pas l’air très regardants.
Après un bon quart d’heure d’attente, nous récupérons nos passeports fraichement tamponnés du visa laotien de 30 jours.
Le coût du visa ? Pour les Français, c’est 30 USD auxquels nous avons été forcés d’ajouter 1 USD pour “frais de dossier” … Vive la corruption !

4 ème étape : rallier Houay Xai depuis le poste frontière laotien

A la sortie du poste frontière, le Laos nous accueille avec une horde de tuk-tuk. Les conducteurs sont agressifs et les négociations sont houleuses car les tarifs nous paraissent disproportionnés. Néanmoins, nous peinons à faire chuter les prix et nous montons dans un tuk-tuk en direction de Houay Xai pour 25 000 LAK (2,5 euros) par personne. La monnaie du Laos et le kip. En janvier et février 2018, le taux de conversion était : 1 euro = 10 000 LAK. 
Le contraste avec la Thaïlande est frappant. Ici, les routes sont défoncées, les constructions plus précaires et de nombreux drapeaux communistes décorent les entrées de maison. Bienvenue au Laos !

Slow boat Luang Prabang laos

 Houay Xai, point de départ de la croisière en slow boat vers Luang Prabang
(@courir-lemonde)

Croisière en slow boat sur le Mékong pour rejoindre Luang Prabang

A Houay Xai, nous faisons quelques provisions de fruits et nous achetons chacun un sandwich baguette (héritage de la colonisation française) pour survivre durant la longue croisière en direction de Luang Prabang. Deux jours de bateau sur le Mékong sont au programme !  Avant d’embarquer, nous achetons nos tickets pour le slow boat dans la billetterie située un peu en hauteur, non loin de l’embarcadère.
Le prix des deux jours de croisière en slow boat ? 210 000 LAK soit environ 21 euros par personne. 

Vers 11h, nous montons à bord d’un long bateau à fond plat. Puis, peu avant midi, le navire, plein à craquer, lève les amarres. Direction Luang Prabang ! 
La première journée fut contrastée pour nous. Nous avons apprécié les paysages de la vallée du Mékong, notamment juste avant d’arriver à Pakbeng, où le bateau fait escale pour la nuit. Néanmoins, nous n’avons pas trop aimé l’ambiance à bord du bateau. Entre une Québécoise qui racontait à voix haute les détails de sa vie sexuelle et un Californien qui braillait pour montrer sa virilité et qui prenait les positions les plus improbables pour prendre des photos, l’atmosphère n’était pas reposante et contrastait avec le calme des berges sauvages du Mékong.

A mi parcours, dans le petit village de Pakbeng, nous avons dormi à la Pakbeng guesthouse. Par mesure de précaution, nous avions réservé au préalable. Nous avons payé 150 000 LAK soit 15 euros pour une chambre double.
La localité vit exclusivement du tourisme et des croisières entre Houay Xai et Luang Prabang. Alors pas de panique, vous trouverez de nombreux logements, des restaurants et des échoppes sur place.

Le lendemain le bateau repart à 9h. Faute de places, nous nous retrouvons à l’arrière du navire juste à côté du moteur. Bruyant mais au moins nous entendons pas les âneries de certains voyageurs comme lors de la première journée. De 9h à 17h30, nous avons trouvé le temps long même si les paysages sont très beaux sur ce tronçon. J’ai beaucoup bouquiné pour faire passer le temps tandis qu’Elisa alternait entre discussions avec des voyageurs et écriture.
Lorsque le bateau accoste au port de Luang Prabang vers 17h30, nous sommes soulagés car le trajet commençait à être interminable. 

Dès lors, il nous faut rallier le centre-ville de cette ancienne ville royale où nous avons réservé notre pied-à-terre pour les quatre nuits à venir. Là encore, à peine le pied posé sur la terre ferme, une meute de tuk-tuk saute sur les voyageurs. Oppressant !
Nous payons 20 000 LAK soit 2 euros par personne pour effectuer la dizaine de kilomètres qui sépare les deux lieux.

En soirée, nous faisons plusieurs rencontres de voyageurs francophones au sein de notre auberge de jeunesse : Chill Riverside Hostel & Café. Prometteur ! 
Pour un lit dans un dortoir de six personnes, nous payons chacun 54 000 LAK soit un peu plus de 5 euros par nuit. Maigre petit déjeuner inclus. 

Slow boat Luang Prabang laos

Sur le rivage du Mékong, nous découvrons quelques villages isolés (@courir-lemonde)

Slow boat Luang Prabang laosCoucher de soleil sur le Mékong, peu avant Pakbeng (@courir-lemonde)

Croisière en slow boat sur le Mékong entre Huay Xai et Luang Prabang
(@courir-lemonde)

Temples et patrimoine à Luang Prabang, ville classée à l’UNESCO

Pour notre première véritable journée à Luang Prabang, nous décidons de nous balader à pied dans les rues du centre-ville. Dans le courant de la matinée, nous apprécions les demeures bien préservées de style colonial qui constituent le cœur historique de Luang Prabang. Ancienne capitale royale, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Luang Prabang est sans aucun doute la plus jolie ville d’Asie du Sud-Est que nous ayons visitée.  
Puis, nous longeons les rives de la tranquille Nam Khan. A la confluence de la Nam Khan et du Mékong, nous nous posons à l’ombre pour discuter et contempler le paysage car à la mi journée le soleil tape très fort et la température dépasse les 30°C. C’est là que nous croisons la dynamique Clotilde, une voyageuse parisienne que nous avons rencontrée la veille à l’auberge de jeunesse. Ensemble, nous décidons de visiter le temple Vat Xieng Thong. Un très joli temple ancien qui mérite une visite (20 000 LAK soit 2 euros par personne). 
Ensuite, via quelques ruelles élégamment fleuries, nous nous dirigeons vers le palais royal et de nouveaux temples. Toujours avec Clotilde, nous visitions le palais royal. Une visite loin d’être inoubliable (30 000 LAK soit 3 euros par personne).

Après le dîner au marché de nuit de Luang Prabang, nous retrouvons plusieurs voyageurs dont Clotilde au bar l’Utopia, une adresse très réputée des backpackers. Ensemble, nous décidons d’une virée aux cascades de Kuang Si le lendemain matin.

Dans l’enceinte du temple Vat Xieng Thong (@courir-lemonde)

laos communiste La rue principale de Luang Prabang. Le drapeau communiste est fièrement exposé (@courir-lemonde)

Le temple bouddhiste Haw Pha Bang près du palais royal de Luang Prabang
(@courir-lemonde)

Ancienne capitale du royaume du million d’éléphants, Luang Prabang est incontestablement la plus jolie ville du Laos (@courir-lemonde)

Luang Prabang LaosRuelles fleuries dans le centre historique de Luang Prabang (@courir-lemonde)

Somptueux coucher de soleil sur le Mékong (@courir-lemonde)

Excursion aux cascades de Kuang Si, parmi les plus belles d’Asie du Sud-Est

Situées à une petite trentaine de kilomètres de Luang Prabang, les cascades de Kuang Si sont une escapade classique lorsque l’on découvre la ville et ses alentours. Un incontournable à ne pas rater !

En compagnie d’un groupe de huit autres voyageurs, nous avons loué des scooters auprès de notre auberge de jeunesse pour visiter cette merveille de la nature. Le prix des scooters est démesuré (110 000 LAK soit 11 euros par scooter) mais qu’importe, en début de journée, nous prenons la route vers les cascades de Kuang Si. 
La sortie de Luang Prabang se passe très bien. En revanche, la suite du parcours est un peu plus chaotique car la route est jonchée de trous. Elisa n’est pas rassurée ; une bonne dose de vigilance est indispensable pour ne pas chuter !
Environ une heure plus tard, nous sommes au pied des cascades de Kuang Si qui figurent parmi les plus spectaculaires d’Asie du Sud-Est. Il y a déjà bon nombre de visiteurs mais ça reste supportable. Localisées au cœur d’une végétation dense et luxuriante, ces cascades aux eaux translucides nous séduisent.
Prix d’entrée pour les cascades de Kuang Si : 20 000 LAK soit 2 euros par personne ! 

Environ deux heures plus tard, en repartant, le site des cascades de Kuang Si est bien pris d’assaut par les touristes. C’est pourquoi, je recommande grandement de venir de très bonne heure pour pleinement profiter des lieux. 
Par la suite, avec l’ensemble du groupe, nous déjeunons dans un excellent restaurant situé à quelques hectomètres du parking des cascades : le Carpe Diem ! Plus d’informations dans les adresses, en bas de l’article.

Kuang Si Falls Luang Prabang

Les cascades de Kuang Si, un incontournable à une trentaine de kilomètres de Luang Prabang. Privilégiez le début de la journée pour éviter les hordes de touristes
(@courir-lemonde)

Kuang Si Falls Luang PrabangLes cascades de Kuang Si se trouvent dans un très bel écrin de verdure
(@courir-lemonde)

Kuang Si Falls Luang Prabang

Beau spécimen d’araignée (@courir-lemonde) 

Tout proche des cascades se trouve un centre “Bear Rescue Center” qui protège et soigne les ours victimes du braconnage (@courir-lemonde)

Escalade du mont Phousi pour contempler Luang Prabang au coucher du soleil

Lovée dans un paysage de collines à la confluence de la Nam Khan et du Mékong Luang Prabang jouit d’une très belle situation géographique. Au crépuscule, la ville, parée de teintes flamboyantes et rosées, se magnifie encore plus.
Bien que très prisé des touristes, le mont Phousi, colline située en plein cœur de Luang Prabang, offre une vue imprenable pour observer la ville et contempler le coucher du soleil sur le Mékong.
Un conseil, restez un peu après le coucher du soleil.
La masse de touristes est partie et vous pouvez encore profiter de ce beau spectacle naturel ! 
Prix d’entrée pour le mont Phousi : 20 000 LAK soit 2 euros par personne. 


Mont phousi Luang Prabang

Moines bouddhistes sur les hauteurs du Mont Phousi (@courir-lemonde)

Luang Prabang

En fin de journée, vue sur Luang Prabang et la rivière Nam Khan (affluent du Mékong) depuis le mont Phousi (@courir-lemonde)

Le tak bat, la procession des moines qui demandent l’aumône
dans les rues de Luang Prabang

Chaque matin, c’est le même rituel dans les rues de Luang Prabang pour les moines bouddhistes et  les habitants de la ville. Un peu avant le lever du soleil, la communauté de moines défile dans les rues de la ville pour demander l’aumône. En fait, les moines vivent uniquement de l’aumône des habitants car ils ne perçoivent pas d’argent pour leur fonction. Ainsi, ces généreuses offrandes constituent leur unique repas de la journée. Très appréciée des touristes, cette procession s’appelle le tak bat.
De très bon matin, nous y avons assisté le 1 er février avec quelques autres voyageurs dont Stéphane, un ami Nantais voyageur à vélo, que j’ai retrouvé par hasard dans les rues de Luang Prabang la veille ! Une procession assez émouvante, mais malheureusement pas respectée par l’ensemble des visiteurs. Dommage ! 

A Luang Prabang, la procession des moines bouddhistes, autrement appelée tak bat. Chaque matin, à l’aube, les moines déambulent dans les rues de la ville pour demander l’aumône (@courir-lemonde)

Les marchés de Luang Prabang

Je n’en ai pas encore parlé mais Luang Prabang c’est aussi plusieurs marchés. Très populaire auprès des visiteurs, le night market ou marché de nuit, est un grand classique à Luang Prabang. Chaque soir, il se déroule sur l’artère principale de la ville. Pour se ravitailler, pour acheter quelques souvenirs, ou tout simplement pour se balader ! C’est un lieu extrêmement touristique, peu fréquenté par les locaux. 

En revanche, en journée, d’autres marchés davantage fréquentés par les habitants de la ville se déroulent dans différents quartiers de Luang Prabang. On y trouve toute sorte d’épices et des fruits exotiques, des légumes, de la viande qui transpire sous l’accablant soleil ou encore du poisson fraichement pêché dans le Mékong. Un riche mélange d’odeurs et de saveurs ! 

Rien de tel qu’un smoothie sur le marché de nuit pour se rafraîchir
après une chaude journée (@courir-lemonde)

Marché à Luang Prabang. Des odeurs d’épices, de fruits mais aussi de viandes et de poissons s’y entremêlent (@courir-lemonde)

Voilà pour notre carnet de voyage à Luang Prabang, une très jolie ville située dans un cadre somptueux sur les rives du Mékong. Cependant, le tourisme de masse y est bien présent et altère, au moins en partie, le caractère paisible et authentique des lieux. A suivre dans le prochain article, notre virée dans les montagnes du Nord du Laos, entre Nong Khiaw et Muang Ngoy. Changement de décor en perspective !

Quelques adresses à Luang Prabang

Où manger à Luang Prabang :

  • la street food du night market : sur le marché de nuit de Luang Prabang, on trouve d’innombrables stands de street food (sandwichs, crepes mais aussi de gargantuesques buffets de nourriture laotienne …). Qualité moyenne mais plutôt bon marché et atmosphère détendue. Très touristique 
  • le banneton : boulangerie très prisée par les Français en manque de gastronomie française. Sandwichs et pâtisseries à déguster
  • le Carpe Diem : restaurant un peu gastronomique situé à 300 mètres de cascades de Kuang Si dans un cadre somptueux et verdoyant. Cuisinier français. Accueil très agréable, nourriture de qualité et service soigné. Rien à redire ! Un peu cher mais idéal pour se faire plaisir. Comptez au moins 70 000 LAK soit 7 euros par personne 

Où dormir à Luang Prabang :

  • Chill Riverside Hostel and Café : nous y avons passé quatre nuits au total. Auberge de jeunesse bien située possédant une terrasse avec vue sur la Nam Khan. A quinze minutes à pied du centre-ville. Dortoirs propres et plutôt confortables. En revanche, personnel pas spécialement sympathique et petit-déjeuner très insuffisant. Tarifs excessifs pour la location de scooter. Comptez 50 000 LAK soit 5 euros par personne pour une nuit en dortoir
  • Phonemaly guesthouse : nous y avons passé une nuit, en transition entre Nong Khiaw et Vang Vieng. Guesthouse tout à fait correcte proposant des chambres propres à proximité immédiate du centre-ville
    Chambre double négociée sur place à 140 000 LAK soit 14 euros

Pour retrouver nos autres carnets de voyage au Laos : 

Une réflexion au sujet de « Voyage au Laos : croisière en slow boat sur le Mekong et découverte de Luang Prabang »

  1. J’ai eu un énorme plaisir à lire tout ce récit d’un endroit que j’ai découvert moi aussi et beaucoup aimé. J’avais l’impression de m’y retrouver et j’ai adoré les photos. Merci pour ce bon moment. Oui les cascades laissent un merveilleux souvenir..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *