Voyage au Laos : Nong Khiaw et Muang Ngoy, le Nord sauvage du Laos


View point Nong Khiaw Laos
En amoureux, sur les hauteurs de Nong Khiaw au Laos (@courir-lemonde)

C’est le pays que nous souhaitions absolument visiter durant ce voyage. Et, nous tirons un bilan positif de nos 29 jours au Laos. Un pays à l’atmosphère très relax !
Nous avons parcouru le pays du Nord au Sud en suivant sa colonne vertébrale, le Mékong. Depuis les paisibles villages de Nong Khiaw et de Muang Ngoy localisés dans le Nord du pays, nous avons atteint l’archipel de Si Phan Don, plus connu des voyageurs sous le nom de 4000 îles. Bien que très touristique, Luang Prabang et sa superbe situation géographique nous a plu tandis que la surfaite Vang Vieng fut une déception. En revanche, gros coup de cœur pour la boucle de Thakhek et ses somptueux paysages. La tranquille capitale Vientiane fut également une belle surprise.
Pays communiste et largement rural, le Laos offre un joli dépaysement culturel aux visiteurs même si la mondialisation et le tourisme de masse tendent à atténuer les spécificités locales. C’est au Laos que nous avons fait le plus de rencontres de voyageurs, notamment de Français, car le pays est tout en longueur et les visiteurs suivent à peu près tous le même circuit.
Enfin, nous avons trouvé les Laotiens attachants bien que parfois un peu nonchalants. Nous gardons en mémoire quelques belles rencontres principalement à Nong Khiaw, Muang Ngoy et sur la boucle de Thakhek.
Dans cet article, retour sur nos aventures dans le Nord du Laos, au cœur des montagnes, entre les villages de Nong Khiaw et de Muang Ngoy.

Nos coups de cœur à Nong Khiaw et à Muang Ngoy 🙂 

  • l’atmosphère paisible des villages de Nong Khiaw et de Muang Ngoy 
  • les très beaux points de vue de Nong Khiaw 
  • les chouettes parties de foot avec les enfants de Muang Ngoy 

Nong Khiaw, un paisible village dans les montagnes du Nord-Est du Laos

Levés de très bonne heure pour assister au tak bat (la procession des moines) dans Luang Prabang, c’est en début de matinée que nous montons dans un minibus en direction de Nong Khiaw. Pour rallier ce village situé à 150 kilomètres au Nord-Est de Luang Prabang, 3h30 de trajet sont nécessaires. Légèrement sinueux, le parcours en minibus se déroule sans encombre et vers 12h30 nous atteignons la modeste gare routière de cette tranquille bourgade. 
Le prix du trajet Luang Prabang – Nong Khiaw en bus ? Nous avons payé 70 000 LAK soit environ 7 euros par personne.
Notez que ce tarif inclut le tuk-tuk pour rejoindre la gare routière Nord de Luang Prabang et le trajet en bus vers Nong Khiaw. P
as donné comparé à la Thaïlande ou à  l’Indonésie par exemple. De manière générale, au Laos, j’ai trouvé le coût des transports relativement onéreux. 

Accompagnés de Clotilde, de Romain, d’Alejandra, de Pablo mais aussi de Valentine et de Chloé rencontrés à Luang Prabang, nous nous mettons en recherche d’un logement. A la suite d’une bonne demi-heure de marche, nous trouvons une guesthouse légèrement à l’écart du centre du village, peu chère et offrant une belle vue sur rivière Nam Ou. Il s’agit de la guesthouse Pho Sai river view. Le prix de ce logement ? 70 000 LAK soit 7 euros par nuit pour une chambre double. Bon marché !
La suite de notre première journée à Nong Khiaw est calme, un peu à l’image de la vie du village. A la suite d’un succulent repas chez Mama Alex avec l’ensemble de la tribu, nous faisons une balade et quelques repérages en vue des randonnées du lendemain. Ce soir, nous nous couchons tôt car la fatigue se fait sentir. Et comme demain matin le réveil est, à nouveau programmé, pour 5h30, une bonne nuit est plus que souhaitable.

Nong Khiaw Laos sauvage montagne view pointPanorama sur le village de Nong Khiaw localisé au cœur des montagnes sur les bords de la rivière Nam Ou (@courir-lemonde)

Nong Khiaw Laos sauvage montagne view pointHabitations sommaires à Nong Khiaw (@courir-lemonde)

Nong Khiaw Laos sauvage montagne view point Le mais sèche sur le bord de la route à Nong Khiaw (@courir-lemonde)

Les beaux points de vue de Nong Khiaw

Comme convenu, le réveil sonne à nouveau aux aurores. A 6h00, nous attaquons avec entrain la randonnée vers le premier point de vue de la journée. Nous sommes un groupe d’une dizaine de voyageurs, majoritairement francophones. L’ambiance est sympathique. Notez que le départ de cette randonnée se fait non loin du restaurant Mama Alex. Et avant d’attaquer la balade, vous devez vous délester de 20 000 LAK soit 2 euros par personne pour entrer sur le sentier.

Accidenté, le parcours monte régulièrement et ne présente pas d’obstacle insurmontable. Dans notre groupe, chacun le monte à sa main. Les plus rapides, Romain et moi, atteignent le point de vue après 45 minutes de grimpette tandis que les moins habiles arrivent quinze à vingt minutes plus tard. Très loin des 90 minutes annoncées par certains !
Une fois au sommet, la vue est majestueuse malgré le brouillard matinal qui voile le ciel. Nous apprécions la panorama, probablement le plus beau de notre voyage au Laos, avant de redescendre tranquillement en compagnie d’autres voyageurs français rencontrés là haut. Pour se remettre de nos efforts, nous nous arrêtons chez Mama Alex pour prendre un petit déjeuner reconstituant. 

Après une salvatrice sieste, nous retrouvons avec plaisir les nantaises Lucille et Chloé. Et vers 16h, nous décidons de grimper le second point de vue de Nong Khiaw avec une partie de l’équipe du matin plus Lucille et Chloé. Comptez 15 000 LAK soit 1,5 euros par personne pour cette balade.
Davantage casse-gueule que l’ascension matinale, nous mettons environ une heure pour rallier le promontoire qui offre une vue panoramique sur les environs. Malheureusement, le ciel est très couvert en cette fin de journée et le rendu n’est pas sensationnel. Moins spectaculaire que le premier point de vue, le second point de vue offre malgré tout un beau panorama. 
A la tombée de la nuit, nous sommes de retour dans les rues de Nong Khiaw. Après un petit crochet par notre guesthouse, nous partons dîner dans le restaurant indien Deen’s Indian Food avec Lucille et Chloé. Une très bonne adresse !

Nong Khiaw Laos sauvage montagne view pointAu sommet du plus populaire point de vue de Nong Khiaw (@courir-lemonde)

Nong Khiaw view point LaosNotre groupe de voyageurs sur les hauteurs de Nong Khiaw (@courir-lemonde)

Nong Khiaw Laos sauvage montagne view pointPanorama sur Nong Khiaw. L’une des plus belles vues de notre aventure au Laos (@courir-lemonde)

Nong Khiaw Laos sauvage montagne view pointSecond point de vue à Nong Khiaw. Pour l’atteindre, un chemin accidenté attend les randonneurs (@courir-lemonde)

Nong Khiaw, un coup de cœur pour tous les deux (@courir-lemonde)

 Mémorables parties de foot à Muang Ngoy

Le samedi 3 février, nous quittons, avec une grande partie de notre groupe de voyageurs, Nong Khiaw pour Muang Ngoy. Ce village est accessible uniquement par voie fluviale depuis Nong Khiaw et c’est donc en bateau traditionnel que nous le rejoignons. Le trajet dure environ une heure et coûte 25 000 LAK soit 2,5 euros par personne. Les billets s’achètent directement au comptoir de l’embarcadère avant le départ quotidien à 10h30. Il est nécessaire d’y être un peu avant mais pas de panique car plusieurs bateaux peuvent faire la navette selon l’affluence. 

A notre arrivée à Muang Ngoy, nous suivons Lucille et Chloé qui ont une connaissance à la Nicksa guesthouse. L’accueil est mitigé mais, malgré tout, nous y louons un bungalow avec vue sur la Nam Ou pour une nuit. Puis nous déjeunons, avec l’ensemble de la tribu, dans une gargote tenue par une sympathique locale.
Depuis hier, le ciel est très couvert et les températures ont chuté. Pas plus de 10°C aujourd’hui. Pulls et vestes sont de rigueur ! Ca nous change des 25 à 35°C des premiers mois de voyage en Indonésie puis en Thaïlande.

En cours d’après-midi, avec Elisa, nous entreprenons une balade dans les rues du village. Autour d’un feu de bois, nous rencontrons une vieille laotienne. Curieux, nous essayons de dialoguer avec elle malgré la barrière linguistique. Puis, rapidement, une autre dame nous rejoint. En dépit de son anglais bancal, cette dernière enseigne la langue de Shakespeare dans l’école du village. Nous discutons puis nous lui demandons si prochainement nous pouvons passer à l’école pour voir les écoliers de Muang Ngoy. Elle est d’accord et nous sommes ravis (malheureusement, la rencontre ne se fera pas).
Une petite demi-heure plus tard, nous passons près d’un terrain vague où quelques mômes d’une dizaine d’année jouent au ballon. A peine quelques regards échangés avec ces jeunes laotiens et me voilà déjà accepté par l’équipe. Le foot est bel et bien une langue universelle. Peu de temps après, un grand match s’organise avec une partie des jeunes du village. Un très bon moment ! 
Deux jours plus tard, avec Elisa et Romain, nous participons à une nouvelle partie de foot avec les jeunes du village dans une superbe ambiance.
Les parties de foot à Muang Ngoy sont assurément l’un des temps forts de notre périple au Laos ! 

Laos Muang NgoyLe petit village de Muang Ngoy sur les bords de la Nam Ou. Muang Ngoy est uniquement accessible en bateau depuis Nong Khiaw ou Muang Khua
(@courir-lemonde)

Muang Ngoy Laos montagne village L’artère principale du village de Muang Ngoy (@courir-lemonde)

Muang Ngoy Laos montagne villageMémorables parties de foot avec des jeunes Laotiens de Muang Ngoy.
De superbes moments (@courir-lemonde)

Trekking vers les villages ethniques autour de Muang Ngoy

Le lendemain, nous partons pour un trekking dans les villages ethniques autour de Muang Ngoy. Nous laissons nos sacs-à-dos dans une chambre louée avec d’autres voyageurs et nous prenons suffisamment d’affaires pour deux journées. Environ un kilomètre après Muang Ngoy, nous arrivons à une sorte de péage où nous devons payer 10 000 LAK soit 1 euro par personne pour poursuivre le trekking vers les villages ethniques.
Nous traversons des paysages sauvages
. Rizières asséchés, pics karstiques, passage de ruisselets à pied … Puis, nous atteignons le petit village de Houay Sen. A l’entrée du hameau, nous sommes accueillis par des jeunes enfants qui mendient. Nous offrons quelques gâteaux avant d’accéder aux ruelles poussiéreuses de ce hameau qui vit principalement du tissage et du tourisme. A titre personnel, j’ai trouvé le village un peu mit en scène pour les touristes. 

Ensuite, avec Elisa, nous décidons de quitter ce groupe avec lequel nous n’accrochons pas tellement. Nous mettons le cap sur un second village : Ban Na, où un chien errant nous attaque devant les regards amusés de deux Laotiens. Elisa est en panique, mais ils n’en ont rien à faire !
Puis, nous poursuivons notre chemin en direction du village de Phon mais, comme nous risquons de ne pas le rejoindre avant la tombée de la nuit, nous rebroussons finalement chemin. De retour à Ban Na, nous mangeons de riz accompagné de légumes avant de trouver notre pied-à-terre pour la soirée : Chanh The Nom Ban Na Village Guesthouse. Pour une chambre double, comptez 20 000 LAK soit 2 euros !!! Par ailleurs, nous découvrons la vie de ce hameau déconnecté du monde moderne : les enfants jouent avec rien, les vieux discutent, les femmes tiennent des petites échoppes, et quelques feux de bois sont allumés devant les habitations car il fait très frisquet. La vie est simple ici mais ces gens ont l’air heureux. Nous passons une calme soirée à Ba Nan et nous nous couchons de bonne heure.

Paysages de rizières autour de Muang Ngoy (@courir-lemonde)

Laos Muang NgoyLe village de Houay Sen est le village ethnique le plus proche de Muang Ngoy (@courir-lemonde)

Le tissage est l’une des activités phares du village ethnique de Houay Sen
(@courir-lemonde)

village de Ban na Laos Muang NgoyLe petit village de Ban Na où le temps semble s’être arrêté (@courir-lemonde)

village de Ban na Laos Muang NgoyPour se réchauffer, petit feu de camp à Ban Na (@courir-lemonde)

Il fait très frais dans le Nord du Laos. Guère plus de 8°C en ce début de mois de février  (@courir-lemonde) 

Après quelques jours du côté de Nong Khiaw et de Muang Ngoy, il est temps pour nous de poursuivre notre périple au Laos. En dépit de fraîches températures, notre passage dans les montagnes du Nord-Est du pays fut notre étape favorite au Laos avec la boucle à moto autour de Thakhek.
De Nong Khiaw et de Muang Ngoy, nous gardons en mémoire de beaux paysages sauvages, une population attachante, de belles rencontres de locaux et de voyageurs et aussi de mémorables parties de foot avec les jeunes Laotiens de Muang Ngoy. De très beaux souvenirs de voyage. 

Pour la suite de nos aventures au Laos, nous mettons le cap au Sud. Première halte : Vang Vieng 

Quelques adresses à Nong Khiaw et Muang Ngoy

Où manger à Nong Khiaw et Muang Ngoy :

  • Mama Alex (Nong Khiaw) : excellente adresse à Nong Khiaw. Accueil super sympathique. Idéal pour le petit-déjeuner ou pour les autres repas. De nombreuses spécialités laotiennes ainsi que des crêpes, des omelettes. Bon marché. Environ 30 000 LAK par personne. 
  • Deen’s Indian Food (Nong Khiaw) : bon restaurant indien à Nong Khiaw. Belle carte qui donne un bel aperçu de la cuisine indienne. Comptez 30 000 à 40 000 LAK soit 3 à 4 euros par personne. 
  • Deen’s Indian Food (Muang Ngoy) : coup de cœur gustatif à Muang Ngoy. . Attente parfois un peu longue mais un régal à chaque fois. Les samossas sont excellents. Recommandé à 100%. Comptez 30 000 ou 40 000 LAK soit 3 ou 4 euros par personne. 
  • Phetdavanh restaurant (Muang Ngoy) : une bonne adresse pour prendre son petit-déjeuner à Muang Ngoy. Buffet illimité avec une kyrielle de choix. 35 000 LAK soit 3,5 euros par personne. 

Où dormir à Nong Khiaw et Muang Ngoy :

  • Pho Sai river view (Nong Khiaw) : nous y avons passé deux nuits au total. Guesthouse rudimentaire qui offre des chambres relativement spacieuses avec vue sur la rivière Nam Ou. Terrasse avec hamac. Pas de petit-déjeuner.
    70 000 LAK soit 7 euros par nuit pour une chambre double. 
  • Nicksa guesthouse (Muang Ngoy) : nous y avons passé une nuit. Plusieurs bungalows donnent sur la Nam Ou. Rudimentaire mais vue agréable. Accueil mitigé de mémoire. Pas de petit-déjeuner. 70 000 LAK soit 7 euros par nuit pour le bungalow. 
  • Raimbow guesthouse (Muang Ngoy) : nous y avons passé une nuit.
    Chambre assez spacieuse avec, cerise sur le gâteau, une douche chaude. Pas de petit-déjeuner. 80 000 LAK soit 8 euros par nuit pour une chambre double. 
  • Chanh The Nom Ban Na Village Guesthouse (village de Ban Na) : c’est une famille très sympathique qui tient cette petite guesthouse dans le village de Ban Na. On peut également y manger. 20 000 LAK soit 2 euros pour la chambre double. 

Pour retrouver nos autres carnets de voyage au Laos :

2 réflexions sur « Voyage au Laos : Nong Khiaw et Muang Ngoy, le Nord sauvage du Laos »

  1. Magnifique commentaires! Nettement plus âgés nous partons au Laos mi février à 4 amis seulement , voyage “organisé”. Au programme La descente de la Nam Ou en bateau de Muang Khua à Muang Ngoï. Arrêt randonnée puis continuer en bateau jusqu’à Nong Khiaw. Tel était le programme! Voilà que l’on nous dit il y a deux jours soit le lundi 04 février 2019 pas possible de faire cette descente sour la NAM OU barrage en construction ?
    Remplacer par 3 heures de route pour faire NONG KHIAW et remonter en bateau jusqu’a MUANG NGOÏ randonnée et retour en bateau à NONG KHIAW ? Je ne vois aucune info concernant un barrage ? Peut être en avez-vous?

    • Bonsoir Christine,

      Merci pour votre message. Alors non je n’ai pas connaissance de ce barrage. Nous étions au Laos il y a 1 an et nous n’en avons pas entendu parler. Cependant il est bien possible qu’un barrage soit en construction.

      Ce que je peux vous dire c’est que Nong Khiaw offre de belles randonnées (un peu sportives) avec de jolis points de vue. Muang Ngoy également !

      Profitez bien de votre voyage au Laos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *