4 ème épisode saison 2010 : les 10 kilomètres de Nantes – 44 – PDL (10 km)

Performance satisfaisante sur le 10 kilomètres de Nantes

chap Nantes

Vers le deuxième kilomètre, me voici (dossard 129) en compagnie de Guy Lizé, coureur du CAC (photo Aurélien)

Hier en fin d’après midi, j’ai participé aux 10 km de Nantes-44-Pays de la Loire (10 km) qui se déroulaient dans le paisible et sympathique quartier Zola-la Croix Bonneau.
Cette course faisait clairement figure de session de rattrapage après la déception des foulées de St Sébastien (10 km). J’espérais me situer autour des 39 minutes voire mieux selon la forme du jour. 

Avant course

Il est environ 17h00 quand j’arrive sur le lieu de la course. Pour la première fois depuis que je fais des compétitions de course à pied , je me dirige en solo vers le lieu de retrait des dossards car mes acolytes sont blessés, absents ou pas motivés. Je dois dire que ça fait un peu bizarre mais la motivation est quand même au rendez vous pour ces 10 kilomètres de Nantes. Néanmoins je croise Simon, un collègue géographe basketteur qui participe lui aussi à la course. Puis je retourne à la voiture pour me changer. Je me rend compte qu’il fait vraiment très chaud car en cette fin d’après midi printanière et le soleil brille de mille feux sur l’agglomération nantaise. La course s’annonce donc difficile pour moi qui ne suis vraiment pas adepte de la chaleur. Ensuite je pars pour l’échauffement. Je commence par un footing cool pour me mettre en jambe avec des petits changements d’allure et je fini avec de légères accélérations à proximité de la ligne de départ. Les sensations sont moyennes mais je positive. Enfin à 17h50, il est temps de rallier la ligne de départ pour être bien placer.

Un départ à vive allure …

Le départ est donné un peu après 18h00. Après avoir fait un petit coucou à mes supporteurs, Gaétan et Aurélien, bientôt rejoint par Lucile, je prends un départ assez rapide passant le 1 er kilomètre en 3’40. Ces premiers hectomètres de course sont assez satisfaisant car je suis bien dans le rythme et surtout très motivé. Mes jambes repondent bien, tandis que je m’efforce à bien controler ma respiration.
A la faveur du parcours très roulant, je parviens à maintenir un bon rythme sur les 2 ème et 3 ème kilomètre et passe ce dernier après 11’30 (15,7 km/h de moyenne) de course. Jusque là tout va bien!

… avant de ralentir la cadence peu avant la mi-course

Cependant vers le 4 ème kilomètre, je me sens beaucoup moins bien et des points de côté m’indiquent que je suis en sur-régime. Sachant que je suis un peu en avance sur mon objectif (39′), je préfère ralentir la cadence pour ne pas exploser et être efficace en fin de course. En conséquence je me fais dépasser par de nombreux coureurs mais j’essaye malgré tout de garder le moral. Je passe la mi-course en 19’30 (15,4 km/h de moyenne), pile dans les temps pour faire 39′. Néanmoins, je ne suis pas hyper confiant car plus la course avance et moins je vais vite et plus j’ai des douleurs ventrales. La chaleur y est surement pour quelque chose. D’ailleurs, fait inhabituel pour moi, je prend un verre d’eau au ravitaillement pour m’humidifier et me désaltérer. A partir de là je retrouve de meilleures sensations. Néanmoins j’effectue les 6 et 7 ème kilomètres avec la volonté de récupérer pour aborder à bloc les 3 derniers kilomètres. Je passe le 6 ème en 23’35 et le 7 ème en 27’35.

Beau retour en fin de course pour signer un chrono conforme à mon objectif 

A partir du 7 ème kilomètre, je trouve les ressources nécessaires pour accélérer le rythme comme je l’avais prévu. Je refais progressivement mon retard et rattrape petit à petit des concurrents qui m’avaient dépassés précédemment. Le moral est là et je tape dedans dans les allées roulantes du quartier de la Durantière. Et ces efforts portent leurs fruits puisque je passe le 8 ème kilo en 31’35 il me semble, soit 3’50 entre le 7 ème et le 8 ème kilomètre. Mais je ne m’arrête pas là et poursuis mon effort pour aller chercher les 39′. Dans le 9 ème kilomètre, je parviens à maintenir un bon rythme malgré la chaleur qui se fait de plus en plus sentir, je passe ainsi ce dernier en 35’20. Je continue encore sur ma lancée et reviens sur d’autres coureurs. Je suis à bloc dans la dernière ligne droite qui conduit à l’entrée sur la piste du stade de la Durantière. Arrivé sur la piste, il reste 300 mètres à parcourir. Je lance directement mon sprint et prends l’avantage sur plusieurs coureurs. Au terme d’un dernier effort je dépasse au sprint Sophie Blino (2 ème féminine).
Je boucle finalement la course en 39’03 (15,4 km/h) à la 71 ème place avec la sensation d’avoir fait une bonne course et d’avoir tout donné.

Classement 

1 MOSTA Wilfried Asptt Nantes SE M 31′ 39

2 PAPIN Florian Nord Vendee Athletisme SE M 32′ 44

3 MICHEL Christophe Entente Nord Loire 44 * V1 M 33′ 43

71 CHAPALAIN Valentin Non Licencié ES M 39’03

670 inscrits, 587 classés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *