Voyage au Sri Lanka : la région du triangle culturel avec les sites de Anuradhapura et de Sigiriya


La ville sacrée d'Anuradhapura au Sri Lanka
Le magnifique stupa de Ruwanwelisaya dans la ville sacrée d’Anuradhapura au Sri Lanka (@courir-lemonde) 

Quatrième et dernier pays de notre aventure en Asie du Sud-Est, le Sri Lanka nous a régalé avec ses paysages variés, sa végétation luxuriante, sa faune sauvage et ses  plages donnant sur l’Océan Indien. En 22 jours, nous avons eu le temps de parcourir une bonne partie du pays à l’exception de la région de Jaffna, localisée tout au Nord du pays. Nous avons beaucoup aimé la région montagneuse du centre de l’île entre Kandy et Ella. Les paysages y sont fantastiques ! Si nous avons apprécié Le Sri Lanka, c’est aussi parce que c’est de loin le pays où nous avons vu le plus d’animaux sauvages (singes, écureuils, paons, éléphants …). Très chouette !
Par ailleurs, l’île regorge de belles plages que ça soit sur la côte méridionale (secteur de Mirissa, Tangale …) ou sur la côte orientale (secteur de Trincomalee, Uppuveli …). Des lieux parfaits pour se détendre et profiter de la douceur de l’Océan Indien.
Le Sri Lanka, c’est aussi un pays où l’on mange bien (sambol, dal de lentilles, riz et légumes au curry, kotthu roti, papadam, hoppers…) et où nous avons trouvé qu’il était simple de voyager grâce au réseau de bus et de train extrêmement dense et aux locaux toujours prêts à vous renseigner. Dans cet article, nous vous emmenons dans la région du triangle culturel à la découverte de nombreux trésors archéologiques qui racontent l’Histoire du Sri Lanka.

Nos coups de cœur dans la région du triangle culturel : 

  • la faune sauvage omniprésente
  • la végétation luxuriante de la région
  • la richesse historique des sites archéologiques d’Anuradhapura et de Sigiriya

Premiers pas au Sri Lanka et arrivée à Columbo

Mercredi 7 mars, nous quittons la Thaïlande de bon matin. Depuis le centre-ville de Bangkok, nous atteignons l’aéroport de Don Mueang. Après un peu moins de deux mois sur la péninsule indochinoise, nous nous envolons pour le Sri Lanka, quatrième et dernier pays de notre périple en Asie du Sud-Est.

A la suite d’une longue escale dans le gigantesque hub de Kuala Lumpur, c’est de nuit que notre avion se pose sur la piste de l’aéroport international de Bandaranaike, situé près de Columbo, la plus grande agglomération du Sri Lanka.
Pour notre première nuit dans le pays, nous avons réservé un logement via airbnb. En dépit de quelques difficultés, nous retrouvons notre hôte Isuru à la sortie de l’aéroport, sur les coups de 23h. Malgré la fatigue du trajet et le décalage horaire, nous faisons connaissance avec Isuru durant le trajet vers Columbo. En réalité, ce n’est pas dans sa maison que nous dormons mais dans un appartement qu’il a acheté et qu’il loue aux voyageurs de passage.

Après une courte nuit, nous quittons le logement de Isuru en début de matinée. A quelques pas de là, nous nous posons dans un café pour savourer notre petit-déjeuner. Ensuite, nous prenons un tuk-tuk (via l’application pick me) pour rallier la gare ferroviaire de Columbo.
Arrivés tard la veille, ce n’est que ce matin que nous réalisons que nous avons changé de pays. Le contraste est frappant avec la Thaïlande et le Laos. Apparences physiques, tenues vestimentaires … Et ce qui nous choque le plus, ce sont les regards insistants des hommes sur Elisa.

A la gare, nous prenons deux billets de train pour la ville de Anuradhapura. Le trajet dure quatre heures et pour 450 LKR (1 euro = 195 LKR) par personne, nous voyageons en seconde classe. Pour patienter jusqu’au départ prévu à 15h54, nous nous aventurons un peu dans les rues du quartier situé à proximité immédiate de la gare. Ça grouille de partout. Nous y retrouvons l’atmosphère parfois étouffante de l’île de Java en Indonésie. Nous déjeunons de notre premier “rice and curry”, le plat emblématique du Sri Lanka, dans une gargote pour 215 LKR soit un peu plus d’1 euro. Vraiment bon marché !
En milieu d’après-midi, nous prenons le train pour Anuradhapura. Anuradhapura se situe dans le centre du pays, dans la région du triangle culturel. Cette contrée constitue le cœur historique et culturel de l’île. D’ailleurs, les trois pointes de ce triangle sont d’anciennes capitales : Anuradhapura, Polonnaruva et Kandy.

A la sortie de la gare de Anuradhapura, un chauffeur de tuk-tuk nous accoste. Très amical, ce dernier nous mène à l’hôtel T&T, notre pied-à-terre pour les deux nuitées à venir. Sur place, nous dinons d’un succulent “rice and curry” et nous rencontrons Mireille, une adorable et dynamique finlandaise qui parle un français impeccable. Pour la petite histoire, Mireille m’accueillera chez elle en Finlande quelques mois plus tard lors de mon périple à vélo en Scandinavie.

Voyage au Sri Lanka en train Locaux à la gare de Columbo. Nous y avons pris de train pour la ville de Anuradhapura
(@courir-lemonde) 

Peu cher mais assourdissant voyage en train entre Columbo et Anuradhapura
(@courir-lemonde)

La découverte de la ville sainte de Anuradhapura

Ce matin, nous prenons notre temps. Nous profitons du généreux petit-déjeuner de l’hôtel avant de partir à la découverte de la ville sainte de Anuradhapura. Sur les conseils de Mirelle, nous louons des vélos auprès de l’hôtel T&T pour sillonner ce site historique. Comptez 500 LKR soit environ 2,5 euros par vélo pour la journée.

La vieille ville d’Anuradhapura est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Capitale du pays entre le IV ème siècle avant JC et le X ème siècle, cette ville sainte occupe un vaste espace parsemé de stupas, de temples bouddhistes et de divers vestiges archéologiques. C’est pourquoi le vélo est à notre avis le meilleur moyen pour découvrir la vieille ville d’Anuradhapura.
Le site étant classé à l’UNESCO, le prix d’entrée est onéreux. Pour pénétrer dans la ville sainte, il faut se délester de 25 USD. Pas donné !

Plus que les vieilles pierres, nous avons apprécié le cadre naturel dans lequel se trouve la ville sacrée. Durant notre promenade, nous avons rencontré de nombreux singes, des buffles ainsi que des oiseaux de toutes les couleurs. Quant à la végétation, elle est très luxuriante et c’est un régal de pédaler au milieu de cette belle mosaïque d’arbres et de fleurs.
Bien sûr, de somptueux stupas et d’autres sites religieux sont à découvrir dans l’enceinte de la vieille ville. Cependant, sans guide, nous n’avons pas trouvé la visite très intéressante.
A moins d’être passionné par le Sri Lanka, l’archéologie ou le Bouddhisme, la visite ne présente pas un intérêt exceptionnel à nos yeux. Malgré tout, nous avons trouvé que c’était émouvant de voir des personnes vêtues tout en blanc prier avec beaucoup de ferveur autour des stupas et des temples bouddhistes.

anuradhapura sri lankaLe centre-ville de la ville moderne de Anuradhapura (@courir-lemonde)

Belle stupa dans la ville sacrée de anuradhapura sri lankaLe stupa Ruwanwelisaya dans l’enceinte de la ville sainte de Anuradhapura. Ce lieu est considéré comme sacré car il abriterait des reliques de Bouddha (@courir-lemonde)

Singes dans la ville sacrée de anuradhapura sri lankaLa faune est variée et omniprésente au Sri Lanka. Nous avons adoré voir ces animaux sauvages tout près de nous (@courir-lemonde) 

Faune sauvage sri lanka

La végétation est extraordinaire au Sri Lanka. Ici un arbre à caoutchouc (ficus elastica) (@courir-lemonde)

La ville sacrée de Anuradhapura au Sri Lanka triangle culturel Ruines dans l’enceinte de la ville sacrée de Anuradhapura (@courir-lemonde)

La ville sacrée de Anuradhapura au Sri Lanka triangle culturel Le Stupa Abhayagiri est construit en briques (@courir-lemonde)

La ville sacrée de Anuradhapura au Sri Lanka triangle culturel Représentation de Bouddha dans un temple tout près du stupa Abhayagiri
(@courir-lemonde)

De jeunes sri lankais découvrent le site d’Anuradhapura. Entre le IV ème siècle avant JC et le X ème siècle, Anuradhapura fut la capitale du pays
(@courir-lemonde)

Rencontre de jeunes locaux à Anuradhapura (@courir-lemonde)

Sigiriya et l’ascension du célèbre rocher du Lion

Samedi 10 mars, après deux nuits à Anuradhapura, nous prenons la route de Sigiriya, notre seconde halte dans la région du triangle culturel.

Pour rallier Sigiriya, nous prenons deux bus :
– un premier jusqu’à Dambulla / 1h30 / 150 LKR soit moins de 1 euro
– un second entre Dambulla et Sigiriya / 45 min / 35 LKR soit environ 20 centimes d’euro 

Au Sri Lanka, encore plus que dans les autres pays d’Asie du Sud-Est que nous avons visités, le bus est vraiment le mode de transport le plus économique pour circuler entre les villes.

A la descente du bus, nous apercevons le fameux rocher du lion que nous comptons grimper le lendemain. C’est assez intriguant de voir ce bloc rocheux sortir de la jungle luxuriante qui l’entoure.
Nous galérons un peu pour trouver le logement que nous avons réservé mais nous finissons par atteindre la guesthouse Riverside Lal Homestay. Nous nous posons pour nous remettre de nos émotions puis nous partons à vélo retirer quelques roupies. Nous profitons des bicyclettes pour sillonner les environs. En chemin, nous découvrons une petite route cernée d’arbres majestueux et d’une végétation dense qui forment comme une coupole verdoyante. C’est grandiose et nous apprécions beaucoup cet endroit !
Sur cette route, nous croisons un véhicule qui nous avertit de la présence d’un éléphant non loin de là. Nous ne sommes guère rassurés. Quelques minutes plus tard, nous nous tombons nez à nez avec l’imposant mammifère. Quelle rencontre 🙂
Avant la tombée du jour, nous rentrons à la guesthouse, où nous dînons d’un bon repas avant de passer une calme soirée dans notre piaule.

Trajet en bus entre Anuradhapura et Dambulla (@courir-lemonde) 

Sri Lanka religion bouddhismeDivers objets religieux au pied d’un arbre à Sigiriya (@courir-lemonde)

Nature et végétation près de SigiriyaVégétation exubérante dans les alentours de Sigiriya (@courir-lemonde)

Elephant près de Sigiriya au Sri Lanka Nous nous retrouvons nez à nez avec un éléphant lors d’une balade à vélo
(@courir-lemonde)

Nature et végétation près de SigiriyaAgréable promenade à vélo autour de Sigiriya. La région est très belle (@courir-lemonde)

Dimanche 11 mars, malheureusement le ciel est couvert et brumeux en tout début de journée. De fait, nous reportons nos projets d’escalade du rocher du lion de quelques heures. A 9h30, nous prenons quand même la route du rocher du lion. Manque de chance, le soleil peine à percer aujourd’hui. En quelques coups de pédales, nous atteignons rapidement l’entrée du site.

Comme la ville sainte de Anuradhapura, le site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ainsi, le prix d’entrée est encore une fois très élevé. Comptez 30 USD pour pénétrer dans le site archéologique du rocher du lion, vestige lui aussi d’une ancienne capitale du pays.

Si nous avons plutôt apprécié notre balade dans la ville sainte de Anuradhpura, la visite du rocher du lion de Sigirya fut une déception. Pourquoi ?
des hordes de touristes (étrangers et locaux) en ce dimanche matin. Bloqués la plupart du temps, nous avons mis pas loin de deux heures pour escalader le rocher.
une vue loin d’être exceptionnelle depuis le sommet du rocher (le ciel grisâtre n’a probablement pas aidé)

Lion rock Sigiriya au Sri LankaDu haut de ses 370 mètres, le célèbre rocher du lion domine la région de Sigiriya
(@courir-lemonde)

Lion rock Sigiriya au Sri LankaDe nombreux singes ont élu domicile sur le rocher du lion (@courir-lemonde)

Singes Sri Lanka

Végétation luxuriante au Sri LankaQuel arbre impressionnant ! Il s’agit d’un arbre à caoutchouc (ficus elastica)
(@courir-lemonde)

Après la visite décevante du rocher du lion, nous nous consolons avec un déjeuner requinquant dans un restaurant du centre de Sigirya. En fin d’après-midi, nous reprenons le bus pour Dambulla, où nous avons décidé de dormir ce soir. En revanche, un peu fatigués des vieilles pierres et des temples bouddhistes (après la Thaïlande et le Laos …), nous ne visitons pas le temple d’or qui fait pourtant la renommée de Dambulla. Au lieu de cela, nous savourons notre calme soirée à l’hôtel Samenro Villa où nous regardons, sourire aux lèvres, le film les Tuches 1.

Dans le prochain article, nous vous emmenons sur la côte orientale du Sri Lanka pour découvrir les belles plages de Trincomalee et de Uppuveli.

Quelques adresses dans la région du triangle culturel

Où dormir à Anuradhapura, Sigiriya et Dambulla :

  • Hotel T&T (Anuradhapura) : nous y avons passé deux nuits au total. Hôtel bien situé proposant des chambres propres et spacieuses. Petit-déjeuner très complet et possibilité de déjeuner et dîner sur place. Impeccable, excellent rapport qualité prix.
    3 130 LKR soit 16 euros par nuit pour une chambre double avec le petit-déjeuner
  • Riverside Lal Homestay (Sigiriya) : nous y avons passé une nuit. Chambre fonctionnelle. Cadre verdoyant et reposant autour. Bons repas. Famille pas particulièrement accueillante.
    2 430 LKR soit 12 euros par nuit pour une chambre double. 
  • Hotel Semonra Villa (Dambulla) : un hôtel tout à fait correct pour séjourner à Dambulla. Chambre propre et lit confortable. Très bien situé mais un peu cher.
    4300 LKR soit 21 euros pour la chambre double. 

Pour retrouver nos autres carnets de voyage au Sri Lanka :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *