Voyage au Laos : la boucle de Thakhek à moto


Boucle de Thakhek à moto Laos
Sur la boucle de Thakhek, paysage idyllique autour du lagon de Khoun Kong Leng
(@courir-lemonde)

C’est le pays que nous souhaitions absolument visiter durant ce voyage. Et, nous tirons un bilan positif de nos 29 jours au Laos. Un pays à l’atmosphère très relax !
Nous avons parcouru le pays du Nord au Sud en suivant sa colonne vertébrale, le Mékong. Depuis les paisibles villages de Nong Khiaw et de Muang Ngoy localisés dans le Nord du pays, nous avons atteint l’archipel de Si Phan Don, plus connu des voyageurs sous le nom de 4000 îles. Bien que très touristique, Luang Prabang et sa superbe situation géographique nous a plu tandis que la surfaite Vang Vieng fut une déception. En revanche, gros coup de cœur pour la boucle de Thakhek et ses somptueux paysages. La tranquille capitale Vientiane fut également une belle surprise.
Pays communiste et largement rural, le Laos offre un joli dépaysement culturel aux visiteurs même si la mondialisation et le tourisme de masse tendent à atténuer les spécificités locales. C’est au Laos que nous avons fait le plus de rencontres de voyageurs, notamment de Français, car le pays est tout en longueur et les visiteurs suivent à peu près tous le même circuit.
Enfin, nous avons trouvé les Laotiens attachants bien que parfois un peu nonchalants. Nous gardons en mémoire quelques belles rencontres principalement à Nong Khiaw, Muang Ngoy et sur la boucle de Thakhek.
Justement, dans cet article, retour sur notre virée à moto dans la très belle région de Thakhek. 

Nos coups de cœur dans la région de Thakhek 🙂  

  • la boucle de Thakhek effectuée à moto : 3 jours d’aventure et 500 kilomètres au compteur 
  • les somptueux et variés paysages (lagons, grottes, rizières, lacs) de la région de Thakhek 
  • les belles rencontres de voyageurs et de locaux sur le parcours 

Cap au Sud, en route pour Thakhek depuis Vientiane

Mercredi 14 février, jour de la Saint Valentin, nous quittons Vientiane en début de journée. Notre direction ? Le Sud du pays, plus exactement la ville de Thakhek située à 330 kilomètres de la capitale laotienne. C’est donc une nouvelle longue journée de transport qui nous attend. 
Depuis notre auberge de jeunesse Ali hostel, nous devons dans un premier temps rejoindre la gare routière du centre de Vientiane. En chemin, pour remplacer le fade petit-déjeuner de l’auberge, une halte à Banneton puis chez Suzette s’impose. Nous y dégustons quelques douceurs. Quel régal 🙂
Requinqués, nous atteignons la gare routière du centre de Vientiane d’où le bus n°29 nous conduit à la gare routière Sud en 30 minutes de trajet. Comptez 3 000 LAK par personne pour effectuer ce trajet.

A midi, c’est le départ en direction de Thakhek. Le bus est confortable et le parcours très rectiligne. Nous traversons de gigantesques étendues sauvages et plates rendues très arides par la saison sèche. De temps en temps, nous apercevons quelques villages et bien trop souvent d’importantes quantités de déchets sur le bord de la route.
Entre Vientiane et Thakhek, le trajet dure environ 5 heures. Le prix d’un billet ? 60 000 LAK soit environ 6 euros par personne. Pour info, nous l’avons acheté directement sur place. 

Nous atteignons Thakhek vers 17h. A la sortie de la gare routière, nous rencontrons un jeune français avec lequel nous faisons la route vers le centre-ville. A pied, le trajet se révèle être long d’autant plus que nous sommes affamés. De ce fait, nous nous octroyons une petite halte gourmande en cours de route. Revigorés, nous partons à la recherche d’un logement pour la nuit.
Dans cette quête, nous ne sommes guère confiant, surtout Elisa, car d’après nos recherches sur internet Thakhek est réputé pour ses hébergements infestés de punaises de lit. Cependant, l’heure étant déjà bien avancée nous optons pour le Khammouane Inter Guesthouse, surtout du fait de son emplacement central. Niveau propreté, c’est une autre histoire … Nous y déposons nos affaires avant de dîner au restaurant Song Fang Khong, localisé à deux pas de là. Contrairement à notre hébergement, c’est une adresse que nous recommandons fortement pour manger à Thakhek. J’y découvre le laap (photo ci dessous), l’une des principales spécialités culinaires du Laos. 


Thakhek sur les bords du Mékong au Laos
Le Mékong vue depuis Thakhek (@courir-lemonde)

Bonzes bord du Mékong au LaosEn début de soirée, trois bonzes discutent face au Mékong (@courir-lemonde)

Laap plat Laos gastronomieDégustation d’un laap, l’un des plats traditionnels du Laos (@courir-lemonde)

Thakhek, point de départ d’une boucle de 500 kilomètres

A la Khammouane Inter Guesthouse, notre nuit fut terriblement médiocre. Craignant les punaises de lit, nous avons eu du mal à dormir. D’ailleurs nous avons été piqués durant la nuit et nous redoutons que nos affaires soient infestées. Dès le réveil, nous quittons immédiatement ce lieu insalubre.

Après le petit-déjeuner, nous nous mettons en recherche d’un loueur de scooters. En effet, en nous arrêtant dans la bourgade de Thakhek, nous avons bien une idée derrière la tête : arpenter la fameuse boucle de Thakhek qui sillonne la région.
Pour effectuer ce circuit d’environ 500 kilomètres, louer un scooter est incontournable, à moins de l’effectuer à vélo. Plusieurs voyageurs rencontrés en chemin nous ont vanté cette boucle plutôt que celle du plateau des Bolovens située autour de Paksé encore plus au Sud. Ainsi, nous avons choisi d’écouter nos camarades de voyage et de découvrir les paysages de cette région.

Après deux vaines tentatives, nous trouvons enfin un scooter disponible à partir du lendemain auprès d’un loueur répondant à l’étrange nom de “Pokemon Go”. Ce dernier se trouve un peu en retrait de la ville près de la guesthouse Villa Thakhek. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, nous y faisons la rencontre d’un adorable couple franco-russe. Comme nous, Yohan et Ella voyagent en Asie du Sud-Est pour plusieurs mois et actuellement à Thakhek ils souhaitent partir sur les routes et chemins de la célèbre boucle à partir du lendemain. Rapidement, le contact passe bien avec eux et nous convenons de vivre l’aventure ensemble.
En attendant, ils nous recommandent leur pied-à-terre situé non loin de là : le Wangniyom Hotel. Propre, calme et disposant de chambres confortables, c’est un véritable havre de paix pour les voyageurs fatigués que nous sommes. Comptez 120 000 LAK sot 12 euros pour la nuit.
Nous profitons de la journée pour récupérer avant de dîner dans le même restaurant que la veille le Song Fang Khong, avec nos joyeux camarades.

La boucle de Thakhek : jour 1 entre Thakhek et Konglor

Levés de bonne heure, nous sommes d’attaque pour partir sur les routes de la boucle de Thakhek dès 8h30. Concernant nos affaires, nous  ne prenons que le strict minimum pour trois journées. Ainsi, nous ressemblons notre paquetage dans un unique sac-à-dos. C’est Elisa qui le portera tandis que je serai chargé de la conduite du bolide. Le reste de nos affaires est précieusement gardé par le staff du Wangniyom Hotel.

carte boucle de Thakhek à moto au laosReprésentation schématique de la boucle de Thakhek au Laos. Nous avons effectué le trajet dans le sens des aiguilles d’une montre (réalisation www.cestnotretour.com)

Comme convenu avec nos camarades, nous attaquons la boucle dans le sens des aiguilles d’une montre. Recrue de dernière minute, Joshua, un Hollandais particulièrement comique se joint à nous.
Un local travaillant pour le loueur Pokemon Go nous propose son aide pour sortir de la ville. Il nous explique que la police déleste les voyageurs de 50 000 LAK (5 euros) sans motif valable à la sortie de Thakhek. Ainsi, en empruntant des petites routes, il nous permet d’éviter ce racket organisé. En échange, nous lui offrons de généreux sourires et un petit pourboire bien mérité.

C’est parti pour l’aventure. Avec entrain, nous mettons le cap sur le lieu de notre première halte : le lagon Khoung Kong Leng. Après 35 kilomètres sur la route bitumée qui relie Thakhek à Vientiane, nous bifurquons sur la droite en direction du lagon. Tout à coup, la route se mue en piste et devient plus aléatoire. Dans une côte sablonneuse, nous frôlons la chute car le scooter patine sur ce terrain meuble. Elisa n’est pas tellement rassurée. La prudence est de rigueur pour ne pas partir à la faute.
En milieu de matinée, nous atteignons le lagon de Khoung Kong Leng. Localisé dans un superbe cadre au pied de pics karstiques et cerné d’une végétation dense, le lagon de Khoung Kong Leng est un très joli lieu. Lors de notre passage le lieu était désert avant l’arrivée d’une troupe de jeunes laotiens.
Au lagon de Khoung Kong Leng, nous recrutons une Japonaise. La sympathique Sachee qui voyage en solitaire, se joint à nous pour le reste du circuit.

Boucle de Thakhek à moto au Laos paysages Rizières et paysages karstiques : un beau condensé de la région de Thakhek
(@courir-lemonde)

Boucle de Thakhek à moto au Laos paysages Le lagon de Khoung Kong Leng, un très bel endroit dans un écrin de nature
(@courir-lemonde)

Boucle de Thakhek à moto au Laos paysages Un lieu apprécié par la jeunesse locale (@courir-lemonde)

Jusqu’à la localité de Vieng Kham, située à la jonction de la route 8 qui va vers Lak Sao puis le Vietnam et de la route 13 qui mène à Vientiane, le parcours est très rectiligne et présente un faible intérêt en ce qui concerne les paysages. Lancés à plus de 80 km/h, nous avalons les kilomètres. Eparpillés sur cette grande plaine, les quelques hameaux traversés en chemin animent notre virée. Nous déjeunons à Vieng Kham dans une gargote pleine de locaux avant de reprendre notre chemin vers Konglor, la ville étape du soir.

En route vers Konglor, l’après-midi est agréable. Nous circulons au milieu de paysages de plus en plus fabuleux. Pour les savourer davantage et capturer quelques clichés, nous faisons régulièrement des pauses.

Boucle de Thakhek à moto au Laos paysages Sur la boucle, les routes sont dans l’ensemble de bonne qualité (@courir-lemonde)

Boucle de Thakhek à moto au Laos paysages

Boucle de Thakhek à moto au Laos paysages Entre Vieng Kham et Konglor, joli point de vue sur des pics karstiques
(@courir-lemonde)

Près de Ban Nakham, nous bifurquons vers Konglor. Dès lors, il reste environ 40 kilomètres à parcourir. Dans une belle vallée encerclée de montagnes, nous traversons plusieurs hameaux. Depuis notre scooter, nous découvrons la vie de ces villages qui semblent vivre à une autre époque. Entre les maisons sur pilotis, des enfants, sourire aux lèvres, nous saluent et répondent en cœur à nos “Sabaidee” (bonjour en laotien).

Plus nous nous rapprochons de Konglor, et plus la route est défoncée. Dans les dernières hectomètres, il est nécessaire de rouler à une allure très modérée pour ne pas tomber dans les ornières et les nombreux trous. Tant bien que mal, nous atteignons Konglor peu avant la nuit avec plus de 200 kilomètres au compteur depuis Thakhek.
Sur place, nous logeons dans des hébergements différents, faute de chambres suffisantes au même endroit. Elisa et moi passons la nuit au Chantha house, une guesthouse propre et bon marché tenue par un hôte souriant, dynamique et chaleureux. Comptez 70 000 LAK soit 7 euros pour la nuit. 

Passage d’un pont sur la route qui mène à Konglor (@courir-lemonde)

Boucle de Thakhek à moto au Laos paysages La traversée d’un village animé (@courir-lemonde)

Boucle de Thakhek à moto au Laos paysages Paysages caractéristiques de la route entre Khoun Kham et Konglor (@courir-lemonde)

La boucle de Thakhek : jour 2 entre Konglor et Tha Lang

Notre seconde journée sur la boucle de Thakhek débute de bon matin par la découverte de l’impressionnante et spectaculaire grotte de Konglor. Longue de plus de 7 kilomètres, la grotte se découvre en bateau à moteur (assourdissant dans la grotte) en compagnie d’un guide. Si la cavité est fascinante, c’est typiquement le type de visite que je n’aime pas trop car très touristique et peu ressourçant malgré la beauté des lieux. Comptez 48 000 LAK (tout compris) soit moins de 5 euros par personne pour effectuer cette la visite. 

Boucle deThakhek à moto au Laos , grotte de KonglorLa grotte de Konglor se découvre en bateau à moteur en compagnie d’un guide
(@courir-lemonde) 

Boucle deThakhek à moto au Laos , grotte de KonglorLongue de plus de 7 kilomètres, la grotte de Konglor est une site naturel somptueux (@courir-lemonde)

La grotte de Konglor au laos Stalagmites et stalactites dans la grotte de Konglor (@courir-lemonde)

La Papillon, grotte de Konglor au laos Papillon laotien (@courir-lemonde)

Vers 11h, nous reprenons la route toujours en compagnie de Yohan, Ella, du Hollandais Joshua et de la Japonaise Sachee. Comme la veille, c’est une belle étape qui nous attend car nous souhaitons être à Tha Lang, bourgade localisée à environ 150 kilomètres de Konglor, avant la nuit. 
Dans un premier temps, nous reprenons la route de la veille. Au milieu des rizières dorées par la sècheresse nous roulons avec vigilance sur cette chaussée parfois piégeuse.

De nouveau sur la route 8 qui va vers le Vietnam, nous évoluons sur un parcours vallonné. La conduite est plaisante.
A Tha Bak, où coule la rivière Namkading, nous finissons par perdre nos acolytes. Et paradoxalement, c’est à ce moment que nous faisons l’une des plus belles rencontres de notre voyage en Asie du Sud-Est. Alors que nous cherchions notre chemin, une famille laotienne nous interpelle et nous invite à les rejoindre. Ce samedi, ils célèbrent la pendaison de crémaillère de leur maison fraichement achevée. De la bière et divers mets locaux trônent sur la table et l’ambiance est festive. Conviés autour de ce banquet, nous nous sentons à l’aise et nous discutons librement en dépit de la barrière de la langue. Les mains et les sourires remplacent parfaitement les mots de vocabulaire compliqués. Deux heures plus tard, un peu éméchés, nous quittons nos hôtes laotiens pour rejoindre nos acolytes de voyage au lagon de cool springs. Sur le scooter, guillerets, nous nous remémorons déjà cette rencontre marquante ! 

Rencontres sur la boucle de Thakhek au LaosAlors que nous cherchions notre chemin, nous avons été invités à la pendaison de crémaillère d’une famille laotienne. A cette occasion, j’ai notamment eu “la chance” de manger du chien (@courir-lemonde)

Rencontres sur la boucle de Thakhek au LaosCa picole dur au Laos. Et nous étions bien éméchés à la suite de cette halte festive (@courir-lemonde)

Rencontres sur la boucle de Thakhek au LaosLe Papa avec son adorable petite fille Namkin (@courir-lemonde)

Rencontres sur la boucle de Thakhek au LaosElisa et moi avec Namkin (@courir-lemonde)

Quelques minutes plus tard, nous retrouvons nos camarades aux cool springs. Notez que le site des cool springs n’a rien de fantastique. C’est plus les paysages alentours constitués de vastes étendues sauvages et bordées de pics karstiques qui sont magnifiques.
L’heure étant bien avancée, la fin d’étape est parcourue à vive allure. Malgré tout, nous faisons une pause dans une station service de Lak Sao où nous rencontrons une jeune Laotienne d’une profonde gentillesse. Nous trinquons à la bière (décidément ça picole aujourd’hui) avec elle et nous prenons quelques photos en souvenir de cette belle rencontre.
Les derniers kilomètres effectués dans l’obscurité sont terriblement dangereux car les phares de notre scooter ne fonctionnent plus. Tant bien que mal, escortés par Joshua et les autres, nous arrivons sains et saufs à Tha Lang, où nous passons une sympathique soirée avec nos amis voyageurs.
A Tha Lang, nous logeons au Phosy Thalang Guesthouse tandis que nos acolytes avaient trouvé de la place à la Sabaidee Guesthouse. Ce sont les deux principaux hébergements du village : rudimentaires mais peu chers. 

La boucle de Thakhek à moto au Laos paysages sauvagesVastes étendues non loin du site des cool springs (@courir-lemonde)

La boucle de Thakhek à moto au Laos paysages sauvages et rencontres de locauxL’équipe de la boucle de Thakhek  avec une jeune laotienne rencontrée sur la route (@courir-lemonde) 

Paysages non loin de Lak Sao (@courir-lemonde)

La boucle de Thakhek : jour 3 de Tha Lang à Thakhek

C’est déjà notre troisième journée sur les routes de la boucle de Thakhek. De bonne heure, nous quittons Tha Lang afin de profiter pleinement de cette dernière étape.
Autour de Tha Lang, les paysages sont étranges voire même un peu sinistres. Les nombreux lacs de la contrée sont parsemés de troncs d’arbres morts. Assez photogénique mais finalement peu réjouissant.
En direction de Thakhek, la suite de l’étape est agréable et les paysages variés même si la région est fortement façonnée par la main de l’homme.

Paysages un peu sinistres près de Tha Lang (@courir-lemonde)

La boucle de Thakhek à moto au Laos paysages sauvagesElisa, Ella et Sachee contemplent les lieux (@courir-lemonde)

La boucle de Thakhek à moto au Laos paysages sauvagesPaysages de rizières (@courir-lemonde)

Dans l’après-midi, nous découvrons deux grottes. Tout d’abord celle de Tham Sa Pha In puis l’impressionnante grotte de Xieng Liap. 
Avant de rallier Thakhek qui n’est plus qu’à 15 kilomètres, une baignade s’impose pour se rafraichir. Grâce à l’application maps.me, nous trouvons un très joli coin nommé Tha Fa Lang. La baignade est salvatrice avec cette chaleur étouffante.

La boucle de Thakhek à moto au Laos paysages sauvagesDe nouvelles visites de grottes animent la journée (@courir-lemonde) 


La boucle de Thakhek à moto au Laos paysages sauvages
Balade en direction de la grotte de Xieng Liap (@courir-lemonde) 

La boucle de Thakhek à moto au Laos paysages sauvagesLa grotte Xieng Liap est somptueuse (@courir-lemonde)

La boucle de Thakhek à moto au Laos paysages sauvagesLe site de Tha Fa Lang où il est possible de se baigner (@courir-lemonde) 

En fin d’après-midi, nous sommes de retour à Thakhek. Nous rendons nos scooters avant de faire un saut par l’hôtel où nous avons le plaisir de retrouver les affaires que nous avions laissées.
En soirée, nous prenons la direction du centre-ville pour dîner tous ensemble au restaurant Song Fang Khong, où nous sommes déjà allés deux fois. 
En tout cas, nous sommes heureux d’avoir vécu cette aventure ensemble. L’ambiance au sein du groupe a été très bonne et nous avons bien rigolé tout en découvrant les beaux paysages de la région de Thakhek.
Désormais, chacun va reprendre sa route. En ce qui nous concerne nous poursuivons notre “descente” du Laos vers l’archipel de Si Phan Don, plus connu sous le nom des 4 000 îles. A découvrir au prochain épisode 🙂 

Quelques adresses sur la boucle de Thakhek 

Où manger :

  • Song Fang Khong (Thakhek) : nous y avons mangé l’intégralité de nos repas lorsque nous étions à Thakhek. Accueil sympathique et plats tout à fait corrects. De 20 000 à 30 000 LAK soit 2 à 3 euros par personne. 

Où dormir :

  • Wangniyom Hotel (Thakhek): établissement propre et calme disposant de chambres confortables et douillettes. Le staff a gardé nos affaires pendant nos 3 jours sur la boule de Thakhek. Le seul bémol : un peu à l’écart du centre-ville. Comptez 120 000 LAK soit 12 euros par nuit pour une chambre privative
  • Chantha house (Konglor) : accueil extrêmement sympathique dans cette guesthouse. Chambres rudimentaires. Bon restaurant au sein de l’auberge. Comptez 70 000 LAK soit 7 euros pour une chambre privative. 
  • Phosy Tha Lang Guesthouse (Tha Lang) : guesthouse bien placée au bord d’un plan d’eau. Cadre agréable. Nous avions un bungalow face à l’étang pour moins de 100 000 LAK soit 10 euros.

Où louer un scooter pour la boucle de Thakhek : 

  • Pokemon go : loueur de scooter situé près de Villa Thakhek, un peu à l’écart du centre-ville. Comptez 120 000 LAK par jour pour un scooter automatique. 

Pour retrouver nos autres carnets de voyage au Laos :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *